Commentaires fermés sur Charte ou pas Charte, les Maghrébins sont très courtisés

Charte ou pas Charte, les Maghrébins sont très courtisés

Charte ou pas Charte, les Maghrébins sont très courtisésLe moins que l’on puisse dire, c’est que Charte ou pas Charte, la communauté maghrébine est âprement courtisée par les politiciens de tous les niveaux ou de tous les partis (ou presque).

J’en veux pour preuve l’étonnante représentation politique lors du quatrième Gala de l’entrepreneurship organisé par le Congrès maghrébin du Québec (CMQ), samedi soir le 5 octobre, à Montréal.

On y a vu Denis Coderre, Marcel Côté, Louise Harel, Alexandre Boulerice, Diane de Courcy, Kathleen Weil, et tant d’autres… Sans compter l’ambassadeure du Maroc au Canada, Madame Nouzha Chekrouni, venue spécialement d’Ottawa pour l’occasion.

D’abord, quelques précisions.

Au Québec, le CMQ regroupe essentiellement les citoyen(ne)s originaires du Maroc et de l’Algérie, puis ceux et celles issues de la Tunisie. En incluant les Juifs sépharades venus du Maroc, on parle pour le Grand Montréal de quelque 200 000 personnes, sans compter celles qui se sont éparpillées aux quatre coins du Québec.

J’ai pu me rendre compte moi-même du pouvoir d’attraction de cette communauté, avec tous les politicien(ne)s qui serraient des mains ce soir-là, puisque j’y participais comme membre du jury ayant été chargé de sélectionner les entrepreneurs les plus méritants. Et ce n’est pas le nombre qui fait défaut.

Ils –elles- venaient de tous les secteurs. Environnement, santé, aéronautique, haute technologie, arts et spectacles… En passant, je me permets de souligner que Rachid Badouri est loin d’être le seul humoriste de ce milieu. Vous allez tôt ou tard entendre parler de Unclefofi et de son surprenant Couscous Comedy Show

Mais l’intérêt de la soirée tenait également à la composition de l’assistance.

Je ne me rappelle pas avoir vu autant de politiciens au mètre carré, ni un ratio aussi fort en regard de l’assistance totale.

Nous étions entre 150 et 200 : du nombre, il y avait au moins 25 personnes engagées en politique, ou qui espèrent le devenir.

À peu près la moitié de l’équipe de Denis Coderre était sur place. En tout cas, ses gens étaient nombreux. Ceux de l’équipe de Marcel Côté étaient aussi très visibles. En fait, au provincial et au municipal, à part la CAQ et le groupe de Mélanie Joly, tout le monde était représenté.

Pourquoi ? À vous de me le dire. Mais j’imagine qu’au-delà des grands discours, deux faits demeurent.

Un, la communauté maghrébine est active et engagée dans la vie montréalaise, tout comme dans celle du Québec tout entier. Partout, dans les régions québécoises, vous souhaiteriez compter sur des entrepreneurs décidés comme ceux et celles que nous en avons vus samedi.

Deux, ces gens sont nombreux, ils sont sensibles à ce qu’on pense d’eux… et ils votent.

Loin de moi l’idée de prendre position dans le débat actuel. En fait, comme beaucoup d’entre vous, je ne sais pas trop quoi penser. Mais à voir l’énergie, la bonne humeur et l’attachement sincère au Québec qui se dégageaient ce cette soirée, je me disais que cette société devrait prendre le temps d’apprécier à sa juste mesure la contribution de ces renforts venus d’Afrique du Nord.

RENÉ VÉZINA (lesaffaires.com)

 

Rubriques : Actualités, Événements, Société Mots-clés : ,
© 2002 - 2017 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par Noordev Technologies inc
INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE!
En vous abonnant, vous saurez tout sur vos émissions favorites, sur le contenu spécial offert sur notre site web, en plus d’être informé de nos concours et événements spéciaux.
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaU5sMTl5VHptMGciIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
* Nous ne partageons jamais vos informations avec des tiers.