Commentaires fermés sur Raphael Assor, Conseiller de la ville, Côte-des-Neiges «Donner une suite à l’engagement communautaire de toute une vie»

Raphael Assor, Conseiller de la ville, Côte-des-Neiges «Donner une suite à l’engagement communautaire de toute une vie»

Raphael Assor,  Conseiller de la ville, Côte-des-Neiges

Raphael Assor, Conseiller de la ville, Côte-des-Neiges

Marié et père de trois enfants, cet originaire du Maroc résidant au Canada depuis 1968, soit 45 ans entièrement passés dans l’arrondissement de Côte des Neiges. Raphael Assor est diplômé en Sciences commerciales de l’école des Hautes Etudes Commerciales de Montréal. Il a aussi obtenu un diplôme de l’École supérieure de commerce et d’administration des entreprises de Toulouse.

Depuis 2008, il est responsable des relations gouvernementales et du développement du Festival Sefarad de Montréal pour la Communauté sépharade unifiée du Québec. Il est aussi vice-président des Relations gouvernementales et  responsable de l’organisation des campagnes de différentes levées de  fonds pour Corégraph Communications Inc. Il participe activement à plusieurs conseils d’administration. Il est, entre autres,  vice-président de la Régie régionale de la Santé et des Services sociaux de Montréal, président du comité de vérification de l’Hôpital Sainte-Justine.

Atlas.Mtl : Qu’est-ce  qui vous motive dans cette démarche sachant le peu d’estime  que les électeurs accordent à leurs édiles ?

Raphael Assor : J’ai toujours résisté, et cela pendant 45 ans aux appels des partis politiques provinciaux et fédéraux à me présenter en politique. Mais aujourd’hui, je crois que c’est un devoir de relever le défi de sauter dans l’arène municipale après tous les scandales dont nous avons été témoins.

Je ne vois pas ma démarche comme une nouvelle carrière, mais plutôt comme une étape logique à l’engagement communautaire de toute ma vie. Mon travail vient baliser le chemin pour la jeunesse qui doit prendre la relève après moi.

Vous êtes membre d’une communauté culturelle qui n’a pas toujours bonne presse. Êtes-vous satisfait de la place faite par votre parti dans son programme, à la diversité ?

Le parti de Mélanie Joly est jeune et ouvert. J’y  ai trouvé la fraicheur et la tolérance qui caractérisent  la jeunesse. Les acteurs principaux du parti viennent de tous les horizons et reflètent bien la diversité de Montréal.

J’adore vivre à Côte Des Neiges où  Je suis arrivé, il y a 45 ans et  où j’ai habité dans presque toutes les rues. J’ai retrouvé à Montréal  l’ambiance de Casablanca où juifs, arabes et chrétiens ont grandi avec un certain bonheur. J’ai en moi cette enfance merveilleuse qu’Albert Camus a si bien décrit. Je suis heureux de mon passé au Maroc et de mon vécu à Montréal. J’ai aimé toute l’équipe de Mélanie Joly qui fait honneur à la tradition d’accueil du Québec qui me permet  de m’épanouir à Montréal.

Quelle action comptez-vous mener pour combler le déficit d’image de la communauté montréalaise des originaires du Maghreb ?

Je crois que les Montréalais apprécient les gens originaires du Maghreb à quelques exceptions près. Cependant, nous devons faire des efforts pour aider nos compatriotes maghrébins à mieux s’intégrer sur le marché du travail où ils éprouvent actuellement des difficultés. Cependant, ils ont toutes les compétences requises. Il y a là  un cap à dépasser. Je voudrais en faire une priorité et lancer un programme avec des incitatifs pour débloquer cette situation où je crois qu’il y a plus d’ignorance que de mauvaise volonté.

Plus largement, quel programme proposez-vous aux électeurs ?

Pour le quartier C.D.N., j’ai des grandes ambitions et j’ai raison d’en avoir. Nous avons sur ce  territoire exceptionnellement nanti, les meilleures universités, les meilleurs hôpitaux et le miracle de la jeunesse.

a) Je rêve d’un grand développement de l’axe économique « Queen-Mary/ C.D.N. et de ramener les meilleurs restaurants et boutiques qui ont déserté le quartier ces dernières années. Il existe seulement un petit hôtel dans le quartier, est-ce normal ?

b) Je rêve de développer le tourisme qui voit chaque année plus de cinq millions de visiteurs (dont seulement deux millions viennent  à l’Oratoire St-Joseph), transiter dans C.D.N.  sans qu’on exploite cette manne.

Je souhaite créer un vrai office du tourisme qui s’appuierait sur la créativité des organismes culturels déjà installés et aussi  sur le dynamisme des jeunes provenant des universités de notre quartier.

Comment défendrez-vous ces idées à l’intérieur de votre parti,  comme au sein du prochain conseil municipal

Au sein du parti de Mélanie Joly, je ne vois pas d’obstacles majeurs à défendre mes idées et mes convictions. Au sein du conseil municipal, je crois que mes idées sur Côte Des Neiges, peuvent enrichir la ville et élever le niveau des débats. Je pars de l’idée que grâce à mes diverses identités québécoises, canadienne d’origine marocaine, cette ville m’appartient pleinement. La diversité que je représente est un bonheur pour cette société fraternelle que je  veux aider à construire.

Atlas.Mtl

 

Rubriques : Actualités, Entretiens Mots-clés : , ,
© 2002 - 2017 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par Noordev Technologies inc
INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE!
En vous abonnant, vous saurez tout sur vos émissions favorites, sur le contenu spécial offert sur notre site web, en plus d’être informé de nos concours et événements spéciaux.
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaU5sMTl5VHptMGciIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
* Nous ne partageons jamais vos informations avec des tiers.