0

6 août 2016: Une fête pour nous entendre et nous faire entendre

Photo de la 3ème édition au parc Jarry 2 août 2015

Photo de la 3ème édition au parc Jarry 2 août 2015

Nous le constations il y a quelques temps déjà dans cette rubrique : une nouvelle génération d’associations à référentiel marocain et plus généralement maghrébin, investit désormais la scène associative à Montréal, au Québec et à travers le Canada.

Aujourd’hui ce n’est pas un effet d’annonce qui souligne cette constatation, mais une annonce d’effets.

Car, depuis plusieurs éditions déjà, Atlas.Mtl s’est notablement rapproché de la mission qu’il s’était assigné à sa création il y a de cela quatorze années : Se spécialiser dans ce créneau de l’information de proximité rapportant tous ces faits sur lesquels les couvertures des media – tant du pays d’origine que de la société de vie – restaient lacunaires mais qui pour nous, sont parfois ce qu’il y a de plus important et de plus intéressant.

Ce rapprochement du contenu-objectif prend forme à travers justement le dynamisme associatif ci-dessus évoqué et il prend corps à travers le contenu du journal. Ainsi, plusieurs années durant, les nouvelles de cette nature occupaient-t-elles entre 10 et 15 % en moyenne de nos colonnes. Depuis le début de l’année en cours, cette proportion atteint – ou dépasse parfois – 25-30%.

Dans l’espace public…

De fait, il ne se passe pas une semaine sans qu’une activité marocaine ou maghrébine ne soit annoncée avec, fait nouveau également, une grande affluence et de larges échos.

Plusieurs facteurs expliquent ce dynamisme.

D’une part, une maturité évidente dans les choix d’intervention. Ainsi est-on passé d’association «généralistes» à large spectre qui a force de trop étreindre finissaient par mal embrasser et de ce fait se délitaient et disparaissaient; désormais – et c’est pour cela qu’on parle d’une «nouvelle génération»  d’associations – ce sont des structures qui se spécialisent dans un objet social et qui donc le traitent au mieux des talents et compétences qu’ils réunissent. Et il est fort heureux de constater que tous les domaines de la vie sont abordés, du caritatifs au religieux en passant par la solidarité, le soutien aux familles, les jeunes et le sport ou les compétences, l’emploi et l’entrepreneuriat…, le tout souvent en concertation ou en partenariat entre structures assurément complémentaires.

IMG_9666D’autre part, en complément à cette précision des buts et objectifs, gage d’efficience, on relève également certains standards de bonne gouvernance dont l’alternance aux postes clés et la transparence ne sont pas les moindres. Ce qui n’est pas sans effet sur la confiance qui manquait antan dans nos relations à nos associations.

De même, au-delà des objectifs spécifiques, un point commun à ces associations: elles œuvrent toutes à l’intégration des originaires de leur espace géographique de départ dans le tissu social national et elles ont compris que pour ce faire, seuls l’échange, l’ouverture et le bannissement de l’exclusive peuvent permettre d’atteindre un tel but. Dès les activités organisées ne ressemblent en rien à des cénacles fermés et encore moins à des ghettos, mais plutôt des espaces de diversité et de dialogue.

Enfin, un élément qui n’est certainement pas à négliger : l’effet Dar al Maghrib. L’ouverture d’un Centre Culturel Marocain à Montréal donne ainsi, incontestablement, un repère – et souvent un espace – à toutes les bonnes volontés qui veulent s’exprimer, dire leur attachement à leurs valeurs natives et clamer leur souci de citoyenneté agissante dans leur société de vie.

… et sur la place publique

Cette dynamique, on devrait la voir dans tout son éclat le 6 août 2016 au Parc Jarry de Montréal.

Ce jour en effet, dans le cadre de la Fête du Trône, fête nationale du Maroc, un grand rassemblement festif sera organisé par un collectif d’associations telles que celles décrites plus haut qui entendent ainsi célébrer tant la citoyenneté que l’attachement aux valeurs de son pays d’origine de cette communauté.

Au cours des trois précédentes éditions, l’événement avait réuni respectivement 20 000, 25 000, puis près de 35 000 participants. Pour cette IVème édition, les organisateurs visent à réunir environ 40 000 participants, originaires et amis du Maroc.

Cet objectif sera certainement atteint du fait que l’organisation de l’activité réunit, dans un même effort, une quinzaine d’associations à référentiel marocain et maghrébin de Montréal, Québec et Toronto.

Fait inédit : plus de deux mois avant la date, de nombreuses personnalités politiques montréalaises, québécoises et canadiennes de haut rang, les milieux d’affaires et de nombreuses figures du monde de la culture et des médias ont manifesté leur intérêt, exprimé leur soutien et donné un accord de principe à leur soutien et à leur présence le 6 août prochain.

Soyez-y; pour confirmer notre visibilité, souligner nos apports collectifs et notre citoyenneté; pour dire aussi notre volonté de prendre notre place ici, pour faire entendre notre voix.

Abdelghani Dades (Edito : Atlas.Mtl 281 du 30 juin 2016)

 

Rubriques : Actualités, Événements, Société Mots-clés : ,
© 2002 - 2017 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par Noordev Technologies inc
INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE!
En vous abonnant, vous saurez tout sur vos émissions favorites, sur le contenu spécial offert sur notre site web, en plus d’être informé de nos concours et événements spéciaux.
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaU5sMTl5VHptMGciIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
* Nous ne partageons jamais vos informations avec des tiers.