Commentaires fermés sur Marie Montpetit (PLQ) «Je partage pleinement les attentes de solutions concrètes des citoyens»

Marie Montpetit (PLQ) «Je partage pleinement les attentes de solutions concrètes des citoyens»

Marie Montpetit

Marie Montpetit

Le PLQ sait s’y prendre pour renouveler ses effectifs. C’est l’impression que nous laisse l’entretien que nous a accordé Mme Marie Montpetit, candidate du parti dans le comté de Crémazie. Un comté Libéral jusqu’en 2007 et qu’elle compte bien reprendre, même de haute lutte, des mains de Diane de Courcy qui veut, elle,  s’y faire reconduire sous la bannière du Parti Québécois. À cette fin, nombre d’électeurs d’Ahuntsic-Cartierville nous l’ont signifié en nous invitant à aller la rencontrer, elle a su reprendre à son compte le message de détermination qui  est celui de son adversaire depuis le début de la campagne. Et on comprend pourquoi à travers ses réponses à nos questions. Femme de peu de mots, on la sent néanmoins débordante d’énergie. Elle sait aussi écouter, comprend vite et dans ses réponses à nos questions et à celles des citoyens qu’elle veut représenter, elle va droit à l’essentiel sans tergiversations et sans circonlocutions. On n’a donc aucun mal à la croire quand elle affirme «Je comprends bien les préoccupations des citoyens quant à l’emploi, l’éducation, la sécurité et la santé. Je partage pleinement les attentes de solutions concrètes des citoyens et je vais travailler avec tous les intervenants du milieu pour y répondre rapidement, efficacement et durablement». Mais cet engagement n’est pas le seul point saillant de notre entretien; loin s’en faut!

Atlas.Mtl : Madame Montpetit, pourquoi avez-vous choisi ce comté, Crémazie, réputé «bastion péquiste» et où, effectivement, le Parti Québécois a fait passer ses candidats à l’occasion des trois dernières élections? 

Marie Montpetit : Premièrement j’aimerais clarifier un point essentiel, le comté de Crémazie n’est pas un bastion péquiste. Jusqu’à l’élection de 2007, Crémazie était un comté représenté par un député libéral.

Encore aujourd’hui, les libéraux sont plus que nombreux dans Crémazie. Je suis confiante que les dernières semaines m’ont permis de gagner la confiance des électeurs du comté et que le programme et les engagements du Parti libéral du Québec sauront répondre à leurs priorités. Toutefois, la mobilisation des électeurs le jour du vote sera déterminant. C’est le jour du scrutin que tout va se décider.

Votre expérience politique, comme militante de longue date dans les rangs du Parti Libéral du Québec, suffira-t-elle à venir à bout d’une adversaire aussi redoutable que Diane de Courcy? 

Oui, mon expérience tant politique que professionnelle est un élément important dans ma campagne. Elle répond aux préoccupations que partagent les électeurs. Toutefois, cette expérience ne sera pas le seul facteur de ma réussite. C’est l’engagement journalier de mon équipe, ma campagne de proximité et le programme et l’expérience de mon parti politique qui me donnent un net avantage sur mon adversaire.

Mais votre programme, comme celui du parti que vous représentez, proposent d’autres idées encore. Lesquelles vous semblent devoir être particulièrement mises en avant? 

* Relancer l’économie, notamment avec le plan NORD, qui ramènera des emplois non seulement au nord du Québec mais aussi à la métropole.

* Faire baisser le taux de chômage auprès des minorités visibles en mettant en place des forums de développement de l’employabilité auprès des nouveaux arrivants.

* Exclure tout projet de loi visant à diviser la société et se concentrer sur les vrais problèmes de notre province (Santé, Emploi, Éducation, famille et économie)

Si vous étiez élue, à côté des responsabilités nationales qui seraient les vôtres, quel rôle pourrez-vous jouer dans le comté; que proposeriez-vous, comme idées ou comme actions, aux citoyens de Crémazie? 

Je travaillerai sans relâche sur le terrain, j’encouragerais les échanges avec les citoyennes et citoyens, ainsi qu’avec les organismes communautaires, clubs, associations, commerces et élus.  Ces échanges seront pour moi une véritable source d’inspiration et me permettront de travailler en collaboration à faire de Crémazie un milieu de vie ou il fait bon vivre.

Je comprends bien les préoccupations des citoyens quant à l’emploi, l’éducation, la sécurité et la santé. Je partage pleinement les attentes de solutions concrètes des citoyens et je vais travailler avec tous les intervenants du milieu pour y répondre rapidement, efficacement et durablement. Au lieu de discuter d’une charte et d’un référendum visant la division et l’exclusion sociale comme prône le parti de Diane De Courcy et de son chef Pauline Marois, ainsi que Québec Solidaire et la Coalition Avenir Québec, comme députée je m’occuperai des vrais enjeux importants pour les citoyens, l’emploi, la santé, l’économie et l’éducation.  En plus, j’apporterai une contribution importante au comté avec mon expérience de plus de 15 ans dans le réseau de la santé et ce, en collaborant avec le CSSS d’Ahuntsic-Cartierville pour répondre aux besoins de la population.

Sur le terrain, à travers vos contacts et vos échanges avec les électeurs, percevez-vous une tendance dans ce qui pourrait être le choix des électeurs? Quelle est cette tendance? 

D’abord les sondages parlent d’eux-mêmes, on constate que le PLQ est en tête des intentions de votes. C’est une tendance qui continuera à mon avis de s’accentuer jour après jour jusqu’au jour du scrutin. Les Québécois et les électeurs de Crémazie souhaitent que le gouvernement s’occupe des enjeux importants et ils feront leur choix le 7 avril en fonction de ces priorités. Les gens rencontrés sur le terrain m’expriment leur appui, ainsi qu’à mon parti et son chef, Philippe Couillard.

J’ai fais des tournées auprès de toutes les communautés notamment la communauté Arabe et l’appui que j’y trouve est important.

Pour terminer, quel message souhaiteriez-vous que les électeurs de Crémazie écoutent et retiennent? 

Un message TRÉS important et surtout déterminant pour le résultat de l’élection : Allez voter! C’est ensemble que nous pourrons gagner cette élection. Soyez présents, accordez moi votre appui afin de donner une voix libérale a Crémazie et ainsi contrer un parti qui vise la division. Assurez-vous d’être inscrit sur la liste électorale et n’oubliez pas d’aller voter le 7 Avril 2014 le jour du vote ou les 30 et 31 Mars 2014 pour les journées de vote par anticipation. Contactez vos amis, vos proches et les membres de votre famille et soyez nombreux à exercer votre droit de vote pour que le Québec ait de nouveau un gouvernement qui s’occupe des priorités des Québécois

En mot de la fin Merci beaucoup pour cette entrevue (Choukran à toute la communauté) et au plaisir de vous rencontrer.

Atlas.Mtl

 

Rubriques : Actualités, Entretiens Mots-clés : , ,
© 2002 - 2017 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par Noordev Technologies inc
INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE!
En vous abonnant, vous saurez tout sur vos émissions favorites, sur le contenu spécial offert sur notre site web, en plus d’être informé de nos concours et événements spéciaux.
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaU5sMTl5VHptMGciIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
* Nous ne partageons jamais vos informations avec des tiers.