Commentaires fermés sur Cheb Khaled à Montréal le 11 mai. L’organisateur Mouloud Kacher se confie…

Cheb Khaled à Montréal le 11 mai. L’organisateur Mouloud Kacher se confie…

Cheb-Khaled-à-Montréal-le-11-mai.-L’organisateur-Mouloud-Kacher-se-confi

M. Mouloud Kacher

M. Mouloud Kacher est le président de NCP Productions. Sa compagnie a produit à Montréal presque tous les Ténors de la musique Algérienne tels Takfarinas  ou Allaoua . m. Kacher et NCP Productions  récidivent en faisant venir,  le 11 mai 2013, la star incontestée du Rai, Chab Khaled.

Qu’est-ce qui fait courir Mouloud Kacher. Wahid Megherbi lui a posé la question.

Wahid Megherbi : Qu’est- ce qui vous pousse à investir le monde du spectacle et de l’événementiel ?

Mouloud Kacher : Dans les années fin 80 et au début des années 90, j’étais  déjà gérant d’un studio d’enregistrement (Médias Music). J’ais toujours voulu  étendre mes activités  vers le monde du spectacle. Arrivé au Canada, j’ai trouvé un terrain  favorable et un environnement adéquat  pour cela. Notre communauté s’accroit de plus en plus au Canada ce qui implique un besoin multi dimensionnel en matière  artistique.

Comment se fait le choix des artistes que vous produisez?

Le choix se fait, principalement, en se basant sur des sondages  qui révèlent la popularité  de tel ou tel  artiste. De  ce fait, nous nous investissons pour faire produire  un artiste dont la popularité est en vogue dans notre  communauté  installée au Canada.

Quel est le secret pour réussir de tels événements, sachant qu’ils  nécessitent une lourde machine d’organisation ?

Le vrai secret  c’est avant tout la motivation, ensuite viennent  l’expérience  et la capacité de s’ouvrir vers le monde qui nous entoure.  Spectacle après spectacle, on acquiert  une expertise qui devient vite le seul  véritable gage de réussite.

Le public est-il réceptif à vos événements ?

Le public est notre plus grand allié; ce qui ne nous empêche pas  de rester à l’écoute de ses besoins et d’accepter, de fait, d’apporter  les corrections nécessaires pour  pallier aux manquements  que le public  nous signale. Le public est, ainsi, notre accompagnateur fidèle qui nous montre la bonne voie à suivre.

Quelles  difficultés entravent  votre parcours?  

Un parcours sans difficultés relève de  l’utopie. La gestion du risque est le plus grand défi  que nous ayons à relever. Comme vous le savez la plupart de nos invités viennent de l’extérieur  et pouvoir coordonner un set up avec un groupe de 12 à 13 personnes ce n’est pas évident. Sans oublier les imprévus et les changements de la dernière minute.

Au plan technique aussi  c’est complexe. Les besoins en Europe sont différents de ceux qui s’expriment en Amérique du Nord. Il faut toujours prévoir un «plan B» ou se donner  la latitude d’adopter un système équivalent.

 

 Wahid Megherbi (Atlas.Mtl)

 

Rubriques : Actualités, Spectacle Mots-clés : , , , , , ,
© 2002 - 2017 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par Noordev Technologies inc
INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE!
En vous abonnant, vous saurez tout sur vos émissions favorites, sur le contenu spécial offert sur notre site web, en plus d’être informé de nos concours et événements spéciaux.
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaU5sMTl5VHptMGciIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
* Nous ne partageons jamais vos informations avec des tiers.