0

Les rencontres professionnelles du Forum des Compétences Canado-Marocaines. Les «freelancers» à l’honneur lors de la troisième édition du Poste du mois

Les rencontres professionnelles du Forum des Compétences Canado-Marocaines. Les «freelancers» à l’honneur lors de la troisième édition du Poste du moisLa troisième édition du Poste du mois, organisé par le Forum des compétences canado-marocaines, a eu lieu le 28 avril dernier à l’Espace Mushagalusa à Montréal. Cette édition avait pour thématique “Freelancer: le choix d’être indépendant”. Pour l’occasion, six panélistes aux parcours professionnels diversifiés étaient présent-es afin de conseiller, guider et parler de leurs expériences en tant que travailleur et travailleuse autonome au Canada. Pour l’occasion, Madame Mariama Zhouri, à la tête de HammerSmith Consulting Group et secrétaire générale du FCCM, tenait la place de modératrice. Plus d’une soixantaine de participant-es étaient présent-es.

Le poste du mois est une création du FCCM et vise le partage de connaissances et d’expériences entre professionnel-les de haut niveau dans leur métier et domaine d’expertise et immigrants établis ou nouveaux arrivants. Sous forme de 6 à 8, cette rencontre propose aux participant-es de recueillir des conseils et réponses à leurs interrogations quant aux débouchés professionnels dans un domaine particulier.

Freelance: un métier inspirant et passionnant

Cette édition du Poste du mois présentait six professionnel-les qui ont réussi à faire leur chemin en tant que Freelancer au Canada. Le premier panéliste, M. Barry Keeler, est le président du Conseil d’administration de l’Association québécoise des informaticiennes et informaticiens indépendants (AQII). Également consultant indépendant pour la Banque nationale du Canada, M. Keeler cumule plus de 25 années d’expérience dans le domaine des technologies de l’information (TI). La seconde panéliste, M. Fatima Bihya, est leadeur sénior et consultante exécutive trilingue et cumule plus de vingt années d’expérience dans les secteurs financiers, de distribution et de détail, publics et parapublics. M. Éric Chevrette, troisième panéliste de cette édition, s’est démarqué dans la planification financière des professionnel-les incorporé-es, travailleurs autonomes et gens d’affaires depuis plus de 25 ans. Il est conseiller financier dédié aux gens d’affaires, entrepreneur-es, professionnel-les et consultant-es indépendant-es.

La quatrième panéliste, Madame Leila Aksiman, a récemment décidé de se lancer à son compte et a fondé L.A. Qualité Conseil où elle livre ses services en Gestion de la Qualité aux industries manufacturières. Elle cumule près de dix années d’expérience en conformité, assurance qualité, assurance technique et gestion de projets dans plusieurs domaines. Le cinquième panéliste, M. François Le Boulaire, a acquis plus de 20 ans d’expérience dans les domaines des technologies de l’information et du management. Il a développé, au fil des années, une expertise indéniable dans le eBusiness et dans les nouvelles technologies, au sein d’entreprises et industries diverses. Finalement, le dernier panéliste, M. Pascal Moumbouilou, possède plus de 12 années d’expérience comme pigiste en Assurance Qualité et 10 ans en tant que membre régulier de l’AQIII.

Une liberté et un épanouissement inégalés

Les panélistes se distinguaient par leur polyvalence, leurs expériences multiples et leur réussite professionnelle. Ils et elles ont pu communiquer leurs précieux conseils aux participant-es, désireux et désireuses de poursuivre cette carrière au Canada. Tous et toutes se sont entendu-es pour dire qu’il faut courage, attitude gagnante et expertise pour se lancer dans le domaine du Freelance. Selon eux et elles, choisir de travailler en tant que Freelancer apporte son lot de défis, mais c’est également bénéfique et avantageux.

Considérant que la sécurité d’emploi n’existe pas, M. Chevrette a indiqué qu’il est alors beaucoup plus motivant et fructueux de se lancer à son compte. Il a également été mentionné que la mise en valeur de son côté technique et de son parcours, au delà du CV, est d’une grande importance. M. Moumbouilou, quant à lui, a mentionné avoir rejeté plusieurs offres de postes permanents chez Google pour être Freelancer. Selon lui, rien ne vaut l’accomplissement professionnel et la gratification personnelle qu’apporte le métier de travailleur autonome.

Par Mylène de Repentigny-Corbeil, Responsable Relation publique FCCM

Atlas.Mtl

 

Rubriques : Actualités, Associations, Société Mots-clés : 
© 2002 - 2017 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par Noordev Technologies inc
INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE!
En vous abonnant, vous saurez tout sur vos émissions favorites, sur le contenu spécial offert sur notre site web, en plus d’être informé de nos concours et événements spéciaux.
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaU5sMTl5VHptMGciIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
* Nous ne partageons jamais vos informations avec des tiers.