Commentaires fermés sur Québec Solidaire prépare son printemps

Québec Solidaire prépare son printemps

Québec Solidaire prépare son printempsAu terme de la rencontre de deux jours de leur conseil national, les militants de Québec Solidaire ont fait le plein d’énergie en vue d’un scrutin qu’ils prévoient au printemps, mais ils ont pris la mesure de leurs propres défis. La campagne de financement de QS a récolté trois fois moins d’argent que prévu — 131 588 $, en comparaison d’un objectif de 400 000 $ —, ont appris les militants. Le parti sera dans le rouge de 4322 $ à la fin de l’année.

Les nouvelles règles de financement des partis, qui limitent les dons à 100 $ par personne par année, forcent QS à revoir ses façons de faire, a expliqué Manon Massé, responsable des finances de la formation. Le parti vient de solliciter d’urgence tous ses membres qui avaient fait des dons en 2011 et 2012, mais qui ont omis de contribuer à la caisse électorale cette année.

Les militants ont aussi constaté que la vague d’indignation du printemps étudiant, qui a fait élire Françoise David à l’Assemblée nationale en septembre 2012, s’est essoufflée. Même avec deux députés plutôt qu’un, Québec solidaire peine à prendre sa place dans l’espace public, a expliqué Amir Khadir.

« Nous sommes persuadés qu’on est à un moment charnière. On doit réfléchir sur les meilleurs moyens d’augmenter nos chances d’avoir cinq, six, sept députés aux prochaines élections », a dit le député Khadir aux militants solidaires.

Offensive dans les régions

Aux prochaines élections, la petite formation de gauche se payera pour la première fois un autobus de campagne qui fera le tour du Québec. Le parti a ciblé une vingtaine de circonscriptions susceptibles d’augmenter leur appui à QS, y compris Taschereau, dans la région de Québec, et Rouyn-Noranda–Témiscamingue.

Québec solidaire a dévoilé trois nouvelles candidatures en prévision des prochaines élections : Hélène Pigot, professeure d’informatique à l’Université de Sherbrooke; Jean Trudelle, ex-président de la Fédération nationale des enseignats et enseignantes du Québec (FNEEQ), dans Rosemont; et Gaétan Chateauneuf, ex-président du Conseil central du Montréal métropolitain, dans Bourget.

QS fait de gros efforts pour percer en région et se débarrasser de l’étiquette de « parti montréalais » qui lui colle à la peau. Le parti avait remporté 6,02 % des voix le 4 septembre 2012 malgré le ras-le-bol de la population envers le gouvernement Charest, dans la foulée du printemps étudiant.

Atlas.Mtl

 

Rubriques : Actualités, Reportages Mots-clés : 
© 2002 - 2017 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par Noordev Technologies inc
INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE!
En vous abonnant, vous saurez tout sur vos émissions favorites, sur le contenu spécial offert sur notre site web, en plus d’être informé de nos concours et événements spéciaux.
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaU5sMTl5VHptMGciIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
* Nous ne partageons jamais vos informations avec des tiers.