0

CAN2012: la mairesse de l’Arrondissement de Villeray, Saint Michel – Parc Extension, Anie Samson était aussi de la fête

À Montréal, la tradition a été respectée : aussitôt les coups de sifflet annonçant le retour aux vestiaires d es joueurs, la foule à envahi Jean Talon pour célébrer la gloire du sport. Et il n’y avait pas que les amateurs de soccer pour faire la fête. Même ceux qui avaient préféré regarder le match de hockey livré ce jour à Winnipeg par le Canadien (victoire de 5 buts à 1) étaient présents. Spectatrice attentive des rencontres Maroc – Tanzanie et Algérie- Centrafique, la mairesse de l’Arrondissement de Villeray, Saint Michel – Parc Extension, Anie Samson était aussi de la fête. Wahid Megherbi en a profité pour réaliser cet entretien.

Entretien réalisé par Wahid Megherbi

Vous êtes, toujours présente  lorsqu’ un événement  Maghrébin a  lieu  à  Montréal.

Anie Samson: Cela me fait, doublement, plaisir de vous rencontrer puisque les équipes de l Algérie et du Maroc  jouent, présentement, en  espérant  que les deux gagnent.

Vous  êtes  devenue  amatrice  de Soccer ?

Oui, depuis les qualifications au Mondial Sud africain, je me suis intéressé à ce sport roi au Maghreb. Lorsqu’ il y a un match, je planifie mon agenda pour être présente et vivre ces moments  forts  avec  mes  concitoyens.

Vous avez été l’initiatrice de la création du Petit Maghreb.

Cela  a été une  promesse électorale que j’ai tenu. En 2005, j’avais parcouru la rue Jean- Talon en plein  mois de Ramadan en compagnie de l ancien maire de Montréal, M. Bourque. Nous sommes allés à la rencontre des   commerçants  pour nous enquérir de leurs doléances et préoccupations. On les avait écouté et ils nous disaient qu’ils se sentaient isolés et qu’ils manquaient de reconnaissance par la Ville de Montréal. 80 % des commerçants dans ce quartier sont d’origines maghrébine, je leur ai dis qu’il  ils méritaient d’être reconnus. Je leur ai dis que je les  aiderai à créer cette  rue  commerçante du Petit Maghreb, mais il faudrait  qu’ils s’impliquent eux-aussi  à concrétiser cet heureux projet.

Je leur  ai dis que je serai le véhicule qui dynamisera  ce projet  mais  j’aurai  besoin de personnes qui  se mettront  à l’ ouvrage pour donner a  la communauté Maghrébine une vitrine dans la ville de  Montréal.

Le  programme de rénovation des commerces  mis en place prend  en  charge 50 %  du cout des travaux. On aimerait, présentement, que  tous les commerçants  puissent  bénéficier  des   ces subventions puisque  ce programme arrivera  à échéance  dans un an.

Votre  intérêt  pour le Citoyen  de  votre  arrondissement  et celui de la  ville  de  Montréal  en général,  se  trouve  confirmé  et  concrétisé  dans  votre action dans le parti de Vision Montréal, qui  a pris, récemment, des  initiatives pour  faciliter  l’accès  à  l’ emploi aux citoyens  maghrébins  qui  se trouvent discriminés  . Qu’en  est-il  des  dernières   actions  de  votre parti ?

60 % des citoyens de Montréal  sont  nés  a  l extérieur du Canada. Malheureusement, le taux de chômage dans la communauté maghrébine est le plus élevé dans notre ville puisqu’ il dépasse les 30 %.  Ce qui est aberrant; étant donné que les Maghrébins  maitrisent, à la perfection,  la langue française. Donc  ce  n’est  pas   un problème  de  langue. D’ autres me diront que c’ est une  question  de  qualification; ce qui  est  encore  faux  car la gent maghrébine  est  bardée de diplômes.

Il  faut  s’ attaquer  au  vrai problème  qui  est  l’ intégration  a  l’ emploi. Selon  les  Statistiques  de la ville de Montréal ; 4% des employés  sont  issus  de  l’immigration. Le parti de Vision Montréal  s’ est  attaqué, de front,  à ce problème  pour  permettre a  tous les Montréal   d avoir un accès  équitable  a  l’ empois. Tout  le monde doit avoir les  mêmes chances.

Nous avons demandé qu’il y ait une nouvelle politique de recrutement a travers l instauration d un guichet unique et, aussi, imposer aux entreprisses qui contractent des contractas avec la ville de se doter d une politique de l immigration.

Nous  voudrions , également, que les  citoyens  discriminés  puissent  accomplir  des  stages  de formation  chez  nous  pour  qu’ils  acquièrent , ainsi, leur  première  expérience professionnelle.

 La communauté  vous  a  adopté  et  compte sur votre soutien. 

J’ ai  beaucoup   de  sympathie  pour  les gens  qui  quittent   leur pays, qui quittent  leurs repères  pour  bâtir une nouvelle vie. Je  me mets  dans  leur situation  à  tous  les jours  et  je  me  dis  que  je ne  serai  pas  capable  de  changer   de continent  pour  voir  ailleurs.

C’est  tout à  leur honneur, je trouve cela  courageux. Je  me  suis  promis  d’ aider toutes celles et ceux  qui  veulent   s’ investir  et  bâtir un avenir.

Mon  rôle de mairesse est  de servir les gens  et  de  redonner  confiance  à cette communauté.

Quel  est  votre  message aux  Québécois de souche pour  favoriser  l’intégration de nouveaux immigrants ?

Je  leur  dis  découvrez  vos  voisins ; découvrez  les  gens   qui  vous  entourent.  Dans mon arrondissement, j ai 113 communautés  culturelles  différentes. Chacun  doit  aller chercher ce qui  est  positif  chez  l autre. On trouvera  les  solutions, toujours,  ensemble.

A  tous  mes  collègues  et  concitoyens , je  les invite  à  ouvrir  leurs  yeux et leurs cœurs. On apprend, énormément, de tout le monde.

Regarder  le coté humain  chez  la personne qui  nous  accompagne   pour comprendre  ce  qu’est   la vie.

Atlas.Mtl 166 par Wahid Megherbi

Rubriques : Actualités, Entretiens, Sports
© 2002 - 2017 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par Noordev Technologies inc
INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE!
En vous abonnant, vous saurez tout sur vos émissions favorites, sur le contenu spécial offert sur notre site web, en plus d’être informé de nos concours et événements spéciaux.
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaU5sMTl5VHptMGciIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
* Nous ne partageons jamais vos informations avec des tiers.