0

Canada : Un Ramadan sous le signe de la solidarité et du vivre-ensemble

DSC_0118«…Les Canadiens musulmans contribuent à faire du Canada le pays fort, diversifié et inclusif qu’il est aujourd’hui…». C’est en ces termes que le Premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a présenté ses vœux à la communauté musulmane du Canada à la veille du mois de Ramadan. Dans ce pays si vaste à l’image d’un continent, où cohabitent plus de 200 origines ethniques, le mois sacré est une occasion pour la communauté d’origine musulmane, estimée au total à un peu plus d’un million, de se rapprocher et même de s’ouvrir aux Canadiens non-musulmans.

Une démarche importante en ces temps de doutes et d’amalgame. C’est en effet un moment fort pour expliquer ce que sont réellement les valeurs de l’Islam. C’est dans cette approche inclusive que s’inscrit le Forum des compétences canado-marocaines en initiant une activité de partage intitulée «A la rencontre de l’autre». Une opération qui vise à permettre aux Québécois de confession musulmane et les Québécois non musulmans de se réunir dans un cadre convivial. Pour ce faire, des bénévoles musulmans se proposent d’ouvrir la porte de leur maison pour accueillir des personnes d’autres confessions pour cuisiner ensemble, partager un ftour et expliquer le pourquoi du jeûne et ce que sont réellement les valeurs de l’Islam. Au sein de la communauté marocaine, ces valeurs s’expriment aussi par des opérations de solidarité dans les mosquées. 

IMG_0675Chaque jour, dans toutes les mosquées du Grand Montréal, ce sont des centaines de repas Iftar qui sont distribués gratuitement. Les dix derniers jours du Ramadan, le dernier repas avant l’aube est aussi offert dans certaines mosquées. Une véritable logistique et chaîne de solidarité, grâce à la générosité de donateurs et bénévoles, qui commence bien avant le mois sacré. Dans ces lieux de culte ce sont respectivement aussi une vingtaine d’imams venus spécialement du Maroc pour cette période, qui président aux prières tout au long de ce mois sacré. Cette période est aussi l’occasion pour les associations de la communauté musulmane d’organiser des Iftars collectifs pour des levées de fonds pour des causes de bienfaisance. L’Association Soleil des Enfants donne l’exemple dans ce contexte en organisant le 9 juin un iftar pour encourager au parrainage des orphelins nécessiteux. Au Centre culturel Dar Al Maghrib à Montréal, l’heure est aussi au partage et à la spiritualité. L’établissement organise deux iftars respectivement à Québec et à Montréal programmés durant les dix derniers jours du Ramadan, ainsi qu’une conférence sur les valeurs universelles.

Pour le groupe de presse Atlas Média, implanté dans le paysage médiatique canadien, ce mois sacré coïncide avec le 15ème anniversaire de l’entreprise et c’est l’occasion comme à l’accoutumée de le célébrer en grande pompe sous le signe du dialogue et de l’intégration. Ce vendredi 2 juin, ce sont quelque quatre cents personnes représentatives des différents segments culturels et confessionnels qui sont attendues à cette rencontre. De nombreuses personnalités politiques, du monde des arts, de la culture et des affaires, ainsi que de nombreux acteurs associatifs participeront ainsi à cet événement, est-il indiqué. 

DSC_0194«Au cours de cet événement, un hommage sera rendu à des personnalités montréalaises, québécoises et canadiennes qui se sont distinguées au cours de l’année écoulée par leur engagement social et politique ou par leurs contributions culturelles ou économiques. Et ce en faveur du développement et au rayonnement de la société d’accueil, à l’intégration de la communauté ou au développement des relations bilatérales canado-maghrébines», précise Rachid Najahi, directeur général du Groupe Atlas Média. Une belle occasion pour la communauté marocaine pour dissiper les préjugés, se rapprocher et se positionner dans son environnement d’accueil. Pour les politiciens qui seront au rendez-vous c’est aussi une opportunité pour exprimer l’intérêt à une communauté et être à l’écoute de ses attentes.

Comme au Maroc, le mois de Ramadan est l’occasion pour des commerces multiethniques de faire de bonnes affaires. Rive sud de Montréal, au cœur de l’agglomération de Longueuil, ou encore à Montréal dans le quartier Le petit-Maghreb: harrira, chabbakia, sellou, batbot, baghrir, hercha, patisseries marocaines traditionnelles… des commerces proposent comme «au bled» tous les mets faits maison qui composent nos menus en ce mois. Dehors dans les rues du Grand Montréal, le Ramadan ne change rien au rythme de la vie locale. A chacun son monde, à chacun ses convictions. Le tout dans une ambiance de respect et de tolérance, chacun vaque à ses occupations comme d’habitude. Le soir, les Marocains du Canada tentent de reproduire l’ambiance du pays d’origine dans leur foyer. Vivre le Ramadan dans un environnement étranger à nos coutumes et bien loin de l’atmosphère qui règne en pays musulman en ce mois de jeûne, n’est pas chose aisée. Mais le Ramadan étant aussi un mois d’introspection, c’est ainsi le moment de reprendre des forces intérieurement pour mieux vivre son immigration et s’intégrer, s’enraciner sans se déraciner.

Source: http://aujourdhui.ma/monde/canada-un-ramadan-sous-le-signe-de-la-solidarite-et-du-vivre-ensemble

Rubriques : Actualités, Événements, Société Mots-clés : , , ,
© 2002 - 2017 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par Noordev Technologies inc
INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE!
En vous abonnant, vous saurez tout sur vos émissions favorites, sur le contenu spécial offert sur notre site web, en plus d’être informé de nos concours et événements spéciaux.
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaU5sMTl5VHptMGciIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
* Nous ne partageons jamais vos informations avec des tiers.