Commentaires fermés sur Iftar du Dialogue 2015. La Fête du Vivre ensemble

Iftar du Dialogue 2015. La Fête du Vivre ensemble

Iftar du Dialogue 2015. La Fête du Vivre ensemble Qu’on le veuille ou non, partout, nous sommes condamnés à vivre ensemble; à agir pour faire de nos différences un atout, de notre diversité une richesse. Mais cette évidence ne s’impose, hélas!, pas à tous. Et il ne se passe plus un jour sans qu’une triste nouvelle, pleine de violence, de sang et de peine, vienne torturer nos consciences.

Dans ce contexte disons et répétons que nous avons bien de la chance de vivre à Montréal, au Québec et au Canada, où fort heureusement, les extrémismes trouvent rarement à s’exprimer et où le bon sens et la sagesse  imprègnent encore les politiques publiques et imposent leur loi à la majorité des citoyens.

On n’en voudra pour preuve que l’actualité de ces dernières semaines, durant lesquelles le Vivre ensemble à été à la Une de toutes les préoccupations, tant il est évident pour tous et pour chacun qu’il n’y a pas d’avenir sans Vivre ensemble.

En ce sens, il n’est sans doute pas inutile de souligner les propos d’un grand champion de cette noble cause, Denis Coderre. Le maire de Montréal ne rate en effet aucune occasion de rappeler que nul d’entre nous – et il donne d’ailleurs l’exemple lui-même – ne doit se dérober devant la nécessité d’agir pour

–          La lutte contre les préjugés, la discrimination et le racisme et en particulier, par les temps qui courent, la lutte contre les amalgames  qui tournent injustement les projecteurs sur la communauté musulmane;

–          Le renforcement du sentiment d’appartenance et la participation à la société montréalaise et québécoise des personnes immigrantes et des minorités ethnoculturelles;

–          L’intégration des immigrants, à travers des politiques efficaces en matière, entre autres, d’habitation et d’emploi.

Il est heureux également de constater que ces vues concordent parfaitement avec celles du Gouvernement du Québec qui vient de lancer un véritable projet de société contenu dans le Plan d’action 2015-2018 pour la prévention de la radicalisation menant à la violence et le renforcement du vivre-ensemble.

Et surtout, marque additionnelle de sérieux du processus engagé : on est certains, tant à Montréal qu’a Québec, que cette œuvre ne peut se réaliser sans que soit également tenu compte de la nécessité d’une universelle prise de conscience – d’une action pour une telle prise de conscience aussi – que le vivre ensemble et une coopération internationale visant à en assurer la concrétisation sont incontournables ; ce pourquoi, Montréal a pris l’initiative de créer un  Sommet des Maires du monde pour le Vivre Ensemble, dont la réunion inaugurale a eue lieu le 10 juin 2015 et dont la seconde édition – c’est tout un symbole – aura lieu dans deux ans à Casablanca, au Maroc.

L’enjeu et les défis

Dans cette voie cependant, le travail est encore à faire, les obstacles à dépasser et les défis à relever restent nombreux.

Le premier est de faire en sorte qu’une telle affaire ne peut être menée par les seules institutions publiques, sans l’adhésion pleine et entière des populations, sans que les petits gestes quotidiens de chaque citoyen ne viennent donner corps aux orientations publiques en la matière.

Or, montréalais, québécois et canadiens, sommes-nous tous au diapason ?

Depuis plus d’une décennie maintenant, deux fois par mois dans ce journal et une fois l’an dans un événement que nous organisons un fois l’an – l’Iftar du dialogue – nous répétons ce message et nous nous plaisons à croire que le message a été quelques fois entendu, que nos vues trouvent écho et appui, au moins parmi nos lecteurs, dans les segments de la population montréalaise issus de la diversité.

Au-delà de l’information et de la sensibilisation, Atlas media souhaite en effet, à travers les activités qu’il organise, dont cette fête œcuménique de l’Iftar du dialogue célébrée dans un moment de fortes piété et  spiritualité est l’un des outils, se veut outil d’engagement civique et social.

Et nous ne manquerons pas de le dire cette fois encore : essayons de nous inscrire, membres des communautés culturelles de toutes origines et confessions,  parmi les premiers citoyens à agir pour que ce réalise ce grand projet de faire de Montréal et du Québec un lieu  universellement reconnue de sa qualité de vie et dont le Vivre ensemble serait l’une des signatures.

Faisons en sorte que ces idées que nous célébrons une fois l’an, dans toute notre diversité mais en communion autour d’une même table, imprègnent nos actes et nos pensées toute l’année et faisons ainsi avancer une cause qui, répétons-le, est l’une des clés de l’avenir chantant que nous voulons laisser à nos descendances.

Abdelghani Dades (Edito: Atlas,Mtl 257 du 02 au 15 juillet 2015)

 

Rubriques : Édito, Société Mots-clés : , , ,
© 2002 - 2017 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par Noordev Technologies inc
INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE!
En vous abonnant, vous saurez tout sur vos émissions favorites, sur le contenu spécial offert sur notre site web, en plus d’être informé de nos concours et événements spéciaux.
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaU5sMTl5VHptMGciIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
* Nous ne partageons jamais vos informations avec des tiers.