0

Quand l’Afrique décide de prendre sa place

MOHAMED 6 et IBRAHIM-BOUBACAR-KEITA-PRESIDENT-IBK

MOHAMED 6 et IBRAHIM-BOUBACAR-KEITA-PRESIDENT-IBK

Les visites répétées de Sa Majesté le Roi Mohamed VI, Roi du Maroc, au Mali, en Côte-d’Ivoire, en Guinée-Conakry et au Gabon, ont fait couler beaucoup d’encre par différents médias. Analystes politiques, économiques et chroniqueurs s’en sont donnés à cœur joie pour écrire tous types de textes : éloges, critiques, et parfois même reproches malveillants étaient au goût du jour, tant les détracteurs étaient gênés et dérangés par le succès des résultats acquis par ces visites.

Les observateurs avertis, de par le monde, en matière politico-économique n’ont, quant à eux, pas tari d’admiration, avec objectivité, pour le génie stratégique de Sa Majesté le Roi Mohamed VI : en effet, les enjeux sont nombreux et content de faire revivre les relations ancestrales entre le Maroc et les pays visés. L’initiative du partenariat entamé lors de cette tournée présage une base solide pour un avenir glorieux.

Portée historique et religieuse   

Terre d’accueil de théologiens musulmans et de grands rabbins Judaïques, venus de tous les horizons, le Maroc a apporté la quiétude, la paix et une vie paisible à ces leaders spirituels d’antan. C’est aussi la protection d’un Pays tolérant qu’ils ont rencontré, et où, jusqu’à présent, se côtoient les trois Religions monothéistes, en bonne intelligence.

L’un des objectifs de Sa Majesté Le Roi Mohamed VI est donc d’entretenir ces relations ancestrales, respectueuses et séculaires entre gens de divers horizons, et d’étendre le bon entendement spirituel au-delà des frontières marocaines.

Les invasions et la colonisation de ces pays au fil des ans, ont créé une séparation entre ces peuples et le Maroc. Cependant, certaines organisations religieuses ont gardé un lien permanent avec leurs homologues Marocains, d’où les pèlerinages chaque année vers les villes marocaines où sont enterrés les plus grands Imams africains; entre autres Sidi Ahmed Tijani, etc.

Enfin, les sultans Marocains, considérés durant des siècles en tant que chefs Suprêmes des croyants (Imarat ed Mouminine), continuent d’exercer leur forte influence spirituelle et religieuse au sein de ces mêmes des populations. En vue de répondre aux besoins de ces pays, et de leur assurer une relève d’imams éclairés sur les vraies valeurs de l’Islam, le Maroc n’a pas lésiné sur le nombre d’imams mandatés pour former cette relève.

Portée stratégique   

Équité, transparence, bonne gouvernance et respect des Droits de l’Homme sont des points d’honneurs parmi les enjeux stratégiques de cette tournée Africaine. C’est pourquoi les enjeux discutés à Bamako, à Abidjan, à Conakry et à Libreville, de tourner la page sur les tribulations subies par ces pays.

Appauvris, instables et inéquitablement exploités, les appels incessants des dignitaires africains, pour la sauvegarde de leurs pays, ont été entendus par Sa Majesté le Roi Mohamed VI. Son souci de leur venir en aide s’est traduit par la réflexion de créer un partenariat Sud-Sud, prenant en compte leurs besoins criants et imminents : développement socio-économique, infrastructures, Santé, Éducation, Emploi et formation, Logement et libre-échange commerciale sont à l’ordre du jour. Rien n’est laissé sous le radar.

Un tel partenariat est une première avant-gardiste en termes de géopolitique: jamais auparavant les alliances entres pays Africains n’ont eu autant d’impacts réciproquement positifs.

Portée socio-économique   

La volonté commune de mettre en place ce partenariat Sud-Sud privilégié entend engager le Maroc et ses partenaires Africains dans un climat de partage favorisant la circulation des capitaux, des personnes, et des cerveaux, habilitant ainsi la prémisse d’un développement économique fort du Continent.

Les visites ont donc abouti à des ententes et des contrats concrets de partenariats gagnants-gagnants, avec éventuellement l’engagement ferme de bailleurs de fonds pour la réalisation de projets envisagés (RAB, banques, etc.).

Le pragmatisme, la détermination, l’engagement et la persévérance avec laquelle Sa Majesté Le Roi Mohamed VI a conduit les négociations avec les Chefs d’États visités et les hommes d’affaires marocains, africains et internationaux sont garantis d’une réussite totale : de prime abord, certains besoins en santé ont gracieusement été assouvis de par la construction d’un hôpital militaire marocain afin de prodiguer les soins nécessaires aux populations civiles visés; d’autre part, l’échange du Savoir-faire via la formation universitaire des futurs cadres africains permettra de garantir les compétences des cerveaux de demain.

De plus, les accords de libre-échanges signés permettront l’émergence, le développement et le maintien d’une économie croissante et soutenue, mutuellement favorable, encourageant les Peuples à se faire confiance. L’extrant d’un tel effort commun entrainera ainsi une stabilité politique et sociale, pour une paix durable respectant les droits de l’Homme. L’ancrage d’une authentique démocratie, chassera les souffrances et les promesses non tenues qui gangrènent les populations.

Portée militaire   

Nonobstant les ressources fournis susmentionnées, c’est aussi un apport en matière de Sécurité et Défense que le Maroc a offert : un soutien en négociations concernant les conflits armés entre Bamako et le MNLA a également fait partie des discussions. La présence de soldats Marocains, sous la tutelle de l’ONU, en vue du règlement du conflit pour installer la Paix est un gage qui s’inscrit dans les objectifs de l’Afrique unie pour la Paix, et le bien-fondé de son Développement.

En guise de conclusion   

Le XXIe siècle, avec ses avancées technologiques et ses turbulences politico-économiques et financières, a chamboulé tous les systèmes, jadis aveuglants et épeurant, des peuples dont nous constatons actuellement les soulèvements. Leurs demandes exigent un traitement d’égal à égal, dans la transparence et la bonne gouvernance.

C’est dans cet esprit que Sa Majesté le Roi Mohamed VI, que Dieu l’assiste, a certainement dirigé ses pensées et ses actions pour un Monde meilleur.

Par Hakam Hmiddouch,Président, MABI International  

Atlas.Mtl

 

Rubriques : Actualités, Reportages Mots-clés : , ,
© 2002 - 2017 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par Noordev Technologies inc
INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE!
En vous abonnant, vous saurez tout sur vos émissions favorites, sur le contenu spécial offert sur notre site web, en plus d’être informé de nos concours et événements spéciaux.
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaU5sMTl5VHptMGciIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
* Nous ne partageons jamais vos informations avec des tiers.