Commentaires fermés sur Une nouvelle version du guide pour les femmes issues de l’immigration

Une nouvelle version du guide pour les femmes issues de l’immigration

L’Etat, par le biais de la DDCS (direction départementale de la cohésion sociale), et le CIDFF (centre d’information sur les droits des femmes et des familles) de l’Eure, a décidé de publier une nouvelle version du guide pour les femmes issues de l’immigration.

Prendre connaissance de ses droits et devoirs

Amélioré, il renseigne des personnes souvent perdues, car confrontées aux barrières culturelles et linguistiques. Le lancement avait lieu au siège de la Cape (communauté d’agglomération des portes de l’Eure), à Douains.
Originalité de l’ouvrage, il propose des indications dans les six langues les plus répandues parmi la population des migrants -anglais, arabe, russe, turc, espagnol et portugais. Une composante qui ravit le milieu associatif. « Cet outil permet de mieux orienter les femmes et de le faire dans leur langue, ce qui est primordial », soulignent les membres de l’association La Passagère.

Créé en mai 2012, le petit guide, d’une vingtaine de pages, compte déjà deux versions en moins d’un an. « Il s’est vite révélé très utile, indique Claudine Couvrat, présidente du CIDFF de l’Eure. Nous avons décidé de perfectionner certains aspects, comme la traduction, afin de le rendre encore plus simple et efficace. »

Les femmes en possession du prospectus peuvent donc prendre connaissance par elles-mêmes de leurs droits et devoirs sur le territoire français. À travers différentes rubriques, on détaille certains principes régissant le couple, la famille et la société. Le détail des pratiques interdites, comme les violences, les mutilations sexuelles et la polygamie, sont des initiatives notables, tout comme l’affirmation du droit à l’IVG (interruption volontaire de grossesse) ou à la contraception. Elles permettent à plusieurs de ces femmes de s’affranchir de certains sévices subis, consciemment ou non, et de ne pas s’enfermer dans des situations qu’elles ne souhaitent pas vivre. En bref, de s’émanciper.
En parallèle, les lectrices ont sous leurs yeux des informations profitables à leur intégration. Accès aux soins, à l’emploi, au logement ou obtention d’un titre de séjour sont les principaux éléments détaillés.
De petit format et très riche en informations, il devrait faciliter l’orientation vers les différents acteurs locaux et représenter un premier pas vers l’amélioration des démarches et des conditions de vie des migrantes.

14 novembre 2012, Mathieu Normand

Source : Paris Normandie

 

Rubriques : Actualités, Immigration Mots-clés : , ,
© 2002 - 2017 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par Noordev Technologies inc
INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE!
En vous abonnant, vous saurez tout sur vos émissions favorites, sur le contenu spécial offert sur notre site web, en plus d’être informé de nos concours et événements spéciaux.
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaU5sMTl5VHptMGciIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
* Nous ne partageons jamais vos informations avec des tiers.