Commentaires fermés sur Salon de l’immobilier Marocain à Montréal : Ruée sur le social et le moyen standing

Salon de l’immobilier Marocain à Montréal : Ruée sur le social et le moyen standing

La 4e édition, qui a attiré près de 10.000 visiteurs, a permis à la diaspora marocaine de s’enquérir d’une partie de l’offre existante au Maroc.

Investir au Maroc est l’un des vœux les plus chers des Marocains du monde, dont ceux résidant au Canada, et ce, malgré la conjoncture économique difficile. Mieux encore, la crise mondiale les incite, davantage, à acquérir un pied-à-terre au Royaume, car cela s’est avéré être un investissement sûr malgré les zones de turbulences qu’a connues le pays.

Un constat relevé lors de la 4e édition du Salon de l’immobilier marocain qui s’est tenu à Montréal les 14 et 15 avril 2012. Cet événement, baptisé « Morocco Property Expo », organisé au sein du Palais des Congrès de Montréal, a connu une bonne affluence. D’après Hamza Idrissi, Commissaire du salon, près de 10.000 personnes se sont déplacées le week-end dernier pour profiter des opportunités offertes par ce salon qui a ressemblé une dizaine de promoteurs immobiliers, ventilés entre grands, moyens et petits, en plus de la BCP, de Maroc Assistance internationale et d’autres organismes.

Durant deux jours, dans une ambiance de fête, les Marocains résidant au Canada et ceux installés en Amérique du Nord, ont pu s’enquérir de l’offre proposée dont les prix variaient de 200.000 DH jusqu’à plus de 9 millions de DH (projet de villas à Mazagan développé par le groupe Kerzner) en passant par les appartements du Vizir Center dont le coût démarre à partir de 990.000 DH ou encore les résidences secondaires à partir de 3 millions de DH (proposés par le pôle immobilier d’Holmarcom) et des villas à compter de 4,5 millions de DH (développés par Emaar).

Les visiteurs avaient, donc, l’embarras du choix, mais la grande majorité recherchait des logements dont le prix varie entre 200.000 et 500.000 DH. Résultat, le stand du Holding Al Omrane était pris d’assaut en plus de celui de Manazil Développement. Les MRE, qui se sont déplacés à ce salon, affichaient leur préférence pour des maisons individuelles ou des lots de terrains plutôt que des appartements. Cela dit, ils étaient nombreux à réserver les lots ou même les appartements sur place.

Certains ont même donné des chèques de réservations pour profiter des promotions offertes par les opérateurs à cette occasion (entre 5 % et 10 %). Par ailleurs, une très forte demande a été exprimée sur les villes de Casablanca et Rabat et à moindre mesure sur le balnéaire (Agadir et région) et le touristique (région de Marrakech). Par profil, ce sont surtout les personnes âgées qui recherchent du logement social tandis que les moins jeunes veulent des lots de terrains pour y bâtir leur propre maison afin de bénéficier de plus d’espace et par ricochet de plus d’aisance. Il y a également une autre catégorie qui veut acquérir des logements moyens standing de superficie allant de 70 à 100 m².

Cet engouement a fait le bonheur de la majorité des exposants. « Nous sommes satisfaits de notre présence à ce salon, car nous avons reçu beaucoup de visiteurs. De plus, le résultat est bon vu qu’on a pu concrétiser des ventes et reçu des promesses de vente », nous a confié Mohamed Tisqi, directeur chargé de la promotion des technologies web et de la promotion des produits du groupe Al Omrane. Et d’ajouter : « La clientèle, que nous avons rencontrée à Montréal, est très intéressante. Elle est composée essentiellement de personnes qui travaillent dans des administrations. Elle est également très exigeante et très avertie ».

Pour sa part, Abdesslam Lahlou, Responsable commercial et marketing chez le groupe Holmarcom, a affirmé : « Il y a eu une bonne affluence cette année. Concernant l’économique, il y a eu des réalisations satisfaisantes ». Et d’ajouter : « Par contre, pour le haut standing, nous sommes plutôt déçus à cause de la particularité du profil financier des Marocains résidant à l’étranger ».
Même son de cloche chez Aziz Ayouch, directeur général du pôle immobilier Maroc de Kerzner. « Nous n’avons pas pu réaliser de vente cette année, mais nous avons établi quelques contacts prometteurs et intéressants ».

Que ce soit les représentants de Emaar, d’Al Manar Development Company (Casablanca Marina), ou autre, ils étaient unanimes quant au fait que les clients ayant un fort pouvoir d’achat ont boudé le salon cette année, crise oblige. Quant à la clientèle étrangère, à peine quelques dizaines de personnes se sont déplacées en plus de ceux ou celles marié(e)s à des Marocain(e)s.

Signalons enfin que la 4e édition a été visitée, le dimanche 15 avril, par Nezha Chekrouni, ambassadrice du Maroc au Canada, qui a fait le tour des stands et qui s’est entretenue avec les exposants.

Animation

Une conférence-débat a été organisée, durant le salon, par le groupe BCP, dont les responsables ont présenté sur les grandes tendances du marché, le financement, l’assistance médicale, l’assistance en cas de décès et l’assistance juridique à l’étranger. En plus de faciliter aux ressortissants marocains résidant à l’étranger l’accès à la propriété, le but de cette rencontre était également d’informer et de répondre aux besoins de la diaspora marocaine au Canada.

A cette occasion, Maroc Assistance Internationale a dévoilé aux participants le contrat d’assistance Injad Assalama, pour le rapatriement en cas de décès de l’assuré ou de son conjoint même si ce dernier est un étranger. « Nous sommes ici dans le cadre d’une tournée que nous menons à Montréal, au Québec et qui se terminera le 20 avril à Toronto. Nous assisterons également au forum économique prévu au mois de mai pour présenter ce produit aux Marocains du monde », a indiqué Abdellah Hamza, directeur général adjoint en charge de développement de Maroc Assistance Internationale. Il a également souligné qu’il y a la possibilité de faire la promotion de ce contrat d’assurance, dont le coût est fixé à 900 DH/ famille/an, dans les mosquées du Canada.

Coté animation, la soirée de pré-ouverture du Salon a été animée par l’humoriste Abdelkhalek Fahid qui a été invité par les organisateurs et dont le spectacle a été applaudi par les MRE invités à ce show.

18 Avril 2012 , Nadia Dref

Source : LE MATIN

Rubriques : Actualités, Économie, Immigration Mots-clés : , , , , ,
© 2002 - 2017 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par Noordev Technologies inc
INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE!
En vous abonnant, vous saurez tout sur vos émissions favorites, sur le contenu spécial offert sur notre site web, en plus d’être informé de nos concours et événements spéciaux.
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaU5sMTl5VHptMGciIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
* Nous ne partageons jamais vos informations avec des tiers.