0

Le Maroc, un “important marché” pour les producteurs de légumineuses et de blé dur canadien

“Le Maroc est un important marché pour les producteurs de légumineuses et de blé dur canadien, et nous améliorons notre relation commerciale par la négociation d’un ambitieux accord de libre-échange”, a déclaré le ministre canadien de l’Agriculture, Gerry Ritz, qui a effectué récemment une mission commerciale au Maroc où il a discuté des avantages mutuels d’un accord de libre-échange (ALE) Canada-Maroc et signé un protocole d’entente (PE) sur la coopération agricole.

“Le marché des produits agricoles et alimentaires marocain grandit et se diversifie, offrant aux agriculteurs canadiens de nouvelles possibilités de ventes”, a affirmé le ministre canadien, qui s’est réjoui de ce que son pays ait été l’invité d’honneur de la 7ème édition du Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM 2012).

Dans un communiqué publié par son département, le ministre fédéral a ajouté qu'”un accord de libre-échange avec le Maroc pourrait également paver la voie à l’intensification de la présence commerciale du Canada au Moyen Orient et en Afrique du Nord”.

Le Maroc et le Canada avaient signé, jeudi dernier à Meknès, un protocole d’entente avec pour objectif de promouvoir et d’encourager la coopération entre les deux pays dans les domaines d’intérêt commun, entre autres, l’agriculture, l’agroalimentaire et leurs secteurs connexes, rappelle-t-on.

Ce protocole d’entente s’inscrit dans le cadre des tractations en perspective de la conclusion d’un accord de libre échange Canada-Maroc, en discussion depuis janvier 2009. Il a été signé, cô té marocain, par le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, et cô té canadien, par le ministre canadien de l’agriculture, Gerry Ritz.

Actuellement, les denrées agricoles représentent la majorité des produits échangés entre les deux pays. En 2011, les exportations agricoles du Canada vers le Maroc, principalement du blé dur et des légumineuses à grain, ont totalisé plus de 188 millions de dollars, selon le département canadien de l’Agriculture qui souligne que “le Canada est le principal fournisseur de blé dur au Maroc qui lui en a acheté pour près de 175 millions de dollars en 2011”.

Etant donné les potentialités du marché canadien pour les produits agricoles marocains, des efforts devront être consentis en vue de diversifier les exportations du Maroc en dehors des agrumes et conserves végétaux, notamment en matière d’exploration de niches de marchés pour les produits de terroir, avait soutenu M. Akhannouch. Il avait aussi annoncé que la signature de l’accord de libre-échange entre le Maroc et le Canada est prévue à la fin de cette année ou début 2013.

Deux réunions des experts techniques ont eu lieu respectivement à Ottawa (octobre 2011) et à Rabat (mars 2012). Le troisième round de négociations est prévu en juin prochain à Ottawa.

Montréal , 28 avr. 2012 MAP

Rubriques : Actualités, Économie Mots-clés : , ,
© 2002 - 2017 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par Noordev Technologies inc
INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE!
En vous abonnant, vous saurez tout sur vos émissions favorites, sur le contenu spécial offert sur notre site web, en plus d’être informé de nos concours et événements spéciaux.
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaU5sMTl5VHptMGciIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
* Nous ne partageons jamais vos informations avec des tiers.