0

Déclaration de revenus 2017. 16 dépenses déductibles… Y avez-vous droit?

Vous avez jusqu’au 30 avril pour produire votre déclaration de revenus. Faites-le, même si vous ne pouvez pas régler le solde au complet. En cas de retard, des pénalités salées s’appliqueront, en plus des intérêts composés sur le solde dû. Et souvenez-vous qu’il y a beaucoup de déductions auxquels vous avez peut-être droit. De nombreuses dépenses peuvent en effet être soustraites de votre revenu et par conséquent réduire votre taux d’imposition. En voici quelques-unes : Frais de garde, cotisations syndicales et professionnelles, frais de déménagement…

Détails.

1- Frais de garde

Vous pouvez réclamer les frais de garde d’enfants au fédéral. En général, ils peuvent être déduits par la personne qui gagne le revenu le moins élevé. Au provincial, les frais de garde donnent droit à un crédit d’impôt remboursable, sauf s’il s’agit d’un service de garde subventionné par l’État.

2- Frais de déménagement

Vous pouvez déduire vos frais de déménagement si vous avez déménagé pour étudier à temps plein dans un établissement d’enseignement, occuper un emploi ou exploiter une entreprise. Vous devez vous être rapproché d’au moins 40 kilomètres de votre nouveau lieu d’études ou de travail.

3- Cotisations syndicales et professionnelles

Il est possible de soustraire du revenu imposable au fédéral les cotisations versées à votre association syndicale ou professionnelle. Pensez à réclamer le remboursement de la taxe sur les produits et services (TPS) payée sur ces cotisations, si votre employeur est inscrit à la TPS. Au Québec, ces cotisations donnent droit à un crédit d’impôt non remboursable.

4- Pension alimentaire pour enfants

Si vous versez une pension alimentaire en vertu d’un jugement rendu ou d’une entente établie après le 30 avril 1997, celle-ci ne peut être retranchée de votre revenu ni ajoutée à celui du bénéficiaire. Dans les autres cas, elle est déductible du revenu du payeur et imposable pour le bénéficiaire

5- Régime enregistré d’épargne-retraite (REER)

Le fisc permet de retrancher de votre revenu les cotisations versées à votre Régime enregistré d’épargne-retraite (REER). Les revenus faits sur ces placements augmentent eux aussi à l’abri de l’impôt. Cependant, l’État vous attend au détour.

À votre retraite, vous serez imposé sur les retraits que vous effectuerez. Toutefois, comme votre revenu devrait être moindre, votre taux d’imposition devrait également être moins élevé.

6- Produits et services de soutien aux personnes handicapées

Les personnes ayant une déficience et qui ont payé certains frais peuvent, sous certaines conditions, demander une déduction pour produits et services de soutien aux personnes handicapées. Celle-ci peut s’appliquer à des logiciels, des lecteurs optiques ou des manuels parlés, par exemple.

7- Perte au titre d’un placement d’entreprise

Vous avez subi une perte au titre d’un placement d’entreprise en 2017. Vous pouvez déduire la moitié de ce montant de votre revenu. Comme l’exercice peut s’avérer compliqué, n’hésitez pas à vous adresser à un comptable.

8- Frais financiers et les frais d’intérêt

Vous avez le droit de soustraire les frais d’intérêt et d’emprunt contractés pour gagner des revenus de placements, les frais de gestion des placements, les honoraires des conseillers en placements et le comptable payé pour faire remplir votre déclaration.

9- Gains en capital

Vous avez réalisé des gains en capital pour la vente de certains biens (par exemple, une société agricole familiale, une société de pêche familiale ou une société qui exploite une petite entreprise) dans le cadre du transfert d’une entreprise familiale? Vous pourriez avoir droit à une déduction pour gains en capital, ce qui permettrait de réduire votre revenu imposable.

10- Habitants d’une région éloignée

Vous avez habité au Nunavut, aux Îles-de-la-Madeleine ou dans une autre zone éloignée en 2017? Peut-être avez-vous droit à la déduction fiscale pour les habitants de régions éloignées.

Cette mesure comprend une déduction pour le logement ainsi qu’une déduction pour les voyages pour lesquels vous avez bénéficié d’avantages imposables de votre employeur. Il faut avoir demeuré dans la région pendant une période d’au moins six mois consécutifs commençant ou se terminant en 2017.

11- Personnel des Forces canadiennes et des forces policières

Ottawa accorde une déduction aux membres des Forces canadiennes et aux policiers qui ont été affectés à l’étranger à des missions à risque élevé ou modéré. L’État vise ainsi à améliorer la qualité de vie de ceux qui défendent les intérêts des Canadiens.

12- Cotisations au Régime provincial d’assurance parentale pour les travailleurs indépendants

Vous êtes travailleur autonome et gagnez plus de 2 000 $ par année. Dans ce cas, vous devez contribuer au Régime québécois d’assurance parentale (RQAP).

Ce régime verse une contribution aux travailleurs et travailleuses admissibles qui prennent un congé parental, un congé de maternité, un congé de paternité ou un congé d’adoption. Vous avez le droit de déduire 43,68 % du montant de vos cotisations au RQAP.

13- Dépenses liées à l’emploi

Sous certaines conditions, vous avez le droit de déduire certaines dépenses faites pour gagner un revenu d’emploi. D’abord, vous devez avoir été obligé d’effectuer ces dépenses par contrat. Ensuite, vous ne devez pas avoir reçu d’allocation pour ces dépenses ou celle-ci doit avoir été incluse dans votre rémunération.

Notez que la plupart des employés n’ont pas droit à cette déduction. On ne peut pas soustraire, par exemple, les dépenses liées au transport pour se rendre au travail, comme la plupart des outils ou des vêtements.

14- Fournitures de bureau (travailleurs autonomes)

Les travailleurs autonomes peuvent se prévaloir de certaines déductions. Certaines de leurs dépenses sont déductibles à 100 %, alors que d’autres le sont partiellement.

Par exemple, les fournitures de bureau, le transport et la publicité sont déductibles à 100 %, tandis que le loyer, le chauffage et l’électricité le sont à 50 % du montant déduit au fédéral et en fonction de l’espace occupé dans lieu de travail.

15- Dépenses liées à l’utilisation du domicile (travailleurs autonomes)

Les travailleurs indépendants ont le droit de soustraire les frais liés à l’utilisation d’une partie de leur domicile pour gagner un revenu. Certaines de ces dépenses sont effectuées pour l’ensemble du domicile, par exemple, le chauffage, l’éclairage et les primes d’assurance.

Dans ce cas, seule la partie du montant qui se rapporte au bureau est déductible. Dans d’autres cas, les dépenses touchent uniquement au bureau et sont entièrement déductibles. Il pourrait s’agir des frais engagés pour repeindre cette pièce, par exemple.

16- Frais de repas et de représentation (travailleurs autonomes)

Le fisc donne aux travailleurs autonomes la possibilité de déduire les frais de repas (nourriture et boissons) et de représentation (billets de spectacles, location d’un local pour donner une réception, etc.) engagés pour gagner un revenu d’emploi.

En général, ces travailleurs peuvent réclamer 50 % de ces frais au fédéral ainsi qu’un montant variant de 1,25 % à 2 % de leur chiffre d’affaires au provincial. Bon à savoir!

 

Déductions fiscales ou crédit d’impôt?

Il ne faut pas confondre les déductions fiscales avec les crédits d’impôt. Alors que les déductions fiscales sont calculées en fonction de la tranche d’imposition, les crédits d’impôt, eux, demeurent les mêmes, quelle que soit la tranche d’imposition dans laquelle on se trouve.

Bref, une déduction fiscale réduit le montant du revenu imposable, alors que le crédit d’impôt réduira le montant des impôts sur le revenu.

 

Comment calculer les déductions fiscales

Une déduction fiscale est calculée selon le taux marginal d’imposition, soit le pourcentage payé à l’impôt sur le dernier dollar gagné. Ainsi, si votre taux marginal d’imposition est de 37 %, chaque déduction de 100 $ réduit votre impôt de 37 $.

 

Aide-mémoire pour votre déclaration de revenus 2017

Conservez pendant six ans vos factures et autres pièces justificatives utilisées pour faire vos impôts. Même si vous n’avez pas besoin de les joindre à votre déclaration de revenus, le fisc pourrait vous les demander comme preuve de paiement.

Enfin, vous avez jusqu’au 30 avril pour produire votre déclaration de revenus. Faites-le, même si vous ne pouvez pas régler le solde au complet. En cas de retard, des pénalités salées s’appliqueront, en plus des intérêts composés sur le solde dû.

Pour en savoir plus sur les pénalités pour production tardive, consultez l’Agence du revenu du Canada et Revenu Québec.

 

Rubriques : Actualités, Société Mots-clés : 
© 2002 - 2017 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par Noordev Technologies inc
INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE!
En vous abonnant, vous saurez tout sur vos émissions favorites, sur le contenu spécial offert sur notre site web, en plus d’être informé de nos concours et événements spéciaux.
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaU5sMTl5VHptMGciIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
* Nous ne partageons jamais vos informations avec des tiers.