Commentaires fermés sur Tempête de neige: Un record est battu

Tempête de neige: Un record est battu

Le record de la plus grosse bordée de neige au mois de décembre a été battu jeudi. Le 16 décembre 2005, il était tombé 41,2 cm de neige en une journée. Il est tombé 45 centimètres jeudi 27 décembre 2012, selon la Ville de Montréal.

L’important système dépressionnaire en provenance des États-Unis pourrait entraîner des accumulations de neige allant de 25 à 50 centimètres pour Montréal, Québec, Charlevoix, l’Estrie, la Mauricie, Lanaudière, la Beauce et les Bois-Francs.

L’opération montréalaise de chargement de la neige doit débuter vendredi matin et devrait durer plus de quatre jours.

«Les accumulations les plus fortes attendues sont pour la région métropolitaine, la Montérégie, l’Estrie et la Beauce, a indiqué plus tôt jeudi matin René Héroux d’Environnement Canada. Il n’y a pas de pluie, ni de verglas. Ça fait longtemps qu’on n’avait pas eu une tempête “standard”.»

La tempête a occasionné plusieurs fermetures de routes. Fermée à la circulation à la hauteur de Saint-Hyacinthe en raison d’un carambolage, l’autoroute 20 ouest a été rouverte en milieu d’après-midi.

L’autoroute 40 ouest, à la hauteur de Saint-Cuthberth, au kilomètre 157, a également été fermée en raison d’un carambolage important impliquant une trentaine de véhicules, dont deux camions poids lourds. La circulation a été déviée sur la route 138 jusqu’à 16 h 30. Il n’y aurait pas eu de blessés graves.

La route 207 entre Saint-Constant et Saint-Rémi, ainsi que la route 209 entre Mercier et Saint-Isidore ont également été fermées à la circulation en Montérégie.

«La visibilité est réduite sinon nulle sur l’ensemble du réseau routier, a fait savoir Yves Kerouac, porte-parole à Transports Québec. On recommande à tous les citoyens d’éviter de prendre la route.»

Même son de cloche du côté de la Sûreté du Québec, qui recommandait à la population «d’éviter de se déplacer sauf en dernier recours», a indiqué jeudi Martine Asselin, porte-parole de la SQ.

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a pour sa part utilisé les services de son Centre de commandement et de traitement de l’information (CCTI) afin de coordonner efficacement les interventions sur le terrain durant la tempête. Les agents du SPVM ont indiqué que plusieurs rues et côtes étaient fermées, notamment au centre-ville, et que la circulation était très difficile en raison de nombreuses congestions.

Du côté de la Société de Transport de Montréal, de nombreux problèmes ont été rencontrés jeudi.

«Les conditions routières sont extrêmement difficiles, ce qui occasionne un impact majeur sur l’ensemble du réseau de transports à Montréal, a indiqué la porte-parole de la STM, Odile Paradis. Les accumulations de neige causent des retards et des ralentissements sur toutes les lignes d’autobus.»

Ces retards pouvaient aller de 30 à 60 minutes sur chaque ligne d’autobus.

La porte-parole a ajouté que plusieurs trajets d’autobus ont été déroutés, que les chauffeurs devaient faire beaucoup de détours et adapter leur conduite.

À Laval, en début d’après-midi, la Société de transport de Laval (STL) a annoncé sur sa page Facebook qu’elle suspendait le service d’autobus «temporairement» en raison des conditions météorologiques, le service a ensuite repris graduellement en fin de journée.

À l’Aéroport Montréal-Trudeau, 220 vols ont été annulés jeudi sur les quelque 600 vols quotidiens. «Les activités sont au ralenti», a indiqué Marie-Pierre Desgagnés, porte-parole de l’aéroport.

Le service était également affecté à la gare d’autocars de Montréal. Certains transporteurs, comme Greyhound, ont tout simplement décidé d’annuler les autobus qui devaient se rendre à destination de New York et Boston.

Pour ce qui est des destinations québécoises, les autobus poursuivaient le service, mais il y avait d’importants délais à prévoir dans les déplacements. Pour un voyage entre Montréal et

Québec, par exemple, il fallait prévoir environ 1 h 30 de plus pour effectuer la liaison.
Par ailleurs, Hydro-Québec a indiqué que 2600 abonnés dans les Laurentides et l’Outaouais sont sans électricité en raison de la tempête de jeudi. Ceux-ci s’ajoutent aux 350 foyers qu’il reste à rebrancher depuis la tempête du 21 décembre.

À Québec, il s’agissait de la troisième grosse tempête de neige à sévir depuis le début de l’hiver.

Source: Agence QMI  

Avec Isabelle Verge

 

Rubriques : Actualités Mots-clés : ,
© 2002 - 2017 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par Noordev Technologies inc
INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE!
En vous abonnant, vous saurez tout sur vos émissions favorites, sur le contenu spécial offert sur notre site web, en plus d’être informé de nos concours et événements spéciaux.
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaU5sMTl5VHptMGciIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
* Nous ne partageons jamais vos informations avec des tiers.