Commentaires fermés sur C’est de l’islamophobie

C’est de l’islamophobie

Djemela Benhabib

Djemela Benhabib

Djemila Benhabib se retrouve à nouveau sous les projecteurs. Elle est poursuivie par les Écoles musulmanes de Montréal pour les propos injurieux qu’elle a tenus à leur endroit lors d’une entrevue avec Benoît Dutrizac le 8 février 2012.

Fidèle à son habitude, l’ancienne candidate péquiste de Trois-Rivières attaquait l’Islam en prétendant défendre l’ouverture, la laïcité et l’égalité entre les hommes et les femmes. Malheureusement, le vide de son argumentation démontre le véritable objet du débat qu’elle mène.

Nous connaissons l’habitude de Djemila Benhabib à faire feu de tout bois dans sa croisade contre l’islam. Le seul titre de son livreMa vie à contre-Coran démontre sa tendance à placer tous les musulmans dans le même panier.

D’Amir Khadir aux ayatollahs iraniens, tous les musulmans sont à ses yeux complices dans une lutte contre la civilisation occidentale. Cette dénonciation des écoles musulmanes n’est qu’une occasion parmi d’autres de nous présenter l’Islam comme l’empire de la haine.

L’enquête de madame Benhabib semble s’être limitée à la visite du site Internet de l’école qu’elle critique dans son entrevue. «De l’endoctrinement digne d’un camp militaire en Afghanistan», nous dit-elle sans apporter de précision.

Parmi les arguments plus concrets, on retrouve la séparation des sexes, ce que la polémiste appelle un «apartheid sexuel». Madame Benhabib ignore-t-elle que la séparation des sexes est une pratique courante dans les écoles privées, qu’elles soient religieuses ou non? On peut remettre cette pratique en question sans pour autant y voir la manifestation d’une philosophie misogyne et un encouragement à la soumission des femmes.

Madame Benhabib a également employé l’argument, appuyé et repris par Benoît Dutrizac, comme quoi l’éducation religieuse endoctrinerait les enfants et les empêcherait de développer un sens critique. Cette éducation religieuse contribuerait au repli sur soi de la communauté musulmane et l’empêcherait de s’intégrer à la majorité. A-t-on déjà oublié que la plupart de nos grandes figures ont reçu une éducation religieuse?

Les artisans de la Révolution tranquille ont reçu leur éducation d’établissements catholiques tenus par des prêtres et des soeurs. René Lévesque, Michel Chartrand, Jean Lesage et Paul Gérin-Lajoie sont-ils passés à l’histoire comme des dévots incapables de tout sens critique, repliés sur eux-mêmes et inadaptés à leur société?

Djemila Benhabib cultive la xénophobie en nous encourageant à voir tous les musulmans québécois comme une communauté distincte qui refuse de s’intégrer à la société québécoise, qui refuse de partager nos valeurs. Les écoles musulmanes ne construisent pas des citoyens, affirme-t-elle. Les écoles musulmanes fabriquent des «catastrophes ambulantes», des «militants intégristes» qui un jour demanderont des accommodements «farfelus» et «commettront des crimes d’honneur contre leurs soeurs.»

Ces généralisations outrancières auxquelles on s’attend de la part d’un animateur de radio-poubelle deviennent particulièrement dangereuses lorsqu’elles sont débitées par une femme qu’on présente comme une intellectuelle et à qui on s’obstine à fournir une tribune. Qu’on se le dise: le fait de s’appeler Djemila et d’avoir grandi à Oran ne fait pas automatiquement d’une personne une spécialiste du monde arabe et de l’Islam.

Le véritable message de haine ne se trouve pas dans le Coran, qui prêche avant tout la paix et l’amour du prochain. Le message de haine se trouve chez les polémistes comme Djemila Benhabib qui ont découvert une façon politiquement correcte de partager leur islamophobie. Pour cette raison, je souhaite le succès des poursuites intentées par les Écoles musulmanes. La liberté d’expression a ses limites et elles ont incontestablement été franchies.

Les électeurs de Trois-Rivières ont pris la bonne décision en refusant leur vote à Djemila Benhabib le 4 septembre dernier. La propagande haineuse n’a tout simplement pas sa place à l’Assemblée nationale.

Alexandre Dumas

Le Nouvelliste. Trois-Rivières

 

Rubriques : Actualités, Société Mots-clés : , , , ,
© 2002 - 2017 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par Noordev Technologies inc
INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE!
En vous abonnant, vous saurez tout sur vos émissions favorites, sur le contenu spécial offert sur notre site web, en plus d’être informé de nos concours et événements spéciaux.
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaU5sMTl5VHptMGciIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
* Nous ne partageons jamais vos informations avec des tiers.