Commentaires fermés sur Conférence débat de Québec Solidaire. Une proposition de Charte de la laïcité en réponse au projet de loi des valeurs québécoises

Conférence débat de Québec Solidaire. Une proposition de Charte de la laïcité en réponse au projet de loi des valeurs québécoises

Conférence débat de Québec Solidaire.  Une proposition de Charte de la laïcité en réponse au projet de loi des valeurs québécoises« Raffermir un vivre ensemble cohérent et convivial », c’est sous ce thème que Québec Solidaire a organisé une assemblée publique qui était animée par Madame Françoise David, Madame Asmaa Ibnouzahir et Monsieur Michel Seymour dans le but de favoriser l’échange autour du débat sur la laïcité.

En effet, alors que le débat autour des valeurs québécoises continue à susciter moult critiques de la part des opposants au projet, le parti de Madame Françoise David préfère centrer le débat sur les points de concordances entre son projet de la « Charte de la laïcité » versus « le projet de Charte des valeurs Québécoises ».

Selon la députée de Gouin, le port de signes religieux par des employés de l’Etat est le point qui pose problème dans le Projet de Charte des valeurs en ce sens où « Á Québec Solidaire, nous ne reculerons pas, et nous ne permettrons pas que l’ensemble des employés de l’Etat soient interdits de signes religieux, pour toutes sortes de raisons y compris celles que la commission des droits de la personne a expliqué cette semaine » dixit Madame David.

Á la question de connaître le sentiment de la député de Gouin par rapport au climat de tension que vit la communauté musulmane dans le contexte actuel, Madame David a répondu que : « Je présume que pour beaucoup de gens dans la communauté maghrébine, les temps doivent être dur. Il y a des gens dans la communauté maghrébine qui sont d’accord avec la Charte présentée par le gouvernement ; des femmes en particulier qui disent qu’on a tant souffert de l’islamisme militant chez nous ; qu’on ne veut pas le retrouver ici et puis il y a plein d’autres gens dans vos communautés et entre autre d’autres femmes qui disent laissez- nous un peu tranquille, laissez-nous vivre ; ce que nous demandons, c’est de nous intégrer, c’est de travailler et si on nous ferme les portes du secteur public, c’est six cent mille emplois qui nous échappent et la crainte aussi que le privé emboîte le pas un moment donnée. Donc j’imagine que ce doit être déchirant y compris au sein de la communauté ».

Madame David a aussi voulu transmettre un message que ce soit à la communauté musulmane ainsi qu’aux québécois de souche en disant que « ce qui menace les institutions démocratiques dans des états comme le nôtre, oui, c’est la montée des fondamentalistes religieux ; des fondamentalistes parce qu’il y en a plusieurs ; chez les évangélistes c’est pas mal non plus ; et le danger ce n’est pas la femme qui porte le voile ; ça c’est vraiment de bien mal comprendre la situation complexe de ce voile. Je voudrai encourager les gens à se dire que c’est un débat difficile et que l’on va en sortir. Il faut que le Québec inclus tout le monde !! »

Était aussi présent lors de la conférence, le Professeur Michel Seymour qui a apporté son soutien au projet de loi de la laïcité de Québec Solidaire et invité le gouvernement actuel à retirer son projet de Charte des valeurs Québécoises, car c’est une « Charte qui ferme les portes ».

De son coté, Mme Asmaa Ibnouzahir, membre de la Collective des féministes musulmanes du Québec a précisé dans sa communication que les clivages actuels autour de la question du port du voile dans la société québécoise est instrumentalisé par la classe politique sans tenir compte de la réalité des femmes musulmanes.

Une chose est sur ; l’initiative de Québec Solidaire en présentant sa vision de la société avec son projet de loi de la laïcité, vise selon Monsieur Amir Khadir à « ne pas dramatiser et d’essayer de trouver des terrain de compromis pour que plus de gens s’agrippent et se coalisent à ces espaces de compromis que dans la polarisation qui bénéficierait seulement à ceux qui veulent pécher le poisson en eaux troubles », une allusion aux compagnes de clivages créatrices de polarisation à l’égard de la communauté musulmane.

Réda Benkoula (Atlas.Mtl)

 

Rubriques : Actualités, Événements, Société Mots-clés : ,
© 2002 - 2017 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par Noordev Technologies inc
INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE!
En vous abonnant, vous saurez tout sur vos émissions favorites, sur le contenu spécial offert sur notre site web, en plus d’être informé de nos concours et événements spéciaux.
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaU5sMTl5VHptMGciIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
* Nous ne partageons jamais vos informations avec des tiers.