Commentaires fermés sur Un retour des hypothèques sous les 3%

Un retour des hypothèques sous les 3%

hypothequeMalgré le taux affiché à 3,49 % pour un taux de cinq ans dans bien des banques canadiennes, il est de nouveau possible d’obtenir un taux de 2,99 % avec un bon dossier de crédit, comme c’est le cas chez l’Industrielle Alliance.

« C’est un taux promotionnel, temporaire, que nous offrons en Ontario et dans le reste du Canada, mais pas au Québec où nos taux suivent ceux des autres institutions financières. Nous l’avons lancé le 1er février et il sera de courte durée », confirme Pierre Picard, responsable des relations publiques chez Industrielle Alliance. L’objectif est clairement avoué de s’établir une clientèle hors Québec.

Est-ce que les institutions financières se lanceront à sa suite dans une guerre à finir en abaissant encore plus les taux hypothécaire?

En fait, la compétition fait rage depuis longtemps, quoiqu’en dise le ministre fédéral des finances Jim Flaherty qui, il y a deux ans, avait publiquement rabroué des banques qui offraient des taux aussi bas et qui craint une surchauffe dans le marché immobilier.

Un taux personnalisé

Par exemple, chez Desjardins, le discours officiel est que la coopérative financière suit l’évolution du marché et elle attend les tendances à moyen et long terme pour modifier ses taux hypothécaires. « Mais on privilégie les prêts combinés », ajoute la porte-parole Francine Blackburn.

Dans les faits, c’est le taux combiné qui est négocié. Il correspond à  un taux hypothécaire personnalisé. Il est établi en fonction d’un profil de l’emprunteur et de sa capacité de supporter les risques. L’offre comprendra un taux fixe et un taux variable. En y ajoutant divers rabais à l’octroi, le taux hypothécaire peut s’établir sous les 3% pour 5 ans. « Une chose est sûre, c’est rarement le taux affiché qui est signé », complète-t-elle.

De son côté, la Banque Nationale garde les yeux rivés sur les actions  de ses concurrents. « On voit  le mouvement  actuel et une équipe se soucie que notre banque demeure concurrentielle. On ne pourra pas toutefois être sensible bien longtemps aux attentes du ministre Flaherty si nous voulons préserver nos parts de marché », précise le porte-parole Claude Breton.

Diverses agences hypothécaires s’activent  à surpasser l’offre présentée par les institutions financières. Par exemple, chez  Multi-Prêts Hypothèques, le taux d’un  an s’achète à 2,79%, et celui de trois ans à 2,89%. De quoi attirer la clientèle.

« Si nous sommes capable d’aller aussi bas, c’est à cause de nos volumes de signatures de contrats. Les banques nous offrent des taux très favorables. S’ils continuent à baisser, nous allons suivre le marché », précise Nathalie Bédard, courtière hypothécaire.

Plutôt frileuses à s’avancer sur les avantages qu’elles tireraient à abaisser leur taux, dans un contexte d’hyper-endettement des ménages, des institutions financières pointent du doigt les activités d’Industrielle Alliance dans les marchés hypothécaires comme grande responsable de la situation actuelle.

« L’industrielle Alliance n’a pas de charte fédérale et les attentes du ministre Flaherty n’ont  pas de prise. Elle a beau jeu de faire à sa guise », déclare un témoin du marché qui a requis l’anonymat.

Source: argent.canoe.ca

 

Rubriques : Actualités, Économie Mots-clés : 
© 2002 - 2017 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par Noordev Technologies inc
INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE!
En vous abonnant, vous saurez tout sur vos émissions favorites, sur le contenu spécial offert sur notre site web, en plus d’être informé de nos concours et événements spéciaux.
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaU5sMTl5VHptMGciIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
* Nous ne partageons jamais vos informations avec des tiers.