Commentaires fermés sur Froid intense et maux de têtes. Des températures de -33 °C avec le facteur éolien ont été enregistrées à Montréal

Froid intense et maux de têtes. Des températures de -33 °C avec le facteur éolien ont été enregistrées à Montréal

Froid intense et maux de têtes. Des températures de -33 °C avec le facteur éolien ont été enregistrées à MontréalSorties de route, pannes électriques et problèmes mécaniques, le froid glacial qui régnait hier a causé bien des maux de tête aux Québécois, qui devront composer avec des températures basses pendant encore quelques jours.

«Ce n’est pas une température pour rester dehors. C’est épouvantable comme il peut faire froid au Québec!» s’est exclamée Marion Duchesne, une Française rencontrée sur la rue, au centre-ville de Montréal.

«Disons que ce n’est pas trop long que nos joues rougissent!» a renchéri en riant André Lemieux, un résident du Plateau.

Des températures inférieures à -30° ont été enregistrées dans l’ensemble de la province, hier. Avec le facteur éolien, le mercure a atteint -33 °C à Montréal, vers midi.

Le parc des Laurentides a enregistré le record du jour, avec -38 °C au thermomètre.

RÉVEIL DIFFICILE

CAA-Québec n’a pas chômé hier puisque tous ses effectifs ont été déployés sur les routes pour venir en aide aux nombreux automobilistes qui ont eu de la difficulté à faire démarrer leur véhicule.

Dans la matinée, près de 1000 demandes de survoltage avaient déjà été enregistrées, dont 800 provenant uniquement de Montréal. En début de soirée, le nombre total d’appels atteignait 3800.

«On s’attend à avoir des volumes d’appels plus élevés quand il y a de tels froids dans le temps des Fêtes, parce que les gens tiennent coûte que coûte à prendre leur voiture pour aller magasiner leurs cadeaux de Noël», explique Philippe St-Pierre, porte-parole de CAA-Québec.

FUITE D’EAU

À cause du froid, une conduite d’eau a aussi éclaté tôt hier matin sur le Plateau-Mont-Royal, causant une importante fuite à l’intersection des rues Saint-Denis et Saint-Joseph.

Au coucher du soleil, les travailleurs de la Ville travaillaient encore à éliminer les traces du dégât.

«Ça faisait longtemps qu’on n’avait pas gelé comme ça, a dit Mario Brassard, un employé de la Ville. Disons qu’on a hâte de finir!»

PANNES ET ACCIDENTS

Du côté d’Hydro-Québec, on rapportait que 4500 foyers québécois ont été plongés dans le noir. Des bris de fils et les vents ont provoqué ces pannes.

«Les régions du Saguenay, de Montréal et de la Montérégie ont particulièrement été touchées, mais tout a été rapidement réglé», a précisé Geneviève Chouinard, porte-parole de la société d’État.

Selon la Sûreté du Québec, une dizaine de sorties de routes causées par la présence de glace blanche ont eu lieu sur l’île de Montréal.

MARIE-PIER GAGNÉ (Journal de Montréal)

 

Rubriques : Actualités Mots-clés : ,
© 2002 - 2017 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par Noordev Technologies inc
INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE!
En vous abonnant, vous saurez tout sur vos émissions favorites, sur le contenu spécial offert sur notre site web, en plus d’être informé de nos concours et événements spéciaux.
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaU5sMTl5VHptMGciIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
* Nous ne partageons jamais vos informations avec des tiers.