Commentaires fermés sur Charte affirmant les valeurs de laïcité et de neutralité religieuse de l’État – Pauline Marois devra expliquer pourquoi elle va à l’encontre de ses prédécesseurs et des droits et libertés

Charte affirmant les valeurs de laïcité et de neutralité religieuse de l’État – Pauline Marois devra expliquer pourquoi elle va à l’encontre de ses prédécesseurs et des droits et libertés

Charte affirmant les valeurs de laïcité et de neutralité religieuse de l'État - Pauline Marois devra expliquer pourquoi elle va à l'encontre de ses prédécesseurs et des droits et libertésLe Conseil national du Parti Québécois se tiendra aujourd’hui et demain et le porte-parole de l’opposition officielle pour la Charte de la langue française et en matière de Laïcité, M. Marc Tanguay, se demande comment la première ministre expliquera aux militants péquistes que le projet de loi n°60 concernant la Charte des valeurs enfreint les droits et libertés de tous les Québécois. Rappelons que deux anciens premiers ministres péquistes, M. Jacques Parizeau et M. Lucien Bouchard avaient d’ailleurs souligné cet état de fait.

« Les véritables adversaires d’une société de droit comme la nôtre sont l’intégrisme et l’extrémisme religieux sous toutes leurs formes, et dans les faits, le projet de Charte péquiste n’apporte aucune solution à cette problématique. De plus, dans le contexte de l’actuel débat sur la neutralité religieuse des institutions de l’État, l’avancement et l’intérêt supérieur du Québec demandent que tous les partis posent des gestes rassembleurs. Malheureusement, la Charte des valeurs du Parti québécois crée des divisions au sein même du Parti québécois. M. Jacques Parizeau, M. Lucien Bouchard et Mme Maria Mourani ont d’ailleurs fait part publiquement de leur inquiétude à ce sujet. Voyons comment la première ministre expliquera aux militants du PQ qu’elle préfère défendre un projet de loi réducteur de nos droits et libertés au lieu de présenter un projet rassembleur qui fait consensus », a affirmé M. Tanguay.

L’ex-premier ministre péquiste Jacques Parizeau a notamment soutenu qu’avec le projet de Charte des valeurs présenté par le Parti québécois, « le feu commence à prendre dans notre société ». La position de M. Parizeau constitue un sérieux rappel à l’ordre au Parti québécois. Il a même parlé d’un projet « plein de trous » et « gênant ». Son successeur, Lucien Bouchard, a affirmé que la position de M. Parizeau « nous ramène aux vraies valeurs de tolérance et d’ouverture de la société québécoise » affirmant également que Pauline Marois doit modifier sa Charte et saisir « l’occasion : au lieu d’être une victime, son gouvernement peut obtenir un gain politique, et surtout un gain pour le Québec. C’est tout ce qui compte. »

De son côté, l’ex-députée bloquiste Maria Mourani a affirmé : « Je me questionne. Il faut que le Parti québécois nous dise, est-ce que c’est un référendum qu’ils veulent? Si c’est ça, il faut qu’on le sache. Je ne vois pas d’autre façon de le faire, à moins de déposer un projet rassembleur qui va faire en sorte qu’on va avoir une unanimité ou quasi-unanimité des députés de l’Assemblée nationale. »

Décidemment, le projet de Charte du Parti québécois ne divise pas seulement les Québécois, mais également les péquistes entre eux.

SOURCE : Aile parlementaire du Parti libéral du Québec

 

Rubriques : Actualités, Immigration, Société Mots-clés : ,
© 2002 - 2017 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par Noordev Technologies inc
INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE!
En vous abonnant, vous saurez tout sur vos émissions favorites, sur le contenu spécial offert sur notre site web, en plus d’être informé de nos concours et événements spéciaux.
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaU5sMTl5VHptMGciIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
* Nous ne partageons jamais vos informations avec des tiers.