Commentaires fermés sur Arts de la scène: Oum triomphe à Montréal

Arts de la scène: Oum triomphe à Montréal

Oum El Ghait

Avec sa belle silhouette et son style très spécial qui la rend unique, Oum, la Diva marocaine du bleues a su captiver l`attention des montréalais et à transformer leur curiosité en une admiration instantanée.

Dans le cadre de la commémoration du cinquantenaire des relations diplomatiques Maroc-Canada, une soirée culturelle a été organisée samedi le 2 juin au centre Pierre-Péladeau à Montréal, en présence de madame Nouzha Chekrouni, ambassadrice du royaume du Maroc et de plusieurs personnalités.

La salle, à l`image de la voix de la chanteuse, a vibrer aux différents niveaux musicaux.

On sentait qu’Oum avait beaucoup de plaisir à être sur la scène.

Elle a interprété  ses belles chansons dans les deux langues; arabe et anglais et a clôturé son spectacle avec une surprise pour le public : une chanson en hassani, dialecte du Sahara.

Oum a aussi émerveillé son public, lorsqu`elle a utilisé les «qraqebs» (crotales) d`une manière fascinante.

À la fin de sa prestation, les fans se sont rués vers sa loge, pour la féliciter et lui demander de revenir au Québec.

Nous allons certainement la revoir sur les scènes montréalaise bientôt; Oum à tisser une relation avec le public montréalais et québécois.

Biographie et sources d’inspiration d’une artiste d’exception

Oum El Ghait est le prénom que les nomades sahariens du Maroc avaient coutume de donner aux jeunes filles nés un jour de pluie, pensant que c’est la chance du nouveau-né qui apporte avec elle l’eau, le secours, ou la délivrance; d’où le sens du nom , qui signifie littéralement “Mère de la délivrance” OUM, est née à Casablanca, la capitale économique du Maroc, et a grandi dans la ville de Marrakech. Elle tient son nom de sa grand-mère paternelle: Lalla Oum El Ghait Bent Bella.

OUM est une chanteuse éclectique qui ose jouer de la musique soul mixée à ses influences naturelles, comme la poésie Hassany (culture du désert marocain) et les rythmes africains qu’elle considere comme les racines de la soul, du gospel et du jazz. Malouma Mint El Maidah, Ella Fitzgerald, Miriam Makeba, Billie Holliday, Dimi Mint Abba, Aretha Franklin et Eryka Badu sont ses chanteuses de référence. Son premier album LIK’OUM a été présenté à Casablanca en mai 2009.

Elle est considérée comme l’une des voix majeures de la scène marocaine féminine. Depuis septembre 2010 elle travaille sur son deuxième album “SWEERTY” “WHOWA” premier single de ce second opus est sorti avec un clip vidéo en Janvier 2010, puis un second titre intitulé HARGUIN en collaboration avec l’artiste ghanéo-américain BLITZ the AMBASSADOR, sorti en juillet 2011 sur le thème de l’immigration clandestine en Afrique. Le nouvel album SWEERTY est paru en février 2012.

Par Mouna Doutabaa‏ (Atlas.Mtl)

Rubriques : Actualités, Portraits, Spectacle Mots-clés : , , ,
© 2002 - 2017 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par Noordev Technologies inc
INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE!
En vous abonnant, vous saurez tout sur vos émissions favorites, sur le contenu spécial offert sur notre site web, en plus d’être informé de nos concours et événements spéciaux.
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaU5sMTl5VHptMGciIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
* Nous ne partageons jamais vos informations avec des tiers.