Commentaires fermés sur Lutte contre les crimes haineux

Lutte contre les crimes haineux

Vic Toews : «protéger les familles, défendre les victimes et rendre les criminels responsables de leurs actes»

«Continuer de rendre nos rues et nos collectivités plus sûres» c’est aussi lutter avec rigueur et détermination contre les crimes haineux et contre toute infraction motivée par des préjugés ou de la haine fondés sur la race, l’origine nationale ou ethnique, la langue, la couleur, la religion, le sexe, l’âge, la déficience mentale ou physique, l’orientation sexuelle ou d’autres facteurs semblables. Cette conviction à amené le gouvernement fédéral à adopter une série de mesures visant selon Vic Toews, ministre de la sécurité publique, à faire que «les gens à se sentent plus en sécurité dans leurs écoles, leurs lieux de cultes et leurs centres communautaires». L’initiative méritait d’être explicitée. Wahid Megherbi  s’est pour cela entretenu avec le ministre. Entretien.

Wahid Megherbi: Pourquoi avoir pris la décision, maintenant, de faire condamner les crimes haineux ?

M. Vic Toews:   Le gouvernement a reçu un mandat clair des Canadiens afin de continuer de rendre nos rues et nos collectivités plus sûres. C’est pourquoi nous avons déposé le projet de loi portant sur la sécurité dans les rues et les collectivités, honorant ainsi la promesse que nous avions faite aux Canadiens. Nous avons pris des mesures pour protéger les familles, défendre les victimes et rendre les criminels responsables de leurs actes.
Outre les programmes comme le Programme de financement des projets d’infrastructure de sécurité, l’application de la loi joue un rôle de premier plan dans la lutte contre les crimes haineux. Par exemple, c’est ce que fait l’Équipe des crimes haineux de la GRC en Colombie-Britannique. (Pour en savoir plus, voir la page Web suivante : http://www.rcmp-grc.gc.ca/gazette/vol72n3/rights-droits3-fra.htm)
Par ailleurs, le Canada a l’un des groupes de lois contre les crimes haineux les plus complets au monde. Des dispositions visant les crimes haineux se trouvent dans le Code criminel du Canada. Il s’agit, en particulier, des articles 318 et 319. De plus, lors des déterminations de la peine, les tribunaux doivent considérer les preuves indiquant que l’infraction était motivée par des préjugés ou de la haine fondés sur la race, l’origine nationale ou ethnique, la langue, la couleur, la religion, le sexe, l’âge, la déficience mentale ou physique, l’orientation sexuelle ou d’autres facteurs semblables.

Avez-vous des chiffres qui montrent une recrudescence des crimes racistes au Canada? Certaines communautés sont-elles plus fréquemment victimes de crimes haineux que d’autres? 

Pour obtenir davantage d’information sur les crimes haineux au Canada, consultez la page Web de Statistique Canada qui portent sur les crimes haineux signalées par la police : http://www.statcan.gc.ca/pub/85-002-x/2011001/article/11469-fra.htm.

Quelles sont les principales mesures du gouvernement pour contrer les crimes racistes et haineux ?

Je vous le redis, le gouvernement a reçu un mandat clair des Canadiens afin de continuer de rendre nos rues et nos collectivités plus sûres. Continuer à accroître la résilience de nos collectivités contre toutes formes de violence constitue une partie de ce mandat.

Mercredi, nous avons annoncé que le Programme de financement des projets d’infrastructure de sécurité pour les collectivités à risque continuera d’appuyer ce mandat en réduisant les crimes haineux et en aidant les gens à se sentir plus en sécurité dans leurs écoles, leurs lieux de cultes et leurs centres communautaires.
À la suite du succès de la phase pilote du programme, des organisations bénéficiaires ont fait part d’un plus grand sentiment de sécurité sur les lieux de leurs activités et d’un nombre réduit ou de l’absence d’incidents depuis la mise en œuvre des mesures de sécurité. Pendant ce projet pilote de trois ans, 121 projets ont été approuvés.
En plus des fonds engagés pour ce programme dans le cadre de la prochaine phase du Plan d’action économique du Canada, le gouvernement appuie également d’autres programmes de prévention du crime pour aider à réduire et prévenir la criminalité. L’année dernière seulement, le gouvernement a financé 160 programmes communautaires de prévention du crime grâce à la Stratégie nationale pour la prévention du crime, qui a vu la participation de près de 10 000 jeunes à risque.

Atlas.Mtl 171 du 22 décembre 2011 par Wahid Megherbi

Rubriques : Actualités, Entretiens, Justice
© 2002 - 2017 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par Noordev Technologies inc
INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE!
En vous abonnant, vous saurez tout sur vos émissions favorites, sur le contenu spécial offert sur notre site web, en plus d’être informé de nos concours et événements spéciaux.
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaU5sMTl5VHptMGciIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
* Nous ne partageons jamais vos informations avec des tiers.