0

Une journée marocaine à l’Assemblée Nationale du Québec .Un pas dans la voie d’un vivre ensemble participatif

L’excellence des relations exemplaires liant le Maroc et le Québec a été célébrée lors d’une cérémonie organisée, mardi (16 mai 2017), dans l’enceinte de l’Assemblée nationale, en présence de plusieurs membres de la communauté marocaine et de nombreuses personnalités issues du monde politique, des affaires, associatif, culturel et universitaire.

Initié par l’Association «Mémoires et Dialogue» et un collectif d’organismes représentant la communauté marocaine établie au Canada, cet événement, qui s’est déroulé en présence de nombreuses personnalités politiques et parlementaires marocaines et québécoises, a été aussi l’occasion de vanter les relations d’amitié entre le Royaume et le Québec et de souligner l’importance du vivre-ensemble au sein de la société québécoise et canadienne.

Une amitié «historique et exemplaire»

Intervenant à cette occasion, la Consule générale du Maroc à Montréal, Habiba Zemmouri a salué les acteurs associatifs d’origine marocaine (de confession musulmane et juive) qui ont oeuvré à consolider l’amitié historique et exemplaire liant le Maroc et le Québec et au reste du Canada, ajoutant que cette noble mission de trait d’union entre le pays d’origine et celui d’accueil se veut la traduction de la vision de SM le Roi Mohammed VI qui a toujours réitéré l’importance de la dynamisation de la diplomatie parallèle comme pierre angulaire de la promotion d’une vraie action diplomatique.

18554026_10155108235728787_1793885591_oRappelant que le Maroc et le Québec ont développé au fil des années des relations diversifiées empreintes d’amitié, de respect mutuel et de coopération multidimensionnelle, Mme Zemmouri a souligné que ces relations sont marquées par une concordance de visions sur de nombreuses questions.

“En plus de la francophonie, nos politiques gouvernementales et étrangères se sont toujours fixées pour objectif cardinal, la promotion de la paix et de la sécurité, tout en prônant les vertus de l’ouverture et de la modération”, a-t-elle dit.

Évoquant l’attentat de janvier dernier à Québec, Mme Zemmouri a tenu à se joindre aux représentants de la communauté marocaine pour saluer les marques de sympathie, la mobilisation concrète manifestée par les Premiers ministres canadien Justin Trudeau, et québécois, Philippe Couillard, les responsables gouvernementaux, les élus, et toute la communauté québécoise et canadienne  et leur élan de solidarité fort exprimé en cette douloureuse circonstance.

Les vœux et souhaits des maroco-québécois

IMG_3405Pour sa part, la coprésidente de l’Association «Mémoires et Dialogue», Mme Souad Elmallem, a souligné que cet événement a réuni dans un même lieu des citoyens ayant des voeux et des attentes ainsi que des élus qui, au Maroc et au Québec, ont la charge d’orienter les politiques et d’élaborer les lois qui y donneront corps.

Elle a ajouté que cette double appartenance interpelle tous au point de générer des souhaits, dont l’un, récurrent et largement partagé au sein de la communauté, est celui de voir un développement conséquent des relations entre le Maroc et le Québec, tout en plaidant pour que les relations bilatérales se hissent au niveau de l’excellence des relations diplomatiques et atteignent en quantité et en qualité ce que les Québécois et Canadiens d’origine marocaine souhaitent voir se réaliser.

Et de souhaiter aussi que les compétences de la communauté soient mises à contribution pour favoriser un véritable développement des relations bilatérales qui permettra d’enrichir mutuellement le Québec et le Maroc.

Un «trait d’union humain»

De son côté, le coprésident de la même Association, Émile El Fassi a indiqué que les représentants associatifs ont l’ambition d’être des traits d’union entre leurs pays d’origine et d’adoption, ajoutant que cette ambition est facilitée par les valeurs que le Maroc et le Québec ont en partage comme le respect des différences, le dialogue des cultures, la promotion du vivre-ensemble ou  l’appartenance à la francophonie.

M. El Fassi a affirmé que le Maroc présente “une singularité” au sein du monde arabe, celle de protéger ses minorités ethniques et religieuses, combattre l’intolérance avec la plus grande fermeté, et de promouvoir les libertés, soutenant qu’un grand respect est voué au Royaume, à sa culture et son histoire, à sa diversité, à ses réformes en matière de droit de l’Homme et de démocratie et à ses efforts en matière de développement socio-économique.

Il a, d’ailleurs, émis le vœu, de voir les relations québéco-marocaines s’intensifier sur les plans politique, économique, culturel et parlementaire.

Un moment d’échanges et de dialogue

18596298_10155108236718787_540922475_oPour sa part, le secrétaire général du ministère délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration, El Habib Nadir, a salué l’organisation de cet événement qui se veut un moment d’échanges et de dialogue,  exprimant la reconnaissance à toutes les composantes de la société québécoise pour leur solidarité spontanée et sincère suite à l’attaque de Québec, qui a fait des victimes, dont un ressortissant marocain.

Qualifiant d’”incompréhensible” cet acte perpétré dans une société ouverte, plurielle et accueillante comme le Québec en particulier, et le Canada en général, qui partagent ces valeurs avec le Maroc, M. Nadir a souligné que la lutte contre le climat de haine et de rejet de l’autre est un défi commun à relever, notant que le dialogue est un préalable nécessaire à la compréhension mutuelle qui est aussi un préalable au mieux vivre-ensemble.

Un pas dans la voie d’un vivre ensemble participatif

Prenant la parole, la ministre québécoise responsable de l’accès à l’information et de la réforme des institutions démocratiques, Rita de Santis, s’est félicitée de la tenue de cette cérémonie dans l’enceinte de l’Assemblée nationale, ajoutant que la tolérance et l’entraide, qui sont des valeurs portées par le peuple marocain depuis des siècles, doivent être restaurées comme principes fondateurs dans toutes les sociétés.

Relevant l’importance de la diversité et l’apport des différentes cultures qui enrichissent la société québécoise, notamment la communauté maghrébine, elle a plaidé pour un vivre-ensemble participatif.

Cette soirée a été marquée par la projection d’un documentaire réalisé par Hassan El Bouharouti, qui déconstruit les thèses fallacieuses des séparatistes au sujet des ressources naturelles dans les provinces du Sud.

Atlas.Mtl – MAP

 

Rubriques : Actualités, Associations, Événements, Immigration, Justice, Santé Mots-clés : , ,
© 2002 - 2015 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par AdminPress