Commentaires fermés sur «Le racisme va augmenter partout dans le monde, Les recours contre la discrimination doivent se multiplier en conséquence»

«Le racisme va augmenter partout dans le monde, Les recours contre la discrimination doivent se multiplier en conséquence»

Fo Niemi, directeur général du Centre de recherche-action sur les relations raciales

Fo Niemi, directeur général du Centre de recherche-action sur les relations raciales

Grande figure de la lutte contre la discrimination,  le directeur général du Centre de recherche-action sur les relations raciales (CRARR), Fo Niemi est titulaire d’un Baccalauréat en travail social de l’Université McGill. Il a  également, été membre du comité aviseur du ministre de la Justice et du Procureur général du Canada (2005) et Président du Conseil d’administration du Programme de contestation judiciaire du Canada (1997). Son combat est encore mis en relief par le jugement récent de la Cour supérieure du Québec, rendue dans l’affaire Tanisma contre Montréal. Atlas.Mtl l’a rencontré pour vous. Entretien.

Entretien réalisé par Wahid Megherbi

Wahid Megherbi : Qu’est-ce qui vous motive dans votre constante propension à défendre les cas désespérés et à lutter contre les injustices subies par les immigrants et les membres des minorités visibles ?

Fo Niemi :  Nous avons au Canada plein d’ obligations internationales et de lois pour assurer l’égalité devant la loi pour tous et toutes, et pour protéger les membres des minorités contre les discriminations, dont les immigrants, les minorités visibles (désormais appelées, « minorités racisées ») et les peuples autochtones. Bien que ces lois ne soient pas souvent mises en œuvre de manière efficace, et que les obstacles d’exclusions soient de plus en plus évidentes, nous avons le devoir civique de concrétiser ces principes dans la vie quotidienne. C’est une question de vivre nos valeurs canadiennes fondamentales.

Pensez-vous que le Racisme au Québec a encore ses beaux jours devant lui ?

Le racisme va augmenter partout dans le monde avec la mondialisation et l’effritement des frontières géopolitiques et socioculturelles, car le mouvement des peuples génère des réactions de protectionnisme et de fermeture d’esprit. D’où la vigilance et le devoir collectif de mieux défendre et concrétiser les valeurs fondamentales inscrites dans nos Chartes des droits et libertés.

Croyez vous que les Lois au Québec et au Canada sont assez sévères pour endiguer l’hydre du racisme ?

Nous avons des lois, mais on ne les applique pas correctement ou adéquatement, non seulement en cas des minorités racisées et des immigrants (sans oublier les revendicateurs du statut de réfugié et les travailleurs migrants) mais aussi dans le cas des personnes économiquement défavorisées et les personnes handicapées.

Comment un Immigrant doit-il s’organiser pour éviter d’être victime de discrimination raciale surtout dans le milieu du travail ?

Il doit se renseigner soit en ligne soit en demandant aux organismes d’aide, au sujet des ses droits et libertés, non seulement contre le racisme, mais de manière générale, les discriminations, notamment dans le cas des femmes immigrantes

Pensez vous que les medias accentuent le phénomène du racisme au Québec ?

Les médias peuvent le faire de diverses façons, parfois de manière intentionnelle, parfois non intentionnelle.

Il faut d’abord regarder le visage des ceux qui ont accès aux médias nationaux pour s’exprimer et déterminer, entre autres, l’opinion publique.

Les quotidiens et les grandes chaînes de TV ne sont pas représentatifs de la société. Les points de vue sont de plus en plus ceux de l’élite

Il est fort déplorable qu’en 2013, notre télévision prime-time est encore très «blanc», même à Montréal (sauf pour les CBC, CTV et Global).

Comment peut-on expliquer le taux élevé du chômage au Québec dans la communauté maghrébine alors que cette communauté jouit d’un fort taux de scolarité et est entièrement francophone ?

Ce taux de chômage est dû, entre autres, aux obstacles de discrimination tant intentionnelle (« pas d’Arabes ici ») que systémique.

Par discrimination systémique, je parle des pratiques conventionnelles et des opérations organisationnelles qui sont neutres au niveau de l’intention de discriminer, mais qui, dans les faits, ont pour effet d’exclure les personnes d’origine du Maghreb

La décision récente de la Cour supérieure du Québec, rendue dans l’affaire Tanisma contre Montréal constitue une affirmation judiciaire sans précédent du racisme systémique dans l’emploi à la Ville, au niveau de la promotion.

Le fardeau de réduire ce taux de chômage repose sur les institutions, qui ont les moyens décisionnels, et aussi, sur l’individu, à un certain niveau, qui ne doit pas laisser passer des actes d’exclusion et qui ne doit pas avoir peur de réclamer ses droits à l’égalité. Les poursuites que nous entamons contre la discrimination intentionnelle et la discrimination systémique devant les divers tribunaux, au nom des personnes issues du Maghreb, doivent se multiplier, comme les Noirs l’ont fait et le font encore (surtout les Noirs anglophones, qui ont une tradition de ne pas tolérer ces discriminations).

 Source: Atlas.Mtl

 

Le Centre de recherche-action sur les relations raciales (CRARR)

Un mandat et des réalisations

Le CRARR est un organisme montréalais sans but lucratif et indépendant qui a été fondé en 1983 avec pour mandat de promouvoir l’égalité raciale et de combattre le racisme au Canada. Le CRARR est reconnu comme étant un leader dans le domaine de la lutte contre les discriminations au pays.

Le CRARR reçoit l’appui financier et technique de plusieurs institutions et de plus en plus, de particuliers.

Le CRARR est membre du Programme de contestation judiciaire du Canada, de la Table de concertation des organismes de service aux personnes réfugiées et immigrantes et du Conseil de presse du Québec. Il est aussi membre du Réseau national sur les médias et la diversité raciale et ethnoculturelle, sur les crimes haineux et sur l’équité en emploi.

Les services et activités du Le CRARR offre différents services aux personnes victimes de discrimination dont :

Assistance et représentation des victimes de discrimination basée sur la race, la religion, l’origine nationale ou ethnique et d’autres motifs connexes. Depuis 2001, le CRARR a représenté et aidé plus de 600 personnes et organismes à  Montréal, Ottawa et Toronto devant les commissions des droits de la personne et des relations de travail, les cours et les tribunaux administratifs aux niveaux provincial et fédéral. Ce service est unique en son genre au Québec.

Conférences et séminaires. Depuis 2005, le CRARR organise une Conférence annuelle sur la diversité dans les médias canadiens, co-parrainée par le Département des études en communication de l’Université Concordia et CHUM Ltd, qui vise à rassembler leaders de l’industrie, chercheurs et praticiens.

Sensibilisation et mobilisation. Depuis le 11 septembre, le CRARR mobilise les communautés et les institutions contre le crime haineux et le profilage racial à travers des campagnes de sensibilisation. En 2003-2004, le CRARR a lancé une campagne d’information sur le profilage racial en distribuant 4 000 cartes postales aux familles et aux jeunes. En 2005-2006, de concert avec le Congrès juif canadien et le Centre international de prévention de la criminalité (CIPC), il a produit 2 000 dépliants bilingues sur le crime haineux tout en travaillant étroitement avec les associations musulmanes et juives pour prévenir l’islamophobie et l’antisémitisme à Montréal.

Recherche-action. En 2004, le CRARR a mené un projet d’envergure sur la prévention de la criminalisation des jeunes issus des groupes minoritaires, dans le but de mettre sur pied des politiques et programmes de prévention basés sur un partenariat public-privé et communautaire. En 2006, il a parrainé un colloque sur des programmes de prévention du crime en Amérique du Nord.

Contact : CENTRE DE RECHERCHE-ACTION SUR LES RELATIONS RACIALES 
460, rue Sainte-Catherine Ouest, bur. 610 
Montréal H3B 1A7 
Tél: (514) 939-3342 
crarr@primus.ca

 

 

Rubriques : Actualités, Entretiens Mots-clés : , , , ,