0

Houda Rihani; une artiste marocaine au théâtre Jean Duceppe

Et soudain, la salle Claude-Léveillé de la Place des Arts plonge dans un silence presque religieux lorsque Houda Rihani se présente sur scène toute vêtue d’un blanc angélique et pur.

Son visage serein et adouci par un focus de lumière apaisée augurait que l’artiste qui se tenait devant nous allait nous livrer une prestation classique, plutôt calme et sans aucun peps.

Jusqu’au moment et à la surprise générale de la présence, Houda Rihani ravive nos sens par un jet d’énergie que rares sont les artistes qui peuvent en réussir la tentative dès qu’on applaudit leur entrée sur scène.

« J’accuse », quand Houda Rihani est seule sur scène, les projecteurs illuminent sa lecture et ses mots extraits du texte d’Annick Lefebvre. Chacun de ses effets, soupirs ou gestes nous ont fait voguer dans les océans délicats de l’expression scénique et transcendé au-delà de nos pensées les plus vives.

Houda Rihani nous a emporté avec son monologue et nous a niché dans les méandres de nos esprits qui sont en quête de réponses à des questions existentielles pour lesquelles nous ne trouvons souvent pas de réponses car pas assez francs avec nous-mêmes.

Les personnages qu’elle a incarnés sont, du moins que l’on puisse constater, hauts en couleurs, ostentatoires, exubérants, avouent leurs torts et les assument relativement. La chef d’une PME qui peine à garder la tête de son entreprise hors de l’eau, l’immigrante qui se cherche dans une société un peu trop blanche et pure laine pour elle. Et Houda Rihani, dans tout cela, qui se démarque par sa maturité artistique, par le bonheur d’être sur scène et de partager avec son public des années d’expérience devant les caméras et sur les plateformes théâtrales.

Diplomée de l’Institut supérieur des arts dramatiques et d’animation culturelle (ISADAC) de Rabat, cette actrice émérite a toujours su mener sa carrière vers les cimes de la réussite. Même en choisissant de vivre au Canada, son talent ne pris pas une ride, il est encore plus épanoui et affirmé.

Une grande fierté pour la communauté marocaine que de voir Mme Rihani se démarquer et collaborer avec l’un des plus grands théâtres du Québec, le théâtre Duceppe. Désormais, Houda Rihani aura déployé les ailes de la créativité prouvant en ces 19-20 et 21 juin 2017 que l’intégration effective et amorcée intelligemment passe d’abord et avant tout par la culture.

Selma Regragui

 

Rubriques : Actualités, Culture Mots-clés : , , , ,
© 2002 - 2017 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par Noordev Technologies inc
INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE!
En vous abonnant, vous saurez tout sur vos émissions favorites, sur le contenu spécial offert sur notre site web, en plus d’être informé de nos concours et événements spéciaux.
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaU5sMTl5VHptMGciIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
* Nous ne partageons jamais vos informations avec des tiers.