Commentaires fermés sur Fès veut séduire les Canadiens, Un partenariat conclu avec la Chambre de commerce du Canada au Maroc

Fès veut séduire les Canadiens, Un partenariat conclu avec la Chambre de commerce du Canada au Maroc

 

Fès veut séduire les Canadiens, Un partenariat conclu avec la Chambre de commerce du Canada au Maroc LA Chambre de commerce, d’industrie et de services (CCIS) de Fès-Boulemane veut séduire les investisseurs canadiens. Un accord vient d’ailleurs d’être conclu avec la Chambre de commerce et d’industrie du Canada au Maroc (CCICM). Il prévoit plusieurs axes de travail, notamment approfondir les opportunités d’affaires avec la province du Québec, et explorer les pistes d’exportation vers le Canada». Mais il s’agira également d’identifier les secteurs porteurs de l’économie canadienne et pourquoi pas investir aussi dans les différences culturelles.

Avalisée la semaine dernière, la nouvelle convention de coopération est destinée à développer davantage les relations entre les deux parties. Pour Fouad Zine El Filali, président de la CCIS de Fès, «cet accord s’inscrit dans le cadre de la coopération décentralisée initiée avec les Chambres de commerces étrangères au Maroc. Il a pour objectif de développer les échanges commerciaux entre les communautés d’affaires des deux territoires».

Au-delà d’une simple signature protocolaire, “nous nous engageons également à échanger régulièrement des informations sur l’économie, le commerce, la législation économique et les usages commerciaux en vigueur dans les deux pays afin de booster notre partenariat», explique Zine El Filali.

En vertu de ce partenariat, les deux parties inviteront des membres des deux Chambres aux expositions et foires ainsi qu’aux colloques et séminaires internationaux se déroulant à Fès ou au Canada. Leur accord  porte aussi sur le développement de la coopération industrielle et commerciale, l’élaboration des plans d’action annuels et l’organisation des réunions de contact entre les communautés d’affaires de la région et leurs homologues canadiens, outre l’échange des délégations d’hommes d’affaires.

Rappelons que la CCICM a officiellement été créée en janvier 2013. Elle compte dans ses rangs 250 membres, dont une majorité d’entreprises, petites et moyennes, mais aussi grandes et très grandes. La chambre présente juridiquement une particularité : elle est sujette de double droit, droit marocain et droit canadien. Elle est également membre du Forum Québec-Monde. Elle est également reconnue par le MAECI et prend déjà rang de partenaire de EDC. Dans son action, elle s’intéresse essentiellement à 31 secteurs d’activité économiques porteurs dont l’aéronautique et l’aérospatiale, l’aménagement forestier, la chimie-parachimie, le pétrole-raffinage, le bâtiment-génie civil, la construction, les mines, les pêches-conserveries, les biotechnologies et les technologies de l’information et de la communication.

Par Youness SAAD ALAMI. leconomiste.com

 

Rubriques : Actualités, Économie Mots-clés : , , ,
© 2002 - 2017 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par Noordev Technologies inc
INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE!
En vous abonnant, vous saurez tout sur vos émissions favorites, sur le contenu spécial offert sur notre site web, en plus d’être informé de nos concours et événements spéciaux.
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaU5sMTl5VHptMGciIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
* Nous ne partageons jamais vos informations avec des tiers.