1

Intégration des nouveaux arrivants. Montréal réclame plus d’argent

Mme Mary Deros

Mme Mary Deros et M. Michel Bissonnet, respectivement responsables des communautés d’origines diverses et des relations gouvernementales au comité exécutif de la Ville de Montréal, accompagnés de M. Aref Salem, conseiller associé aux communautés d’origines diverses, ont déposé le 25 août  à la Commission des relations avec les citoyens, la position de l’Administration municipale sur la consultation que mène actuellement le gouvernement québécois sur la planification de l’immigration au Québec pour la période 2012-2015.

« La Ville de Montréal, grâce à ses services de proximité, représente un partenaire majeur du gouvernement du Québec en matière d’accueil et d’intégration des nouveaux arrivants. Plus de 70 % des personnes immigrantes au Québec font le choix de s’installer dans la métropole. Les enjeux démographiques, sociaux et économiques liés à la question de l’immigration interpellent notre Administration au plus haut point et nécessitent un redressement financier significatif », déclare Mme Deros à ce sujet.

10% des transferts fédéraux réclamés à Québec

La Ville de Montréal demande notamment qu’un montant correspondant à 10 % des transferts fédéraux liés à l’accord Canada-Québec soit équitablement consenti aux grandes villes du Québec et partagé au prorata des immigrantes et immigrants reçus. En 2011, le gouvernement du Québec recevra 258 M$ du gouvernement fédéral pour intégrer en français les immigrants. En contrepartie, Montréal reçoit cette année quelque 3 M$, incluant un montant de base de 1,5 M$. Montréal souhaite obtenir sa juste part de manière à maintenir et à améliorer l’accueil et l’intégration des nouveaux arrivants qui constituent le principal moteur de la croissance démographique de la métropole.

« Pour la Ville de Montréal, il n’est pas uniquement question de les accueillir mais il s’agit de leur fournir les outils dont ils ont besoin pour prendre réellement leur place au sein de notre société. Le gouvernement doit donc consentir les ressources nécessaires à l’intégration des immigrants. À défaut de quoi, il devrait réduire significativement le nombre de nouveaux arrivants accueillis annuellement jusqu’à ce que l’intégration des immigrants déjà sur place ait été mieux assurée », de poursuivre M. Bissonnet

Enjeux majeurs

Il est impératif d’accentuer la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, notamment en contrant l’insuffisance de grands logements familiaux à prix abordable sur le territoire montréalais. Puisque l’immigration s’avère un facteur clé de la croissance économique de Montréal, il devient essentiel que le gouvernement du Québec déploie également les efforts nécessaires pour réduire les freins à l’emploi. La disponibilité et la qualité du capital humain deviennent des enjeux majeurs pour la métropole. Il est aussi primordial que le gouvernement renforce les mesures visant à répondre aux besoins spécifiques des femmes immigrantes qui éprouvent davantage de difficultés à trouver un emploi que les hommes.

Le mémoire de la Ville de Montréal est disponible à l’adresse suivante : www.ville.montreal.qc.ca/devsocial.

Rubriques : Actualités, Économie, Immigration
© 2002 - 2017 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par Noordev Technologies inc
INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE!
En vous abonnant, vous saurez tout sur vos émissions favorites, sur le contenu spécial offert sur notre site web, en plus d’être informé de nos concours et événements spéciaux.
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaU5sMTl5VHptMGciIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
* Nous ne partageons jamais vos informations avec des tiers.