Commentaires fermés sur Nadia Zouaoui, auteure de «Fear, anger and politics» Des images pour ouvrir un débat sur l’islamophobie

Nadia Zouaoui, auteure de «Fear, anger and politics» Des images pour ouvrir un débat sur l’islamophobie

La journaliste et documentariste canadienne d’origine algérienne, Nadia Zouaoui, a été honorée dimanche par le Congrès maghrébin du Québec (CMQ) lors de son gala d’excellence tenu à Montréal.

La journaliste Nadia Zouaoui qui travaille, entre autres, pour la radio et la télévision de Radio Canada s’est fait connaître à travers un documentaire autobiographique, Le voyage de Nadia, où elle aborde la situation des femmes en Algérie. Plus récemment, elle s’est attaquée à la montée de l’islamophobie aux États-Unis après les attentats du 11 septembre avec son film Fear, anger and politics produit pour Aljazeera.

Notre collaborateur Wahid Megherbi l’a rencontrée. Entretien.                                                                                                                                          

Wahid Megherbi : Quelles sont les raisons  qui vous ont mené à vous intéresser à un sujet aussi brûlant que le racisme  islamophobe qui sévit en Occident et plus particulièrement  aux  États-Unis ?

Nadia  Zouaoui : Je suis journaliste Canadienne et donc je m’intéresse beaucoup à ce qui arrive aux États Unis. J’ai suivi de prêt toute la polémique autour de la question du Ground 0 Mosque mais quand j’ai vue les chiffres d’une étude faite par le Washington Post et ABC News de 2010 qui disait que l’Islamophobie est pire en Amérique aujourd’hui qu’après le 11 septembre 2001 et que la majorité des Américains croient que l’islam est une religion de violence et l’analyse blâmais les couvertures médiatique et les politiciens pour cette montée de l’intolérance envers les Musulmans. J’ai commencé à analyser ces chiffres et à interviewer des gens et j’ai trouvé que le problème est beaucoup plus grave qu’on le pense et donc je l’ai proposé le sujet au réseau documentaire d’Aljazeera. Mon film se passe seulement aux États Unis et je n’ai pas la prétention de faire une analyse de ce qui se passe en occident.

Avez-vous rencontré des difficultés lors  du tournage ?

Aucune difficulté. Ce qui nous montre aussi que l’Amérique est un pays de liberté d’expression. Quand je suis arrivé avec ma caméra aux frontières Américaines la veille du 10e anniversaire du 11 septembre 2001, les douaniers m’ont demandé quel est le sujet de mon film: J’ai dit Islamophobia in América. Ils m’ont demandé pour quel chaine je filmais, j’ai dit Aljazeera Documentary Channel et ils m’ont demandé ou je suis née et j’ai dit Algérie … Franchement, je me suis rendue compte que j’avais toute les chances de me faire coffrer avant même de commencer à filmer! Et malgré ça, je n’ai pas eu de difficultés. Je me suis dit que ce n’est pas le cas dans la plupart de nos pays d’origine!

Croyez-vous  que  le 11 septembre 2001 a provoqué ou exacerbé  le racisme  anti-musulman ? 

Oui, c’est la plus grande attaque terroriste jamais subie en Amérique. Cependant, c’est la manipulation de quelques groupes que je dénonce dans mon film qui ont joué avec la fibre de la peur des musulmans en faisant l’amalgame entre terroristes et musulmans. Le Musulman est devenu le nouveau noir des États Unis. Avant aux États Unis il y’a une expression qui dit: Driving While black (conduire quand on est noir on se fait automatiquement arrêter par la police). Maintenant il y’a une nouvelle expression qui dit: Flying while brown (Voler quand on est brun est devenu plus problématique à cause du «délit de faciès» dans les aéroports Américains)

Que fontles Musulmans, à votre avis, pour contrer ce racisme ?

Je dirais que c’est beaucoup plus les organisations des droits de l’homme qui aident ces communautés musulmanes à se défendre, à s’organiser pour dénoncer cette injustice. J’ai rencontré beaucoup d’avocats, souvent juifs, qui aident gratuitement les gens. Avec mon film, des familles Algériennes surtout m’ont contacté pour me raconter leurs histoires et je les ai mis en contact avec ces hommes et ces femmes qui se sont donné la mission de se battre contre cette injustice. C’est très touchant et je dois dire que l’Amérique profonde n’est pas Islamophobe; oui il y’a beaucoup d’ignorance et de peur mais les vrais islamophobes sont très conscients de leur mission de propager la peur et la haine car ils ont un agenda politique et pécunier b

ien spécifique.  Il faut aussi ajouter que tout cela se passe sur un fond de crise économique qui n’aide en rien les musulmans.

Pourrait-on affirmer que  ce racisme existe au Canada et plus particulièrement  au Québec ?

Je n’ai pas fait de recherche ici au Québec donc je ne peux pas répondre

Votre documentaire n’est pas diffusé au Québec ; y a-t-il une raison ? 

J’attends des réponses mais en effet, il y’a un certain dédain pour ce genre de sujet. Montrer des musulmans comme des victimes ce n’est pas très vendeur et ça ne répond pas à un certain discours qu’on aime entendre ici mais mon film a été le top 5 film le plus vue sur Aljazeera English, il va passer dans plusieurs festivals, écoles et universités et à chaque fois il y a des débats autour de la question de la discrimination. C’est un sujet qui s’impose par lui même;  que certaines personnes qui ne veulent pas de ce débat le veuillent ou pas!

Wahid Megherbi (Atlas.Mtl)

 

Rubriques : Actualités, Cinéma, Entretiens Mots-clés : , , ,
© 2002 - 2017 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par Noordev Technologies inc
INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE!
En vous abonnant, vous saurez tout sur vos émissions favorites, sur le contenu spécial offert sur notre site web, en plus d’être informé de nos concours et événements spéciaux.
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaU5sMTl5VHptMGciIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
* Nous ne partageons jamais vos informations avec des tiers.