Commentaires fermés sur Les investisseurs canadiens invités à saisir les opportunités d’affaires offertes par le Royaume pour un partenariat bilatéral plus solide

Les investisseurs canadiens invités à saisir les opportunités d’affaires offertes par le Royaume pour un partenariat bilatéral plus solide

Mme Nouzha Chekrouni, ambassadeur du Maroc au Canada et Mr Lahcen Haddad, ministre du tourisme du Maroc

Mme Nouzha Chekrouni, ambassadeur du Maroc au Canada et Mr Lahcen Haddad, ministre du tourisme du Maroc (Photo: Atlas.Mtl)

L’ambassadeur du Maroc à Ottawa, Mme Nouzha Chekrouni a invité, lundi à Montréal, les instances et investisseurs canadiens et québécois à saisir les opportunités d’affaires offertes par le Royaume dans les secteurs du tourisme, du transport aérien et de l’industrie aéronautique pour un partenariat bilatéral plus solide.

Intervenant à l’ouverture d’un Forum économique initié sous le thème : “Le Maroc: Moteur de développement régional et intercontinental”, Mme Chekrouni a mis en exergue l’excellence des relations entre le Maroc et le Canada, animés d’une ambition partagée de développer leurs échanges économiques, affirmant que cette rencontre aspire à offrir une plate-forme pour des partenariats privilégiés dans les secteurs porteurs marocains ayant un intérêt particulier pour les investisseurs canadiens, en l’occurrence, le tourisme, le transport aérien et l’industrie aéronautique.

A cet effet, a-t-elle poursuivi, le tourisme, pilier traditionnel de l’économie marocaine, ne cesse de se renouveler pour devenir de plus en plus attractif, en s’appuyant sur une nature féconde et diversifiée, conjuguée à une histoire millénaire et une culture riche de ses affluents arabe, amazigh, hassani, judaïque et andalous, relevant que ces atouts se trouvent confortés par une politique fondée sur une large connectivité aérienne répondant aux normes internationales de sécurité et reliant l’est à l’ouest et le nord au sud.

Mme Chekrouni a précisé que l’économie marocaine, basée sur la libéralisation, l’ouverture économique, et les réformes structurelles lancées sous la conduite clairvoyante de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, dispose aujourd’hui d’un cadre macroéconomique sain susceptible de constituer un levier efficace pour la réalisation des objectifs de croissance durable.

Elle a indiqué que ce Forum s’inscrit en droite ligne des actions d’ouverture menées par le Maroc, dans le cadre des orientations éclairées du Souverain, notamment le message royal adressé à la 1ère conférence des ambassadeurs de Sa Majesté le Roi dans lequel le Souverain a appelé le gouvernement à “donner la priorité à une diplomatie économique audacieuse, capable de mobiliser les énergies pour développer les partenariats, attirer les investissements, promouvoir l’attractivité du pays, conquérir de nouvelles positions et intensifier les échanges extérieurs”.

Faisant savoir que le secteur aéronautique constitue actuellement un véritable pôle d’attraction des investisseurs, comme en témoigne l’implantation au Maroc du géant Bombardier, elle a soutenu que le Royaume a décidé d’accompagner le développement de ce secteur par la mise en place de mesures concrètes permettant au pays de s’ériger en véritable plateforme pour des métiers ciblés.

Evoquant les mesures adoptées par le gouvernement pour attirer des investissements potentiels dans tous les secteurs au Maroc, Mme Chekrouni a souligné que le Royaume dispose d’atouts structurels favorables à l’émergence d’un tissu industriel dynamique et compétitif, notamment sa position géostratégique, sa performance économique favorable, sa croissance solide, l’accès à un marché d’un milliard de consommateurs africains, arabes et européen, une main d’œuvre qualifiée aux coûts compétitifs, une culture d’ouverture et de tolérance et une stabilité politique, ce qui contribue à renforcer l’attractivité de la destination Maroc.

Réaffirmant que le Maroc constitue un marché de choix, doté d’un environnement commercial parmi les plus développés sur le continent africain et une porte d’entrée vers l’Afrique, elle a souligné que le Royaume se positionne aujourd’hui comme un hub au niveau du continent africain, renforçant ainsi sa volonté d’être un moteur de développement économique régional et intercontinental.

Montréal, 4 fév. 2014 (MAP)

 

Rubriques : Actualités, Économie Mots-clés : , ,
© 2002 - 2017 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par Noordev Technologies inc
INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE!
En vous abonnant, vous saurez tout sur vos émissions favorites, sur le contenu spécial offert sur notre site web, en plus d’être informé de nos concours et événements spéciaux.
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaU5sMTl5VHptMGciIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
* Nous ne partageons jamais vos informations avec des tiers.