Commentaires fermés sur Le cri d’une Micheloise‏

Le cri d’une Micheloise‏

Le cri d'une Micheloise‏«Madame la Première Ministre Pauline Marois,  

Permettez-moi de vous écrire cette modeste lettre, celle d’une femme qui a appris le français ici à l’éducation des adultes.  Je vous exprime mon point de vue sur le projet de loi concernant la Charte des valeurs.  Pour ma part, je conteste cette loi qui interdit le port des signes religieux dans la fonction publique. 

Premièrement, cette nouvelle Charte des valeurs est une forme de discrimination indirecte pour une  minorité visible.  Cette charte touche un point très sensible et très fragile: le respect de la liberté religieuse.  Plus particulièrement, cette loi vise la femme voilée qui porte beaucoup plus ostensiblement ce signe religieux, malgré qu’elle ait été sélectionnée et acceptée pour immigrer avec son signe par le gouvernement canadien!  En réalité, plusieurs questions se bousculent dans mon esprit.  Est-ce que cette charte a pour but d’assimiler les immigrants?  Est-ce que la même histoire de la Proclamation royale (1763) se répète?  D’une part, cette loi va priver de travail la femme qui porte un signe religieux et d’autre part, elle va encourager « l’exode ».  En effet, les immigrants pourraient chercher une autre province plus accueillante…  Donc, cette nouvelle loi aura de lourdes conséquences socioculturelles, économiques, politiques et démographiques. 

Deuxièmement, le Canada est une terre d’immigration.  Depuis sa fondation, cette terre est le pays de l’indépendance et de la tolérance.  Sans compter la multiethnicité qui existe depuis des siècles.  En effet, ce mélange dans la différence n’a guère été un obstacle pour vivre ensemble en harmonie.  Au contraire, il a créé une richesse et un développement d’un océan à l’autre.  Pour cela, le Canada a toujours été un pays sans jugement sévère.  Si je ne m’abuse, le Québec fait toujours partie du Canada! 

Certaines personnes disent que cette loi protège les droits de la femme vu que le port du hidjab nuit à l’égalité entre la femme et l’homme.  Elles ont tort.  Ce n’est point le port du hidjab qui va diminuer la capacité intellectuelle et les compétences de la femme voilée.  L’égalité, c’est laisser la femme s’habiller de la façon qui lui plaît et travailler dans la fonction publique au même niveau que l’homme.  Dans ce cas, on peut dire que la liberté et l’égalité des sexes sont établies.  Par cette charte, vous obligez la femme à rester à la maison. 

Pour conclure, Madame la Première Ministre, vous suscitez un profond malaise dans la population par cette proposition de Charte des valeurs.  Je la conteste parce que son application restreint les droits et libertés de ma minorité visible et de ceux qui portent des signes religieux.  Par cette loi, le Québec est en train de perdre la paix sociale en séparant les races et les religions. 

Mes sincères salutations! »

Radia Bendali Hacine 

Centre d’éducation pour adultes Gabrielle-Roy

Atlas.Mtl

 

Rubriques : Actualités, Société Mots-clés : 
© 2002 - 2017 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par Noordev Technologies inc
INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE!
En vous abonnant, vous saurez tout sur vos émissions favorites, sur le contenu spécial offert sur notre site web, en plus d’être informé de nos concours et événements spéciaux.
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaU5sMTl5VHptMGciIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
* Nous ne partageons jamais vos informations avec des tiers.