0

Série d’entretiens de M. Ghellab à l’Assemblée Nationale du Québec

Le président de la Chambre des représentants, Karim Ghellab, s’est entretenu avec plusieurs leaders et responsables parlementaires québécois aussi bien de la majorité que de l’opposition, dans le cadre d’une mission de travail entamée mercredi à l’Assemblée Nationale du Québec.

Lors de ces rencontres, les parlementaires québécois ont salué les efforts de réforme politique, sociale et institutionnelle engagés par le Maroc, exprimant leur disposition à partager avec le Royaume l’expérience québécoise et renforcer la coopération entre les deux institutions législatives, a déclaré M. Ghellab à la MAP, à l’issue d’une rencontre, jeudi, avec la Chef de l’opposition officielle, Mme Pauline Marois, chef du Parti québécois (PQ).

Cette entrevue, qui s’est déroulée en présence notamment de MM. Abdelaziz Omari et Chafik Rachadi, présidents du groupe PJD et RNI à la Chambre des représentants, et de Mme Fatima Houda-Pepin, première vice-présidente de l’Assemblée nationale du Québec, a porté en particulier sur les moyens de promouvoir la coopération interparlementaire, ainsi que d’autres questions d’intérêt commun, a ajouté M. Ghellab.

Il a aussi déclaré avoir discuté avec Mme Marois les évolutions politiques aussi bien au Maroc qu’au Québec, la place de l’opposition dans l’Assemblé nationale du Québec et l’importance de ce partenariat interparlementaire qui sera pérennisé avec l’entente signée mercredi soir pour l’institutionnalisation d’une commission permanente interparlementaire Maroc-Québec.

Le programme de travail de cette commission, a-t-il précisé, sera établi par seize députés (de la majorité et de l’opposition), huit marocains et huit québécois. Il portera sur différentes questions, notamment l’échange d’expériences et d’expertises et la participation de la femme, des jeunes et de la société civile dans la vie politique, économique et sociale, outre des visites alternées pour renforcer davantage la coopération interparlementaire.

M. Ghellab a affirmé qu’aussi bien les partis de l’opposition que de la majorité au sein de l’Assemblée nationale du Québec ont exprimé leur souhait de consolider davantage les liens interparlementaires qui visent à raffermir et à développer la coopération entre le Maroc et le Québec dans plusieurs domaines.

Le président de la Chambre des représentant et la délégation l’accompagnant ont eu aussi une rencontre avec le Premier ministre québécois, Jean Charest, chef du Parti libéral du Québec, au pouvoir depuis avril 2003.

A l’issue de l’entrevue, M. Ghellab s’est félicité de l’intensité des discussions entre les deux parties portant notamment sur les moyens de développer les relations parlementaires entre les deux institutions, notamment à travers l’échange d’expériences.

M. Ghellab a ajouté avoir présenté à son interlocuteur les chantiers de réformes initiées par le Maroc sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI qui, a-t-il indiqué, ont été saluées par le chef du Parti libéral du Québec comme réponse pertinente apportée à la dynamique de réforme enclenchée dans le Royaume.

Dans des déclarations à la presse, les deux responsables ont souligné l’excellence des relations bilatérales, ajoutant que cet entretien fut l’occasion de s’enquérir de l’expérience parlementaire marocaine qui jouit d’une profonde tradition démocratique et de passer en revue la qualité des relations et les moyens à même d’insuffler une nouvelle impulsion aux relations interparlementaires.

A cet égard et en vue de diversifier la coopération entre le Maroc et le Québec, les deux parties ont convenu de conjuguer leurs efforts afin d’appuyer une nouvelle vision pour une diplomatie parlementaire et d’adopter des choix stratégiques visant à promouvoir les bonnes pratiques parlementaires et les intérêt communs.

Les parlementaires québécois ont qualifié le Maroc d’aujourd’hui de modèle dans la région, a dit M. Ghellab qui n’a pas manqué de relever la spécificité du modèle marocain dans la conjoncture actuelle que traverse le monde arabe, en initiant un projet de réformes institutionnelles novateur, raffermissant l’Etat de droit, la stabilité du pays et sa prospérité économique.

Dans des déclarations à la MAP, MM. Abdelaziz Omari et Chafik Rachadi se sont félicités de la qualité des rencontres avec les parlementaires québécois et de la volonté des deux parties d’approfondir davantage leur coopération dans tous les domaines, particulièrement au niveau parlementaire.

Les deux députés se sont aussi félicités de l’entente signée mercredi soir pour l’institutionnalisation d’une commission permanente interparlementaire Maroc-Québec.

Dans les journées de mercredi et jeudi, la délégation marocaine a tenu également des séances de travail avec des députés québécois portant notamment sur le fonctionnement de l’Assemblée nationale: rapport entre les pouvoirs exécutif et législatif, les jeunes et le parlement, l’éducation à la démocratie, la place des femmes en politique, pour une présence accrue dans l’action politique et parlementaire et la participation des citoyens à la vie parlementaires.

Québec, 17 mai 2012 (MAP)

Rubriques : Actualités, Société Mots-clés : , , , , , ,
© 2002 - 2017 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par Noordev Technologies inc
INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE!
En vous abonnant, vous saurez tout sur vos émissions favorites, sur le contenu spécial offert sur notre site web, en plus d’être informé de nos concours et événements spéciaux.
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaU5sMTl5VHptMGciIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
* Nous ne partageons jamais vos informations avec des tiers.