0

Qualification à la CAN 2012. Les Lions de l’Atlas signent leur “come-back”!

Quand un Lion est affamé, il ne faut jamais s’aventurer sur son terrain de chasse. Les Tanzaniens l’ont appris à leurs dépens, dimanche à Marrakech, où ils ont été pris au piège des Lions de l’Atlas (3-1) qui retrouvent de fait la phase finale de la CAN, après avoir raté le coche en 2010 en Angola. Ils l’ont fait les protégés d’Eric Gerets: le Maroc a composté son billet pour le rendez-vous du football continental, prévu au Gabon et en Guinée Equatoriale!

“Come-back!”, le retour: les supporters avaient annoncé la couleur avant l’entame du match Maroc-Tanzanie, en arborant des banderoles sur lesquelles on pouvait voir une tête de lion au-dessus de la carte de l’Afrique, les Lions de l’Atlas l’ont réalisé sur la pelouse du Grand Stade de Marrakech, dimanche, en compostant leur ticket pour la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations 2012, coorganisée par la Gabon et la Guinée Equatoriale.

Deux ans après avoir manqué le rendez-vous de l’Angola (CAN-2010), le Maroc est de retour sur la scène africaine. Un retour tant attendu par le peuple marocain, que les protégés d’Eric Gerets ont signé, non sans avoir tremblé à des moments du match contre une équipe de Tanzanie largement à leur portée. Mais l’essentiel a été assuré: une entrée dans les 16 meilleures nations africaines de football, qui vont se disputer le titre début 2012.

Une promesse tenue

La promesse a été faite lors du dernier match contre la Centrafrique, qui aurait pu qualifier les Lions de l’Atlas (un nul vierge), elle a été tenue à Marrakech. Dès la deuxième minute de la rencontre contre la Tanzanie, Adil Taarabt, qui revenait d’une suspension après avoir boudé la sélection, annonçait la couleur sur un coup de tête qui échouait juste au-dessus des buts du gardien tanzanien. Une minute après, c’était au tour de Mbarek Boussoufa d’échouer au ras du poteau du plat du pied.

Dans tous les compartiments du jeu, les Lions de l’Atlas avaient pris le dessus sur les Tanzaniens, déroulant à volonté la stratégie du coach, Eric Gerets. Pour preuve, pendant le quart d’heure de jeu, le gardien marocain Lamyaghri était invisible.

Et même si le onze national a moult fois pêché au niveau de la finition, la domination marocaine a fini par payer à la 19è minute: sur une passe d’Adil Taarabt, titularisé à la dernière minute après une blessure de Hadji, Essaidi servait Marouane Chamakh, qui d’une tête piquée, trompait le gardien tanzanien (1-0).

Le public du Grand stade de Marrakech était alors en liesse et les poulains de Gerets pouvaient continuer à faire leur job, à l’instar d’Adil Taarabt, qui malgré sa bourde, s’est réconcilié avec le public en s’imposant comme principal animateur du jeu marocain. L’enfant terrible de la tanière s’est même offert une occasion de but, qu’il n’a pas pu concrétiser en première mi-temps.

Mais avant de rejoindre les vestiaires, les Lions de l’Atlas ont lâché un peu de lest, permettant aux Tanzaniens de recoller au score sur une superbe frappe des 25 mètres de Sadala, qui atterrit au fond des filet de Lamyaghri (1-1).

Hommage à Zerouali

En deuxième mi-temps, entre vitesse et précipitation, l’équipe nationale s’est emmêlée les pinceaux, avant qu’un Adil Taarabt d’une grande classe ne décante la situation sur un coup franc superbement bien exécuté (2-1 à la 68è minute). Après avoir serré dans ses bras Eric Gerets, pour lui avoir donné de nouveau sa chance, Taarabt cédait sa place quelques minutes plus tard à El Arabi, réclamé par le public. Ce dernier pouvait alors servir, à la dernière minute du temps réglementaire, Mbarek Boussoufa qui assommait pour de bon la Tanzanie sur une belle frappe croisée (3-1) et clôturait une belle victoire marocaine, qui signe le “come-back” des Lions de l’Atlas en phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations de football, en guise d’hommage à l’international marocain du Raja décédé la semaine dernière, Zakaria Zerouali. “On dédie cette victoire à Zakaria Zerouali, au peuple marocain… ”, a fait savoir Kharja en fin de match.

La qualification à la CAN obtenue, les yeux des Marocains sont dorénavant rivés sur la course au titre africain et pour le défenseur Benatia, il n’est pas question d’aller faire du tourisme au Gabon et en Guinée Equatoriale.

“ On a bien réagi. On mérite bien notre qualification, maintenant, il faudra assurer lors de la CAN.”  Mehdi Benatia, défenseur des Lions de l’Atlas.

Le ton est donc donné pour la prochaine CAN, mais en attendant savourons le “come-back” du Maroc parmi les 16 meilleures équipes africaines!

Kisito Ndour

Rubriques : À la Une, Sports
© 2002 - 2017 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par Noordev Technologies inc
INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE!
En vous abonnant, vous saurez tout sur vos émissions favorites, sur le contenu spécial offert sur notre site web, en plus d’être informé de nos concours et événements spéciaux.
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaU5sMTl5VHptMGciIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
* Nous ne partageons jamais vos informations avec des tiers.