0

Le Maroc en 48 heures

Les citoyens ont eu, une fois de plus, la preuve que l’intégration passe par la culture alors qu’un groupe de Marocains d’origine a invité les nord-montréalais à faire connaissance de leur culture, les 23 et 24 mars. L’événement Fenêtre sur le Maroc est le premier en son genre, mais pourrait bien s’inscrire dans une série d’activités de découvertes culturelles.

La salle 222 de la maison culturelle et communautaire s’était transformée en salon marocain pour l’occasion. Des dizaines de personnes naviguaient à travers les tables où vêtements, bijoux, livres, tableaux et autres articles marocains étaient exposés.

C’était le lancement de la fête Fenêtre sur le Maroc. « Ce que l’on a vu, c’est la volonté de plusieurs citoyens d’origine marocaine à partager leur culture avec Montréal-Nord », explique Daniel Malo, directeur d’Un itinéraire pour tous. L’organisme de mobilisation les a soutenus dans leur désir d’améliorer la qualité de vie du quartier. Et pour ce groupe, cela passait par un rapprochement de leur culture avec les autres présentes dans l’arrondissement.

Après plusieurs mois d’organisation, les citoyens ont été en mesure de présenter une programmation diversifiée et surtout, représentative des traditions marocaines. Ainsi, les participants ont pu siroter du thé marocain, se faire tatouer au henné et s’informer lors de la diffusion d’un documentaire sur le pays, présenté par Claire-Acélie Sénat, chargée de projet en médiation culturelle.

Pour l’ensemble des citoyens marocains, l’événement représentait une occasion unique de rencontres avec d’autres communautés. Une entrepreneure du quartier s’est toutefois dite déçue du niveau de participation. « J’aurais aimé voir de nouvelles personnes. La fête, c’était pour eux », confie-t-elle.

Mais pour d’autres, l’activité a laissé une empreinte positive. « Il faut avoir un événement comme celui-là avec les autres communautés pour partager nos cultures », suggère Mohamed Lahmidoui, membre du conseil d’administration du Centre culturel islamique Ach-choura.

Julie Desfossés, adjointe à la coordination à Un itinéraire pour tous, soutient que l’objectif de rejoindre d’autres cultures a été atteint. La communauté haïtienne s’est déplacée en grand nombre et les Québécois ont également pris part à cette célébration de la diversité.

« Ce qui est important dans la vie citoyenne, c’est de connaître et de reconnaître », remarque M. Malo. Fenêtre sur le Maroc abordait justement ces deux composantes.

Anabel Collin-Lalonde

Guide Montréal-Nord

 

Rubriques : Actualités, Culture, Événements Mots-clés : ,
© 2002 - 2017 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par Noordev Technologies inc
INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE!
En vous abonnant, vous saurez tout sur vos émissions favorites, sur le contenu spécial offert sur notre site web, en plus d’être informé de nos concours et événements spéciaux.
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaU5sMTl5VHptMGciIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
* Nous ne partageons jamais vos informations avec des tiers.