Commentaires fermés sur Le jour ou un muezzin lança son appel dans une église…

Le jour ou un muezzin lança son appel dans une église…

C’est une initiative sans précédent que celle accomplie mercredi 25 juillet 2012 par les membres du Congrès National Syrien – Canada, en l’Église Notre Dame Des Anges, à l’angle du boulevard Gouin et de la rue des Serres, en face de l’hôpital du Sacré Cœur.

À l’heure du Maghrib, qui sonne le moment de la rupture du jeun de Ramadan pour les musulmans, l’appel à la prière prononcé par un Imam, a retenti dans les locaux de l’église.

L’église et les chrétiens originaires de Syrie vivant à Montréal, conviaient en effet une centaine de musulmans et leur offraient l’Iftar.

L’initiative était de surcroît rehaussée par la présence d’une personnalité hors du commun : le Révérend père Paolo Dall’Oglio, jésuite d’origine italienne qui s’est fait connaître à travers le monde par ses expériences en matière de dialogue des religions, notamment dans le contexte syrien, de dialogue islamo-chrétien.

Dans cette mission, le Père Paolo a décidé de reconstruire le vieux Monastère Mar Musa, près de Damas et de le rendre célèbre à nouveau. Il attira, jusqu’aux derniers jours de sa présence en Syrie des visiteurs de partout à travers le monde ont afflué vers Mar Musa, devenu lieu de rencontre physique et spirituelle entre chrétiens et musulmans.

Lorsque les problèmes dramatiques vécus aujourd’hui encore par ce pays martyr, le Père Paolo, charité chrétienne, s’est rangé derrière tous ceux qui souffrent encore aujourd’hui, sous les bombes et le feu. Il a payé pour cela; il a été expulsé sans autre forme de procès.

Mais s’il a quitté la Syrie, la Syrie ne l’a pas quitté et depuis son expulsion, il sillonne le monde pour attirer l’attention sur le drame que vit ce pays merveilleux et qui emporte dans un torrent de sang, chrétiens, musulmans, alaouites, kurdes et circassiens, tous personnes humaines, semblables et égales et ayant des droits égaux à la vie et à la dignité.

Au-delà de la question syrienne, le Père Paolo a apporté son message de paix transcendante comme viatique dans son séjour au Canada; et il a été entendu; par des chrétiens et par des musulmans.

Le Révérend pèrePaolo Dall’Oglio

Né le 17 novembre 1954 à Rome, c’est est un religieux jésuite italien, refondateur dans les années 1980 du monastère catholique syriaque de Mar Mûsa (monastère de Saint Moïse l’Abyssin), dans le désert au nord de Damas, en Syrie. Il est très engagé dans le dialogue islamo-chrétien.

En 2011, Paolo Dall’Oglio écrit un texte – La démocratie consensuelle, pour l’unité nationale – publié le 27 juillet 2011 sur le site officiel du monastère de Deir Mar Musa al-Habashi[1], dans lequel il propose une solution pacifique aux problèmes posés par les soulèvements populaires qui ont éclaté en Syrie depuis le début de l’année, en indiquant le chemin d’une transition politique vers l’instauration d’institutions démocratiques, fondées sur le consensus entre les différentes composantes de la sensibilité sociale et religieuse, qui cohabitent dans le pays[2]. La publication de ce texte a été suivie par une réaction immédiate du régime de Bachar el-Assad, impliqué dans la répression féroce des manifestations, qui a déclaré le père Dall’Oglio personna non grata et a décrété son expulsion de la Syrie et expulsé en juin 2012.

«Amoureux de l’Islam, croyant en Jésus »

 Au cœur du désert syrien, Paolo Dall’Oglio, a fondé la communauté monastique de Deir Mar Moussa. Dédiée au dialogue islamo-chrétien, la communauté, mixte et œcuménique, accueille tout au long de l’année des milliers de musulmans ainsi que des visiteurs de toutes nationalités. Fort de ses trente ans d’expérience et d’engagement, Paolo Dall’Oglio, en dialogue avec Églantine Gabaix-Hialé, prend ici position sur la relation entre l’Église, plus spécifiquement l’Église catholique, et la religion musulmane. Comment vivre ensemble et à quoi bon vivre ensemble ? Quelle est l’originalité des deux religions ? Comment s’opèrent l’évangélisation et l’inculturation de la foi chrétienne en milieu musulman ? Quelle est la valeur théologique de la prophétie de Muhammad du point de vue chrétien ?

Face à la résurgence des théologies exclusives, à la mode depuis qu’une certaine peur de l’Islam a fait surface, le lecteur trouvera ici une position de théologie d’ouverture, explicitement assumée comme inclusive, les exigences radicales de la foi chrétienne y étant vécues en profondeur. L’ambition de cet ouvrage est de proposer une espérance que seul l’engagement en faveur de l’autre rendra légitime et réaliste.

Paolo Dall’Oglio est italien. Il a étudié l’arabe au Liban et rédigé une thèse sur L’Espérance en Islam. Ordonné prêtre dans le rite syriaque catholique, il rebâtit le monastère avec l’aide de volontaires et fonde la communauté de Deir Mar Moussa réputée pour son action en faveur de la paix et du dialogue des cultures et des religions. Il vient d’être fait docteur honoris causa à Louvain (Belgique).

Justice

Pour rendre justice au Père Paolo, les participants à la rencontre ont adopté la déclaration suivante :

«Jésuite d’origine italienne, le père D’all Oglio est connu et reconnu, à travers le monde, pour son engagement dans le dialogue islamo-chrétien. Vous le savez tous sans aucun doute et, tous, vous avez eu connaissance de sa longue expérience d’action pour la paix, avec pour seules armes la foi, le  jeune et la prière. 

Lorsqu’il a choisi de s’établir à Qussaïr, au sud de Homs, une ville martyrisée, ses convictions pacifistes se sont essentiellement exprimées à travers une action constante destinée à réparer les injustices, à réduire les fractures et à alléger les souffrances de la population. Cette manière de témoigner sa foi en le Christ au milieu du conflit ne pouvait être considérée, évidemment, que comme séditieuse par des autorités qui ne savent être que répressives. Il a en conséquence, fort injustement,  été déclaré «persona non grata» et expulsé de Syrie.

Nous le recevons donc aujourd’hui autant pour l’écouter et profiter de ses enseignements que pour réparer cette injustice et lui dire que pour nous, pour tous les syriens du monde, il est une incarnation de la dignité syrienne et à ce titre nous le déclarons syriens à part entière.»

Atlas.Mtl 

Rubriques : Actualités, Dossiers, Société Mots-clés : , ,
© 2002 - 2017 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par Noordev Technologies inc
INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE!
En vous abonnant, vous saurez tout sur vos émissions favorites, sur le contenu spécial offert sur notre site web, en plus d’être informé de nos concours et événements spéciaux.
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaU5sMTl5VHptMGciIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
* Nous ne partageons jamais vos informations avec des tiers.