0

Point de presse sur la célébration de la fête du Trône à Montréal

Point de presse sur la célébration de la fête du Trône à Montréal

Mahdi Ziani et Rachid Najahi

Jeudi 13 août 2015, les organisateurs de la célébration de la fête du Trône, tenue le 2 août précédent au parc Jarry de Montréal, ont présenté devant une cinquantaine de personnes, un bilan de cette activité qui a réuni plus de 35 000 personnes.

Ouvrant la rencontre, M. El Mahdi Ziani, co-coordinateur de l’événement à l’organisation duquel ont participé une trentaine d’associations et institutions à référentiel marocain, est d’abord revenu sur le lieu qui a accueilli la fête. Le Parc Jarry, a-t-il souligné, est placé sous un moratoire qui en limite rigoureusement l’utilisation collective. «La dérogation dont nous avons bénéficié, a-t-il affirmé, est d’une part une marque d’estime pour notre pays d’origine le Maroc et, d’autre part, un acte de confiance des autorités municipales montréalaises à l’endroit des organisateurs de la célébration du 2 août dernier. Nous avons le plaisir de déclarer que cette confiance était méritée puisque, malgré l’affluence exceptionnelle, aucun incident n’a été signalé par les autorités en charge de la sécurité du lieu. De même, grâce aux bénévoles qui dès la fin de la fête, ont procédé au nettoyage du parc, les lieux ont été restitué en parfait état; ce qui ne  manquera pas de se répercuter favorablement sur l’image collective de la communauté des originaires du Maroc vivant à Montréal» a-t-il ajouté.

IMG_7185Répondant à une question sur le nombre de participants, M. Ziani a répondu que l’évaluation a été faite par les organisateurs selon la méthode Corp. «Fait rare, a-t-il tenu à souligner, nos chiffres ont été corroborés par les services de police montréalais affectés à notre activité».

Prenant la parole à son tour, M. Rachid Najahi, cheville ouvrière de la célébration, a présenté le bilan financier de l’opération. «Ce genre d’activité nécessite en moyenne 70 à 80 000 $ de financement. Grâce aux bénévoles, dont les artistes qui ont animé la fête, qui ont gracieusement offert leurs services, nos dépenses n’ont pas dépassé 19 000 $. Nos donateurs, essentiellement des entreprises et des commerces ethniques, et les recettes sur vente de produits sur site, nous ont rapporté environ 21 000 $. Sur ce montant, une partie a été versée, comme le faisons à chaque occasion, à une œuvre caritative et le reste sera consacré à la préparation de l’édition 2016 de la Fête du Trône».

IMG_7221Interrogé sur l’absence de soutiens institutionnels à cette activité, M. Najahi a répondu : «Par principe, nous considérons que la célébration de notre attachement à notre pays d’origine et à nos valeurs doit être spontanée. Cette spontanéité inclut principalement l’aspect financier, c’est pourquoi nous ne demandons aucun appui financier ni au Maroc, ni ici au Canada. La spontanéité est également de mise dans le volet animation culturelle et c’est pourquoi notre programmation fait appel exclusivement aux artistes marocains et maghrébins membres de notre communauté».

Atlas.Mtl

Rubriques : Actualités, Événements, Société Mots-clés : , , ,
© 2002 - 2017 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par Noordev Technologies inc
INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE!
En vous abonnant, vous saurez tout sur vos émissions favorites, sur le contenu spécial offert sur notre site web, en plus d’être informé de nos concours et événements spéciaux.
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaU5sMTl5VHptMGciIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
* Nous ne partageons jamais vos informations avec des tiers.