Commentaires fermés sur Les candidat(e)s dont on (re)parlera… Évelyne Abitbol

Les candidat(e)s dont on (re)parlera… Évelyne Abitbol

Evelyne Abitbol

Evelyne Abitbol

Évelyne Abitbol, ressortissante marocaine de confession juive, se présente aux élections au Québec. A ses côtes, deux autres candidates d’origine maghrébine dont la première motivation de leur engagement politique est la charte de la laïcité.

A la veille de Journée internationale des femmes, la première ministre du Québec et chef du Parti québécois (PQ) Pauline Marois, a présenté trois candidates québécoises laïques d’origine maghrébine. Parmi elles, la Casablancaise Évelyne Abitbol.

« Elles ont choisi d’appuyer la laïcité de l’État parce qu’elles veulent plus d’intégration », a expliqué Pauline Marois. Évelyne Abitbol, tout comme Yasmina Chouakri et Leila Mahiout, a choisi de se présenter aux élections au Quebec pour deux raisons, à savoir, l’intégration des immigrants et la Charte de la laïcité. Dans une tribune publiée sur la version canadienne du site américain Huffington Post, Évelyne a expliqué ces deux motivations importantes ainsi que la raison pour laquelle celle-ci a choisi de s’engager politiquement, un pas qu’elle n’aurait jamais pensé pouvoir franchir.

« Il y a dans la circonscription d’Acadie, des milliers d’immigrants et d’allophones qui s’intègrent comme ils peuvent. J’espère que cette campagne et leur rencontre, au cours des prochaines semaines, me permettra d’identifier et de développer des outils les aidant à trouver leur voie professionnelle et à s’intégrer noblement. Je suis convaincue que l’intégration des immigrants passe par la curiosité, la responsabilité, la générosité et la découverte de l’humanisme en soi avec l’envie de partager son humanité », a-t-elle déclaré.

Elle ajoute : « C’est la polémique entourant la Charte de la laïcité qui m’a fait faire le grand saut ! Pendant qu’ailleurs dans le monde, les populations se battent dans la violence pour instaurer un État laïc, nous ne pouvons nous permettre ici chez nous de reculer ».

Évelyne Abitbol est née à Casablanca et vit au Québec avec ses parents depuis 1964 durant la Révolution tranquille. Elle a travaillé comme vice-présidente Stratégies et Affaires publiques chez SAGA. Elle a été successivement, depuis 1997, directrice des Relations gouvernementales et des Affaires publiques à l’Université Concordia à Montréal ainsi que chargée de cours et vice-présidente des directeurs des relations gouvernementales des universités canadiennes.

Atlas.Mtl

 

Rubriques : Actualités Mots-clés : ,
© 2002 - 2015 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par AdminPress