0

CAN 2012: Maroc : les Lions de l’Atlas sont de retour…

S’il est une ville qui représente le mieux le Maroc, c’est bien Marrakech !  Par sa diversité sociale, par la chaleur de sa population, par son climat, par la beauté de ses sites et surtout par la passion de sa population  pour l’équipe nationale(EN) de football.

Et, en ce WE du 8 octobre 2011, la ville ocre est devenue le centre du Maroc ; les marakchis et les marocains venus des autres villes du Royaume ont fêté la qualification de leur EN pour la CAN 2012.

Une qualification de portée exceptionnelle

Cette qualification revêt un caractère exceptionnel pour au moins 5 raisons.

  1. Elle vient après plus de 7 ans de «vaches maigres», redorer le blason du football marocain ;
  2. Elle confirme l’éclosion d’une nouvelle génération qui, à l’instar des précurseurs de 1970, des «héros de Mexico 1986», de la bande à Henri Michel de 1998 ou encore celle de Zaki de 2004, va combler de joie les marocains et flatter leur fierté ;
  3. Elle consolide l’union tant espérée entre les marocains du monde, généreux et compétents, avec les locaux de la Botola et cela, grâce au talent d’un grand coach, Eric Gérets, qui a su mettre ses qualités et son expérience au service d’une équipe qu’il a formé et aimé jusqu’à l’amener à se transcender ;
  4. Elle marque la première grande performance d’une équipe constituée à plus de 80 % de professionnels titulaire à part entière dans les plus grands clubs d’Europe ;
  5. Elle montre la voie à suivre par notre fédération qui a toujours été minée par des incompétents indéracinables experts de la dissimulation et de l’opacité. Aujourd’hui, cette belle équipe nationale montre au ministre des sports et au président de la fédération l’importance d’avoir une équipe nationale performante car cette équipe fédère toute la population marocaine et lui offre des moments de bonheur. Ce que nos politiciens, toutes catégories et toutes tendances confondues, n’ont jamais réussi à faire.

Et maintenant, que faire ?

L’étendue du travail restant à faire, pour rendre notre football durablement performant, est immense. Cependant, trois grandes actions semblent, d’ores et déjà s’imposer :

  1. Capitaliser les acquis réalisés par cette équipe pour en faire une locomotive à même de rehausser le niveau de la Botola et des compétitions de jeunes ;
  2. Se fixer des ambitions dignes d’une grande nation de football : remporter la CAN 2012 puis celle de 2013 pour arriver en conquérant au Maroc pour celle de 2015. Entretemps, il faut se qualifier pour la coupe du monde et bien y figurer en atteignant, au moins, les quarts de finale ;
  3. Persévérer dans la politique d’infrastructure en rentabilisant les grands stades par la multiplication des compétitions internationales, pour toutes les catégories (senior, junior, olympique, cadets, femmes, etc.).

En attendant  la concrétisation de ses actions, savourons la victoire et la qualification et comme l’a affiché le  «Tifo» du match, que le spectacle commence car les «Lions de l’Atlas» sont de retour.

Atlas.Mtl 166 Par Radouane Bnou-nouçair

Rubriques : À la Une, Sports
© 2002 - 2017 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par Noordev Technologies inc
INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE!
En vous abonnant, vous saurez tout sur vos émissions favorites, sur le contenu spécial offert sur notre site web, en plus d’être informé de nos concours et événements spéciaux.
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaU5sMTl5VHptMGciIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
* Nous ne partageons jamais vos informations avec des tiers.