Commentaires fermés sur Les compétences marocaines à Montréal se penchent sur les moyens de saisir les nouvelles opportunités de partenariat en prévision de l’ALE Maroc-Canada

Les compétences marocaines à Montréal se penchent sur les moyens de saisir les nouvelles opportunités de partenariat en prévision de l’ALE Maroc-Canada

Les compétences marocaines à Montréal se penchent sur les moyens de saisir les nouvelles opportunités de partenariat en prévision de l'ALE Maroc-CanadaLes moyens de saisir les nouvelles opportunités d’investissement et de partenariat, en prévision de l’accord de libre-échange (ALE) Maroc-Canada, ont été au centre d’une journée de réflexion organisée, samedi à Dar Al-Maghrib à Montréal, qui s’est également penchée sur le renforcement de l’entreprenariat des Marocains résidant au Canada afin d’atteindre les résultats escomptés en matière d’échanges commerciaux et d’investissement.

Cette rencontre, initiée par le Forum des compétences marocaines résidant au Canada (FCMRC), et qui a vu la participation de représentants d’institutions canadiennes et marocaines et d’acteurs associatifs, était l’occasion pour le public présent de s’informer de l’état d’avancement de l’accord de libre-échange entre le Canada et le Maroc et des outils financiers et techniques mis en place pour soutenir les entrepreneurs et porteurs de projets.

Le Maroc et le Canada ont de tout temps eu des valeurs et aspirations communes, a souligné l’ambassadeur du Maroc au Canada, Nouzha Chekrouni, à l’ouverture de cette journée, ajoutant qu’il s’agit, à l’heure actuelle, de hisser les relations économiques au rang des liens diplomatiques d’excellence qui unissent les deux pays, en s’engageant dans une démarche commune pour la conclusion d’un accord de libre-échange.

Rappelant que l’économie marocaine est une économie diversifiée dotée d’un système bancaire résilient, Mme Chekrouni a relevé qu’en ces temps de crise économique globale, le Maroc demeure l’un des rares pays disposant d’une perspective de croissance positive et stable.

Le Royaume, qui donne aux investisseurs accès à un marché de 34 millions de consommateurs, leur offre également une plateforme idoine pour l’Europe, le Maghreb, le Moyen Orient et l’Afrique, précise l’ambassadeur dans une allocution lue en son nom par la directrice de Dar Al-Maghrib, Wassane Zailachi.

Les investissements directs étrangers (IDE) contribuent de façon significative à l’essor des secteurs de l’industrie et du commerce qui représentent aujourd’hui deux leviers essentiels de la croissance économique marocaine, note Mme. Chekrouni, citant à titre d’exemple l’implantation récente de Bombardier au Maroc qui renseigne largement sur les atouts qu’offre le Maroc en termes d’infrastructures, de compétences et d’ouverture, confortés par sa position géographique et la stabilité politique ont il jouit sous le règne de SM le Roi Mohammed VI.

L’ambassadeur a saisi cette occasion pour appeler les compétences marocaines résidant au Canada à davantage de mobilisation en vue de renforcer les relations maroco-canadiennes dans leurs volets relatifs au transfert de l’expertise et du savoir et à la promotion des partenariats économiques et de l’investissement.

Intervenant lors de cette rencontre, Geneviève Thomassin, négociatrice en chef adjointe au ministère canadien des Affaires étrangères et du commerce international, a affirmé que le Maroc représente “un partenaire de choix pour le Canada”, soulignant que la négociation d’un accord de libre-échange maroco-canadien constitue une “priorité” pour le gouvernement de son pays.

Après avoir rappelé les rounds de pourparlers tenus dans cette perspective, la responsable canadienne a affirmé que son pays est “satisfait des progrès réalisés dans le cadre des négociations d’un ALE Canada-Maroc, dont le 3ème round s’est déroulé en juin dernier à Ottawa, après ceux tenus successivement à Ottawa (octobre 2011) et àRabat (mars 2012).

La conclusion d’un ALE Canada-Maroc sera “une première dans les relations du Canada avec les pays africains”, alors que les deux pays ont célébré en 2012 le 50ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques, note Mme Thomassin.

Et de préciser que la valeur des échanges bilatéraux de marchandises s’est élevée à 522,6 millions de dollars en 2012, contre 418,9 millions de dollars en 2011 et 328,2 millions de dollars en 2010. Le volume des importations marocaines s’est établi en 2012 à 368,5 millions de dollars alors que les exportations se sont chiffrées à 154,2 millions de dollars.

Pour sa part, la directrice de Dar Al-Maghrib a appelé les acteurs associatifs et les compétences marocaines établis au Canada à redoubler d’efforts pour accompagner le chantier de développement lancé dans le Royaume et oeuvrer au raffermissement des relations maroco-canadiennes.

Après avoir rappelé la signature en septembre dernier, lors de la cérémonie de lancement de la saison culturelle 2012-2013, d’un accord de partenariat entre Dar Al-Maghrib et le Forum des compétences marocaines résidant au Canada, Mme Zailachi a indiqué que ce partenariat prometteur donnera lieu à une multitude d’événements axés sur des thèmes qui intéressent de près les Marocains résidant au Canada.

Outre la communauté marocaine au Canada, estimée à quelques 120.000 personnes dont 80 pc résidant au Québec, Dar Al-Maghrib à Montréal s’adresse aux citoyens du pays d’accueil et aux autres communautés qu’il abrite, contribuant ainsi à la promotion d’un échange interculturel et d’un enrichissement mutuel bénéfique à toutes les parties.

Selon le président du FCMRC, Mohamed Boukkouri, cette journée de réflexion s’inscrit dans le cadre de l’action du Forum visant à favoriser les valeurs du vivre-ensemble et d’ouverture sur l’autre et à jeter des ponts d’échange culturel et social entre les peuples canadien et marocain.

Pour leur part, le chef de la représentation de la Banque populaire au Canada, Jamal El Koutbia, et le représentant du ministère chargé des Marocains résidant à l’étranger, Merouane Berrada, ont exposé les services et les avantages qu’accordent leurs départements respectifs à la promotion de leurs produits et à l’amélioration des services rendus aux ressortissants marocains.

Le représentant du ministère chargé des Marocains résidant à l’étranger a, quant à lui, rappelé les différentes actions entreprises au profit de la diaspora marocaine, notamment la mise en place du fonds “MDM Invest” dont le but est de promouvoir les investissements des Marocains du monde, et de la plateforme “Web Maghribcom” ciblant prioritairement la communauté marocaine qualifiée établie au Canada.

Les participants à cette rencontre se sont attelés à la définition des mécanismes appropriés pour asseoir un partenariat actif et durable entre les autorités gouvernementales du pays d’accueil et les compétences marocaines.

Montréal, 24 mars 2013 (MAP)

 

Rubriques : Actualités, Économie Mots-clés : ,
© 2002 - 2017 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par Noordev Technologies inc
INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE!
En vous abonnant, vous saurez tout sur vos émissions favorites, sur le contenu spécial offert sur notre site web, en plus d’être informé de nos concours et événements spéciaux.
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaU5sMTl5VHptMGciIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
* Nous ne partageons jamais vos informations avec des tiers.