0

Startup weekend‏ Montréal. Onze projets d’entreprise mis sur rail

Startup weekend‏ Montréal. Onze projets d’entreprise mis sur railDes centaines de jeunes marocains et canadiens porteurs de projets se sont donné rendez-vous, les 23, 24 et 25 janvier 2015, à Dar Al-Maghrib à Montréal, pour prendre part à la 7ème édition du «Startup Weekend Montréal», un événement entrepreneurial qui consiste en une initiation aux fondamentaux de l’entrepreneuriat et la présentation d’une panoplie d’idées d’affaires et de projets, dont les plus innovants permettront à leurs initiateurs, après 54 heures de travail acharné, de lancer des startups.

Organisé cette année à l’initiative du Forum des Compétences marocaines résidant au Canada (FCMRC) en collaboration avec plusieurs partenaires, le «Startup Weekend», qualifié du «plus gros incubateur» au monde, constitue aussi un événement rassembleur et ouvert sur le monde de l’entreprise toujours en pleine évolution, de même qu’il favorise la créativité et l’innovation chez ces aspirants entrepreneurs et développe la fibre entrepreneuriale chez eux dans l’espoir de voir un jour leur rêve de lancer une startup devenir réalité.

Une startup en 54 heures

En effet, le lancement d’une startup en 54 heures tel est le défi que les participants devaient relever lors du «Startup Weekend», qui se veut un concept unique qui permet d’apprendre à «passer de l’idée à l’action» en peu de temps, de stimuler la créativité, de partager les idées innovantes, de créer des équipes de travail autour d’une même projet, de concevoir des prototypes de produits et de lancer des startups, qui auront par la suite à se développer dans un monde des affaires de plus en plus compétitif pour y gagner et garder sa place.

Le concept de Startup Weekend a démarré en juillet 2007 dans l’État du Colorado, aux États-Unis et vise essentiellement à regrouper entre 60 et 120 participants afin qu’ils démarrent une entreprise pendant un week-end. Fondé par Andrew Hyde, «Startup Weekend» est un organisme à but non lucratif basé à Seattle, qui ne cesse d’appuyer le mouvement entrepreneurial, à travers la multiplication de tels événements à travers le monde.

D’ailleurs, plus de 1500 Startup Weekend ont eu lieu jusqu’à maintenant dans plus de 660 villes de plus de 120 pays, dont le Maroc, regroupant plus de 123.000 entrepreneurs qui ont créé plus de 8.300 entreprises.

Ainsi, de vendredi à dimanche, des porteurs de projets, des coachs, des experts en communication, marketing, finance, des graphistes, des designers et des développeurs de sites-web ainsi que des investisseurs se sont déplacés à Dar Al-Maghrib pour proposer et tester des idées de création d’entreprises, tisser des liens avec d’autres entrepreneurs ayant réussi lors des précédentes éditions à créer leurs startups, rencontrer des collaborateurs ou co-fondateurs potentiels de nouvelles entreprises et avoir accès à des conseils et des ressources qui seront très utiles pour le lancement de startups.

benevoles-forum«Pitch Fire»

Dès l’ouverture de cette manifestation entrepreneuriale, les participants ont eu à passer par la fameuse épreuve du «Pitch Fire» où chaque candidat doit présenter son idée de startup et convaincre l’auditoire présent de la pertinence de son projet durant 60 secondes seulement. Par la suite, viennent les étapes du vote pour les meilleures idées et de la formation des équipes de travail autour des projets retenus pour être développés et concrétisés en de nouveaux modèles d’affaires «business models» tangibles.

Pour épauler ces équipes de jeunes ayant passé 54 heures à travailler d’arrache-pied et à un rythme effréné, tout en étant animés par la volonté de réussir et de franchir le cap, des mentors expérimentés ont répondu présents lors de cette compétition dans le but de prodiguer aux candidats des conseils qui sont le fruit de leurs longues expertises dans le domaine de l’entrepreneuriat et de les accompagner tout au long du processus de finalisation des projets sélectionnés.

11 projets sous les feux de la rampe

Les 11 projets retenus ont été, ensuite, soumis à l’évaluation d’un jury, composé de professionnels dans différents domaines, qui avait la lourde charge de départager les candidats en lice et de récompenser les meilleures idées de création de startups, qui présentent, selon des critères bien précis, le plus fort potentiel de réussite dans un monde entrepreneurial de plus en plus rude.

A l’issue de trois journées de dur labeur et d’une expérience inédite pleine de stress et d’adrénaline, des prix ont été remis aux équipes ayant réussi à présenter et à concevoir la meilleure idée de startup, la meilleure application mobile et le meilleur prototype, ce qui permettra aux jeunes primés de continuer sur leur lancée et de mettre sur pied une véritable startup innovante à l’ère du numérique, dans un monde de plus en plus globalisé.

Certes, la concurrence dans le monde des entreprises et des affaires est devenue très féroce, mais à travers ce rendez-vous du «Startup Weekend», devenu au fil des années un succès planétaire, les jeunes entrepreneurs, source intarissable d’idées et de créativité, ont eu l’occasion, en 54 heures, d’apprendre dans l’action les principes de l’entrepreneuriat, de soumettre leurs idées et de les expérimenter dans un environnement sans risque, de développer leurs réseaux de contacts, de rencontrer des partenaires potentiels d’affaires et de faire émerger de nouveaux projets entrepreneuriaux qui devraient passer le test de la réalité du monde des affaires.

MAP-Atlas.Mtl

 

Rubriques : Actualités, Économie, Société Mots-clés : , ,
© 2002 - 2017 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par Noordev Technologies inc
INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE!
En vous abonnant, vous saurez tout sur vos émissions favorites, sur le contenu spécial offert sur notre site web, en plus d’être informé de nos concours et événements spéciaux.
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaU5sMTl5VHptMGciIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
* Nous ne partageons jamais vos informations avec des tiers.