0

«Ma maison avec vue sur mer»… L’offre de Dyar Al Mansour de retour à Montréal … en prélude à une tournée canadienne

«Ma maison avec vue sur mer»… L’offre de Dyar Al Mansour de retour à Montréal … en prélude à une tournée canadienneIl y a quelques mois de cela, la société immobilière marocaine Dyar Al Mansour, venait se faire connaître des originaires du Maroc vivant à Montréal. Deux jours durant, les cadres de l’entreprise avaient rencontrés quelques 700 personnes. Mais plusieurs centaines d’autres – montréalais, résident du reste du Québec ou de l’Ontario –  n’ont pu être au rendez-vous. Et ils l’ont fait savoir…

Résultat : Dyar Al Mansour est de retour; Cette fois, l’entreprise entend ne laisser personne insatisfait. De ce fait, outre trois journées à Montréal, ses cadres se rendront à Québec, Ottawa-Hull-Gatineau et Toronto.

Pour vous faire une idée du menu de cette caravane, relisez avec nous le compte-rendu de la précédente visite de Dyar Al Mansour par chez nous, tel que publié dans le numéro 253 de Atlas.Mtl. 

La part du rêve…

«Québécois, néo-québécois inclus, tiennent à leurs vacances. Autant que possible, au Sud ou dans les pays dont ils sont originaires, ils les préfèrent «les pieds dans l’eau» c’est-à-dire au bord de mers et océans qui nous manquent cruellement à Montréal. Et, surtout, «snow birds» ou adeptes des voyages-pèlerinage, «chez soi», dans une petite maison douillette dont on peut fermer la porte pour préserver l’instant privilégié du repos, ou l’ouvrir pour recevoir dignement parents et amis.

Ce rêve à lui aussi connu sa part d’aléas. Il fut en effet un temps ou, du fait de la distance, on «achetait sans voir» ou sur plan, des biens immeubles décevants ou livrés avec des retards pouvant atteindre ou dépasser 10 ans.

La société marocaine Dyar Al Mansour, qui a présenté ses offres à Montréal les 25 et 26 avril dernier est venue aussi pour dire à ceux qui veulent réaliser leur rêve immobilier que ces temps étaient révolus et que désormais, toutes les garanties nécessaires de qualité et de délais de livraison étaient disponibles.

De fait, au Maroc, depuis deux ans, les autorités les plus autorisées du pays, ont veillé à ce que les espaces vides des lois sur l’acquisition immobilière soient comblés et que tout acquéreur reçoive – contractuellement équilibrée – la juste contrepartie de son investissement.

Il faut dire aussi que Dyar Al Mansour a innové en ce sens qu’avec l’aide de ses partenaires locaux dans l’organisation de l’événement, elle a proposé une offre entièrement adaptée à la demande locale, en termes de dimension des maisons proposées comme en prix, en qualité et en localisation.

Une opération menée à bien 

Résultat de cette conjoncture rassurante et de cette préparation minutieuse? Un succès populaire indiscutable et une réussite commerciale certaine.

Ce sont en effet plus de 700 personnes, et l’on ne compte pas les conjoints et enfants dans ce nombre, qui se sont rendues à la rencontre des membres de la délégation de Dyar Al Mansour; beaucoup pour s’informer, assez souvent aussi pour réaliser leur rêve.

Et ce dernier cas de figure s’est avéré dans une centaine de cas; près d’une centaine de familles montréalaise d’origine maghrébine ont ainsi pu devenir propriétaire d’une résidence d’été – plus exactement d’une résidence de vacances – au Maroc, au bord de la Méditerranée ou de l’Atlantique, au porte du désert et à portée des oasis, à proximité d’une station de ski ou à une distance pouvant être couverte à pieds, de leurs parents et proches.

Une offre adaptée

Comment expliquer un tel succès? L’organisation de l’événement y est certes pour quelque chose, mais Dyar Al Mansour a aussi fait sa part. D’abord en mettant les moyens nécessaires, avec une équipe de six personnes sur place.

Ensuite en modulant son offre selon la demande pour répondre effectivement aux besoins.

Outre la diversité dans la localisation des propriétés proposées, les visiteurs – des jeunes souhaitant mobiliser leur épargne et des moins jeunes souhaitant une acquisition finale – se voyaient en effet proposer des maisons «entrée de gamme» (autrement appelées «habitat économique») à partir de 25 000$ et des «moyenne gamme» à partir de 55 000$; le tout avec des aides et des facilités de crédits bancaires plus qu’abordables. Quand aux délais de livraisons, ils variaient entre une possible occupation immédiate et une livraison dans un délai inférieur à deux ans…

Une demande qui se confirme

Ceux qui étaient prêts ont évidemment sauté sur l’occasion. D’autres devraient suivre dès cet été. Mais aussi, une demande qui restait latente a pu s’exprimer. Les organisateurs ont en effet reçus appels téléphoniques et courriels d’autres villes du Québec et d’aussi loin que l’Ontario, s’enquérant de la possibilité de visite de la délégation Dyar Al Mansour à Québec, Sherbrooke, Trois-Rivières, Ottawa ou Toronto…

Une organisation sans faille 

Nawal Benyoussef, ce nom 700 familles montréalaise le connaissent maintenant et apprécie la personne qui le porte. La cheffe de mission de Dyar Al Mansour à Montréal a en effet impressionné par son professionnalisme et sa compétence, comme d’ailleurs tous les membres de la mission.

Mais il y a aussi ceux qui ont travaillé dans l’ombre : l’équipe Atlas Media Événementiel – Rachid Najahi et El Mahdi Ziani notamment – qui a su veiller à ce qu’aucun détail ne vienne à clocher et que tout visiteur soit accueilli dans les meilleures conditions et reçoive effectivement les informations et le service pour lequel il s’est déplacé.

Avec le choix du lieu de l’événement d’abord : un palace du Centre ville de Montréal qui, outre l’expérience de son personnel en matière de congrès et banquets, présente l’avantage d’être totalement accessible (une station de métro dans ses locaux, des arrêts d’autobus et des postes taxis sur la rue adjacente, un nombre suffisant de places de parking, des installations permettant la circulation des personnes à mobilité réduite).

Un «Blitz» communication ensuite qui a permis de joindre un maximum de montréalais dans un minimum de temps.

Et enfin, une organisation sur site sans tâche, depuis une procédure d’accueil et d’inscription courtoise et diligente jusqu’aux séances d’information de groupe ou la rencontre avec un agent commercial.

Et au bout des deux journées, 700 familles montréalaises satisfaites.»

 

Les étapes de la Caravane Dyar Al Mansour 

24, 25 et 26 octobre : Montréal (Hôtel Bonaventure)

27 octobre : Québec

29 octobre : Ottawa / Gatineau

31 octobre et 1 novembre : Toronto

  • Vous pourrez acquérir la maison de vos rêves pour aussi peu que 25 000$ et un versement initial de 1300$ seulement
  • Le représentant de la BMCE au Canada sera présent tout au long de la tournée pour présenter et proposer les services offerts par son entreprise (ouverture de compte, souscription aux assurances….)

Atlas.Mtl du 8 au 21 octobre 2015

 

Rubriques : À la Une, Agenda, Économie, Événements, Société Mots-clés : ,
© 2002 - 2017 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par Noordev Technologies inc
INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE!
En vous abonnant, vous saurez tout sur vos émissions favorites, sur le contenu spécial offert sur notre site web, en plus d’être informé de nos concours et événements spéciaux.
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaU5sMTl5VHptMGciIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
* Nous ne partageons jamais vos informations avec des tiers.