Commentaires fermés sur Festival de Musique du Maghreb, 20e édition

Festival de Musique du Maghreb, 20e édition

Said Mesnaoui

Pour son édition anniversaire célébrant le 20e Festival de Musique du Maghreb du 15 au 17 mars, les Productions Nuits d’Afrique présentent une programmation tout en contraste, reflet des influences traditionnelles et contemporaines qui ont forgé le paysage musical de la Méditerranée au Sahara. Tout premier festival d’hiver à avoir vu le jour à Montréal, le Festival de Musique du Maghreb est l’unique événement grand public dédié à l’inépuisable culture de l’Afrique du Nord, composée du Maroc, de la Tunisie et de l’Algérie. La musique du Maghreb dépasse ses frontières, encourageant le mélange des genres et la fusion artistique, elle pousse aux découvertes et à une créativité parfois envoûtante. Cette année, le Festival de Musique du Maghreb propose un parcours de trois jours digne de ses 20 ans d’histoire !

L’idée d’un événement récurrent se destinant à donner la place qui leur revenait aux artistes musicaux locaux d’origine maghrébine est venue en 1990 alors qu’aucune scène professionnelle ne leur était encore destinée. C’est l’artiste Saïd Mesnaoui qui s’en est préoccupé à l’époque et qui a voulu changé les choses. Se tournant vers Lamine Touré, fondateur des Productions Nuits d’Afrique, ils ont allié leur force pour créer le tout premier Festival de Musique du Maghreb.

À l’occasion de cette édition anniversaire, 20 ans plus tard, il allait de soi que les Productions Nuits d’Afrique invitent Saïd Mesnaoui à se joindre à la programmation, lui qui a souvent participé au festival dans ses premières éditions et qui, preuve d’un grand attachement, y est revenu à quelques occasion depuis son départ pour la France en 1998. Tout comme Karim Benzaid (Syncop) et Khalil Abouabdelmajid (Bambara Trans et Gnawa Dima), au programme du festival cette année, Saïd fait partie de ces nombreux artistes pour qui le Festival de Musique du Maghreb a servi de véritable rampe de lancement à leur carrière.

On l’aura compris, cette programmation spécial 20e prend une tournure historique, débutant le jeudi 15 mars au Club Balattou, par un hommage qui se voulait incontournable en mémoire de Nazir Bouchareb. Lui qui a permis à tant d’artistes de fusionner leur art au sien, allant sans cesse plus loin et toujours dans le respect de leur style. Gnawa Dima invite une quinzaine de musiciens qui ont collaboré avec Nazir au fil du temps viendront donc nous faire revivre les moments précieux partagés avec un artiste hors du commun en présentant une pièce qu’ils ont eu le plaisir de jouer avec lui à un moment ou à un autre de leur carrière.

Le vendredi 16 mars au Cabaret du Mile EndSaïd Mesnaoui nous offrira une soirée bien marocaine ! Lui qui a initié le tout premier festival et qui de plus a connu Nazir Bouchareb alors qu’il n’était encore que chanteur, lui enseignant à jouer le hajhouj et le bendir, se dit honoré de faire partie de la programmation cette année.

Le samedi 17 mars, la dernière soirée se tiendra également au Cabaret du Mile End et fera place à Syncop, une formation qui reconnaît l’importance qu’à eu le Festival de Musique du Maghreb dans son parcours artistique, il y a déjà 10 ans ! Un spectacle de clôture mettant l’Algérie à l’honneur avec ses rythmes traditionnels raï, châabi et chaoui supportés par ces élans entraînants qui font la renommée de Syncop à travers la métropole.

Hommage à Nazir Bouchareb (Maroc) 
Soirée Gnawa, par Gnawa Dima et invités
Jeudi 15 mars – Club Balattou – 20h30
ENTRÉE LIBRE

La soirée Hommage à Nazir Bouchareb du jeudi 15 mars au Club Balattou lancera les célébrations, soulignant l’apport indéniable de cette véritable icône de la musique du Maghreb. Lui qui a grandement contribué à l’évolution de l’événement au fil du temps, invitant bon nombre d’artistes à allier leur art au sien. Il a d’abord créé le groupe Les Nomades, pour ensuite fouler les nombreuses scènes du Québec avec le groupe Salaam. Vient ensuite Gnawa Dima, groupe émérite de musique gnawa, originaire de son Maroc natal.

En mémoire de Nazir Bouchareb, Khalil Abouabdelmajid, de Bambara Trans, et ami fidèle de Nazir, sera l’hôte avec Gnawa Dima, d’une grande soirée festive ! Sont invités à prendre part à la fête : Saïd Mesnaoui (Maroc), Aboulaye Koné (Côte d’Ivoire), Madou Diarra (Mali), Azzedine Maghrabi (Algérie),Aziz Bendi (Maroc), Wesli (Haïti), La famille Zon (Burkina Faso), Gotta Lago (Côte d’Ivoire) & Rachel Therrien (Québec) et d’autres. Ils recréeront chacun un titre qu’ils ont eu le plaisir de partager avec le grand artiste, soit parce qu’ils ont fait partie d’un de ses groupes ou parce qu’ils ont simplement été amenés à joindre leur art au sien à un moment ou à un autre de leur carrière.

À l’image de Nazir qui se voulait si rassembleur et qui s’est fait grand gardien de la tradition vieille de sept siècles de la musique gnawa, aux confins d’un Maroc presque sacré, les musiciens de Gnawa Dima mêleront les sonorités marocaines de hajouj, karkabas et tbal aux rythmes inspirants de ses voisins tunisiens et algériens. Une soirée tout en nuances…et en contraste, un hommage en musique, unique, rempli d’affection et de chaleur.

Saïd mesnaoui (Maroc) 
première partie : Rebel Moon (Maroc)
Vendredi 16 mars – Cabaret du Mile End – 20h30

C’est au Cabaret du Mile End que l’ode aux accents des mille et une nuits se poursuit le lendemain,vendredi 16 mars au Cabaret du Mile End, avec nul autre que Saïd Mesnaoui, celui-là même qui est à l’origine du Festival de Musique du Maghreb. Gageons que l’accueil sera chaud pour le grand retour de l’artiste qui s’est produit la dernière fois à Montréal à l’édition 2008. Venu de la France, il prépare déjà aves ses musiciens un grand spectacle pour ce 20e anniversaire.

Avec son hajhouj, se côtoieront la magie des rythmes marocains (ghiwane, sahraoui, berbère), pulsations reggae, blues et jazz sur fond hypnotiques gnawa, le tout arborant des couleurs occidentales. Un alliage des genres que seul un grand maître peut se permettre!

Tout en continuité de la veille, la soirée débutera par une pièce hommage à Nazir Bouchareb. C’est que la relation qui unissait les deux artistes est particulièrement spéciale… car c’est Saïd qui a enseigné à Nazir à jouer des instruments de musique traditionnels marocains. Puis, homme passionné, Nazir a été totalement charmé par ceux-ci art et est allé approfondir ses connaissances auprès de grands maîtres au Maroc pour en apprendre la confection. La soirée débutera donc, le temps d’une chanson, par la mise en scène musicale de la rencontre de deux grands hommes, de deux grandes âmes, mais d’une passion commune…à tout le Maghreb. Suivra la splendeur des sons et tonalités unique à Saïd Mesnaoui, au grand plaisir de ses fans qui seront venus le retrouver.

Fier ambassadeur de son Maroc natal, Saïd fera place en première partie à Rebel Moon et à ses origines berbères et arabo-andalouses. Une exploration musicale qui tire souche du rock progressif, du jazz et du reggae. Une teinte soul dans la voix un brin désinvolte du chanteur accompagne la guitare, dévoilant une série de paysages aux accents d’ici et d’ailleurs. Rebel Moon, du haut de sa lune, fera un clin d’œil complice et assurément admiratif à cette grande étoile qu’est Saïd Mesnaoui, lors de cette soirée de transe hypnotique.

Un Coup de Sirocco ! 
spectacle inédit par Syncop et ses invités (Algérie)
première partie : trio populaire (Algérie – liban)
Samedi 17 mars – Cabaret du Mile End – 20h30

Le samedi 17 mars au Cabaret du Mile End sera l’occasion de la grande rentrée montréalaise du groupe Syncop, mené par le charismatique Karim Benzaid qui présentera au Un coup de Sirocco, spectacle inédit qui reprendra intégralement l’album Sirocco d’érable sorti l’automne dernier. Fruit d’unmélange de cultures orientale et québécoise, l’opus qui comprenait de très belles collaborations, sera prétexte à la fête puisque tous les artistes seront de la partie !

Métissant les sonorités et poésies urbaines aux instrumentations et refrains nord africains, Syncop aromatisera les créations métissées avec Mohamed Masmoudi et son Trio Sokoun pour la touche orientale (On a rien oublié et Vivant); Mohamed Raki aux percussions arabes ; Sista Cate pour la voix féminine, tout comme sur l’album ; Boogat transcendera les rythmes urbains de Cosmopolitisme; Zal Sissokho pour la musique mandingue et la magnifique kora de La cabane à souk ; et toujours ce mélange entraînant de reggae, dance hall, hip-hop sur les racines arabes traditionnelles du raï, chaâbi et chaoui qui font de Syncop un joyau venu d’Algérie. Sans oublier Chaffik de Loco Locass avec son remix de la chanson Il faut que ça balance, avec le raga de Face-T et les DJ de Riddim Wise Sound qui feront durer le plaisir aux platines pour toute la soirée !

En amorce à ce coup de Sirocco…la musique de Trio populaire (Algérie, France, Liban), elle aussi synonyme de métissage. Transcendant les frontières en puisant dans les sonorités du pourtour méditerranéen, Europe, Afrique du Nord et Moyen-Orient se mêlent dans un répertoire original mariant mélodies klezmer, rythmes berbères et flamenco. Un spectacle de clôture qui promet de vous faire groover pour ce 20e Festival de Musique du Maghreb !

Hommage à Nazir Bouchareb – Soirée Gnawa
par Gnawa Dima et invités
Jeudi 15 mars – 20h30
Club Balattou
4372, boul. St-Laurent (coin Marie-Anne) / info : 514-845-5447
entrée libre

Source: QuébecSpot Média

 

 

Rubriques : Actualités, Événements, Spectacle Mots-clés : , , , , , , , , , , ,
© 2002 - 2017 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par Noordev Technologies inc
INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE!
En vous abonnant, vous saurez tout sur vos émissions favorites, sur le contenu spécial offert sur notre site web, en plus d’être informé de nos concours et événements spéciaux.
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaU5sMTl5VHptMGciIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
* Nous ne partageons jamais vos informations avec des tiers.