0

La valeur du temps et ses maladies. Un premier diagnostic

La valeur du temps et ses maladies. Un premier diagnosticDe nos jours, toute organisation doit être capable de se prémunir contre le gaspillage subit suite à une mauvaise planification du temps du travail c’est pourquoi, la gestion du temps représente une dimension essentielle pour traiter de manière positive et délibérée la masse considérable d’information et les circonstances à mesure qu’elles surviennent.

La gestion et l’aménagement du temps de travail telle qu’elle est en train de se développer aujourd’hui avec beaucoup d’intention et d’acuité dans la plupart des organisations introduit l’avenir en tant que dimension économique et managériale décisive dans notre système actuel.

Présentement, l’importance de la gestion du temps est devenue un leitmotiv et représente une véritable dimension visionnaire et exploratrice de la démarche managériale qui nécessite de sortir de sa coquille, changer d’air, prendre du recul et fréquenter les terrains inconnus.

Bien gérer son temps pour le maîtriser et conserver toute son énergie suppose une véritable orchestration, et une réelle volonté de progrès, car le travail peut être superbement accompli sans se faire la violence de gérer son temps, mais cela se traduit par un appauvrissement de la communication interpersonnelle, un mal vécu individuel, un sentiment de culpabilité qui peut s’étendre à tout un groupe social tel qu’une organisation. Bref un mal du temps qui engendre des overdoses de stress avec lesquelles l’individu a bien du mal, aujourd’hui à composer.

Enfin, vivre son temps, c’est non seulement communiquer avec soi-même mais aussi avec autrui. Là, les questions clés concernent la propriété du temps : qu’est-ce que le temps ? À qui appartient le temps ? Qui donne le rythme ? Qui en est maître ?                                                             Comme le corps humain, la gestion du temps à ses maladies avec leurs symptômes, leurs causes et leurs conséquences, on énumère quatre maladies.

La chronophagie

C’est la difficulté à ne pas être dérangé, chronophages = mangeurs de temps.

C’est aussi une maladie très répandue dans les milieux organisationnels, qui s’explique en grande partie par des interruptions continuelles des cadres   engendrant colère et perte de concentration

Les symptômes les plus fréquents 

Les sujets atteints de chronophagie se plaignent constamment d’être fréquemment interrompus par des chronophages biologiques (patron, touristes de bureau …) et des chronophages électroniques (les appels téléphoniques intempestifs, les messages électroniques, le cellulaire …) et par conséquent, provoquent un milieu de travail peu propice aux activités de forte concentration.

Les causes de la chronophagie 

  • – Imprécision ou non disponibilité de l’information nécessaire à la réalisation du travail. Informationite (tout le monde informe tout le monde sur tout) ou
  • – Réunionite aiguë (problème-réunion ; urgence-réunion ; idée géniale-réunion…).
  • – Manque de mécanismes formels de coordination des projets. On pratique un sport d’équipe avec des règles du jeu individuelles. Manque de respect ou de règles de courtoisie.
  • – Multiplication inutile et mauvaise utilisation des outils de communication : téléphone, téléavertisseur, téléphone mobile, courrier électronique, télécopieur… et
  • – Surpeuplement ou manque d’espace de travail : bureaux, salles de réunion, zone d’accueil des visiteurs…

Les conséquences 

Manque de concentration qui engendre des erreurs et oblige de refaire le travail et un sentiment de persécution et d’indignation lorsque les sujets n’entament leur travail que lorsque les autres s’arrêtent de le faire.

La lifophilie

C’est la difficulté à réaliser ses priorités et à rester concentré sur une tâche et à la compléter avant de commencer une autre. Lifophie = “Last in first out”.

Les symptômes

Le sujet clame une journée «full-time » et se plaint de n’avoir pu réaliser ses priorités à cause de nombreux imprévus et urgences.

Le lifophile est une personne qui court dans tous les coins et qui entreprend beaucoup de choses, mais en finalise que trop peu .et remet donc à plus tard les cycles non bouclés (la procrastination).

Les causes de la maladie 

La difficulté d’établir des priorités, de distinguer entre l’urgent et l’important, de prendre une pause et à penser à long terme et à s’auto- discipliner.

Les conséquences 

Il perd beaucoup de temps et d’énergie, épuise son entourage (mangeur d’énergie),   entreprend plusieurs cycles à la fois et repousse les activités prioritaires  pouvant y aider (formation en gestion du temps, le ménage des bureaux …)

La ouîte

C’est la difficulté à dire NON

Les symptômes

La OUÏTE est une maladie périlleuse et difficilement curable pour les personnes atteintes. Le sujet fait toujours passer les besoins des autres avant les siens surtout lorsqu’il s’agit de son patron ou de ses supérieurs hiérarchiques.

Le sujet se sent obligé d’accepter les demandes telles qu’elles sont formulées même s’il est déjà surchargé et a de la difficulté à demander de l’aide quand il en a besoin.

Les causes de la maladie 

Un manque de confiance en soi, une recherche de la valorisation au regard de l’autre, une peur irraisonnée de déplaire ou de paraître incompétent et la difficulté à s’affirmer, à négocier et à affronter les réactions de mécontentement.

Les conséquences

Insatisfaction chronique, baisse de l’estime de soi. Sentiment d’être dépossédé de son bien le plus précieux : son temps. Cette perception d’impuissance peut conduire au désabusement, au passéisme, au cynisme organisationnel et au burn-out. Les personnes qui souffrent de ouïte rêvent secrètement (ou à voix haute) à la retraite.

La tempdinite

C’est la difficulté à évaluer le temps, tempdinite = inflammation du temps autrement dit la tendance à sous-évaluer le temps nécessaire et à surévaluer le temps disponible.

Les symptômes

Le sujet se plaint continuellement de manquer de temps, ainsi sa liste de choses à accomplir s’allonge sans cesse et ses projets et mandats s’embrouillent davantage.

Les causes probables 

Une difficulté à mesurer le temps nécessaire à la réalisation d’une activité, les délais à prévoir et les échéances à rencontrer, à évaluer la complexité et l’ampleur des mandats à réaliser et à évaluer la charge de travail quotidienne, hebdomadaire et mensuelle.

Les conséquences 

Le sujet doit souvent faire des heures supplémentaires. Quitter tard le bureau. La fin de semaine, il apporte des dossiers à la maison au grand désespoir de ses proches. Il se sent surchargé, fatigué. Il a hâte aux vacances.

En connaissant ces maladies, les personnes peuvent les diagnostiquer pour eux même et pour leurs proches, une fois ils ont cette conscience, ils peuvent chercher les remèdes. Pour connaitre les remèdes suivez nous la prochaine édition pour connaitre les stratégies de gestion du temps.

Par Abdelaadim El Hanchi (Atlas.Mtl)

 

Rubriques : Actualités, Société Mots-clés : 
© 2002 - 2017 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par Noordev Technologies inc
INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE!
En vous abonnant, vous saurez tout sur vos émissions favorites, sur le contenu spécial offert sur notre site web, en plus d’être informé de nos concours et événements spéciaux.
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaU5sMTl5VHptMGciIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
* Nous ne partageons jamais vos informations avec des tiers.