Commentaires fermés sur Débats autour de la viande halal. Un cheval de Troie pour l’islamophobie ?

Débats autour de la viande halal. Un cheval de Troie pour l’islamophobie ?

J’ai baigné, durant toute mon enfance et pendant une grande partie de ma jeunesse, dans la civilisation occidentale que j’admirai pour son intelligence, sa créativité et pour sa quête humanitaire.

Aujourd’hui, je suis profondément déçu par cette même civilisation qui cultive de plus en plus la haine et les divisions pour des vues purement matérialistes. De plus, elle manipule l’hypocrisie avec une rare habilité, en utilisant de gros moyens de communications.

La civilisation occidentale en panne d’idées ?

En théorie, on affirme des valeurs comme la liberté, la démocratie, les droits de l’homme, l’égalité, l’amour du prochain, etc. mais dans la réalité de la pratique, ce sont les discriminations, la corruption, la loi du talion, une justice à deux vitesses et  l’ingérence qui règnent.

Mais, contrairement à ce qu’essaient de faire croire ses «penseurs modernes», le plus grand danger qui guette cette civilisation, ce n’est ni le terrorisme, ni l’Islam et encore moins les gazs à effet de serre, mais plutôt, un mal interne qui consiste en la médiocrisation des idées.

En effet, l’idéologie qui a toujours constitué le point fort de cette civilisation, est, aujourd’hui, entre les mains de beaux parleurs à la solde des pouvoirs financiers et des groupes de pressions aux visées malsaines.

Les nouveaux experts de l’abattage animal

C’est cette campagne injuste et haineuse contre l’abattage Halal qui m’a aidé à prendre conscience de ce que je crois être le début de la décadence de l’Occident.

En effet, cette levée de bouclier  contre une pratique ancestrale relève de l’absurde car son but véritable est inavoué. L’objectif recherché est dissimulé derrière une panoplie de fausses idées auxquelles on fait adhérer le plus grands nombre en stimulant les trois  cordes sensibles de la population occidentale : le porte monnaie, la santé  et les valeurs.

Au Québec, comme pour les accommodements raisonnables, le Hijab ou la laïcité, à travers l’abattage hallal, c’est l’Islam qui est visé. Et tous les débats qui en  ont sont issus ne sont que des chevaux de Troie pour l’Islamophobie.

Qu’est ce qui est reproché à l’abattage Halal? 

C’est en France que la campagne contre l’abattage Hala est la plus virulente. Pourtant, l’article R214-74 du code rural, qui décrit les modalités d’abattage, précise : «Les animaux des espèces bovine, ovine et caprine doivent être immobilisées par un procédé mécanique. Cette contention mécanique  précède la saignée et doit être maintenue jusqu’à la mort de l’animal».

Comme on peut le constater, il n’est pas du tout question d’étourdissement  avant la mise à mort.

Pourtant, les nouveaux experts de l’abattage animal, tous des intellectuels, vont détecter les arguments dont ils ont besoin pour leur campagne. Il faudrait tout un  livre pour reproduire toute la gymnastique phraséologique exercée pour noyer le poisson de la haine de l’Islam.

Malgré tout, il faut retenir trois arguments, principalement :

Argument 1 : Du fait qu’il n’est pas étourdi, avant d’être égorgé, l’animal subit «d’atroces souffrances»;

Argument 2 : Chaque kilo de viande abattue selon le rite Halal profite aux représentants religieux qui reçoivent une commission pour la certification;

Argument 3 : l’abattage Halal ne permet pas de protéger la viande contre les risques  d’infections bactériennes.

Mais face à ces réactions alarmistes, les consommateurs ont oublié de s’intéresser à ce que dit le Coran, le livre saint de tous les musulmans.

Halal: que dit le Coran?

En préalable, pour l’Islam,  il faut préciser que le mot «Halal» signifie ce qui est permis par Dieu.

Les modalités d’abattage sont précisées par le Coran dans la sourate dénommée «La Table» qui précise : «Vous sont interdits  la bête trouvée  morte, le sang, la chair de porc, ce sur quoi on a évoqué un autre nom que celui d’Allah, la bête étouffée, la bête assommée ou morte d’une chute ou d’un coup de corne, et celle qu’une bête féroce a dévorée- sauf celle que vous égorgez avant qu’elle ne soit morte- (Vous sont interdits aussi la bête) qu’on a immolée sur les pierres dressées , ainsi que de procéder au partage par tirage au sort au moyen de flèche. Car cela est perversité. Aujourd’hui, les mécréants désespèrent de vous détourner de votre religion; ne les craignez pas  et craignez Moi(Dieu)».

Comme on peut le constater à partir de l’extrait de cette sourate, le seul point qui pourrait susciter controverse, c’est que la bête doit être égorgée consciente (donc, non étourdie).

En conclusion, il s’avère que cette campagne contre l’abattage Halal n’est, en fait, qu’un nouveau prétexte (encore un!), un véritable cheval de Troie pour l’Islamophobie qui continue de se développer en Occident.

Mais, pour atténuer l’ardeur haineuse de certains, il faut préciser que l’Islamophobie progresse moins que l’effectif des musulmans qui atteint, aujourd’hui, 1.5 milliards d’adeptes (dont 38 millions en Europe et 5 millions en Amérique, selon Pew Research Center).

Par Radouane Bnou-nouçair (maroc-quebec.com)

 

Rubriques : Actualités, Reportages, Société Mots-clés : , , ,
© 2002 - 2017 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par Noordev Technologies inc
INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE!
En vous abonnant, vous saurez tout sur vos émissions favorites, sur le contenu spécial offert sur notre site web, en plus d’être informé de nos concours et événements spéciaux.
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaU5sMTl5VHptMGciIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
* Nous ne partageons jamais vos informations avec des tiers.