0

Famine en Afrique. Que faisons-nous ?

L’aide canadienne pour combattre la famine en Somalie s’organise et se précise: le gouvernement fédéral remettra la moitié d’une enveloppe de 50 millions au Programme alimentaire mondial, alors que se poursuit toujours la campagne «un dollar pour un dollar», qui double les dons de la population.

La Coalition humanitaire, qui regroupe Oxfam Canada, Oxfam-Québec, Care Canada, Plan Canada et Aide à l’enfance Canada, a jusqu’ici recueilli des dons totalisant 6,5 millions. La Croix-Rouge canadienne a quant à elle amassé près de 7,5 millions pour répondre à la crise.

En conférence de presse à Montréal, la sénatrice conservatrice Andrée Champagne a rappelé mi-août  que le gouvernement continuera à doubler ces dons – et tous ceux faits pour la famine à des organismes reconnus – jusqu’au 16 septembre. L’argent que versera Ottawa s’ajoutera aux 72,35 millions promis par le gouvernement jusqu’ici (en comparaison, le gouvernement a versé 38,4 millions l’an dernier pour la Corne de l’Afrique).

À une aide initiale d’un peu plus de 22 millions, Ottawa a annoncé à la fin juillet une nouvelle enveloppe de 50 millions pour combattre la famine en Afrique de l’Est. De cette dernière, le Programme alimentaire mondial (PAM) recevra 25,5 millions pour fournir une aide alimentaire à 11,5 millions de personnes affectées par la sécheresse en Somalie, au Kenya et en Éthiopie.

Les 24,5 millions restants iront à l’Organisation des Nations unies (ONU) et à d’autres organisations non gouvernementales oeuvrant dans la région, afin de satisfaire les besoins urgents de 12,4 millions de personnes.

Une meilleure gestion

Mme Champagne a affirmé que le gouvernement s’occuperait désormais de la gestion des dons. Elle y voit un moyen de s’assurer que les sommes reçues soient bien dépensées, plutôt que d’être «perdues dans les dédales administratifs».

«On l’a vu dans d’autres endroits où on avait donné des millions de dollars, et on ne savait jamais où [cet argent] était passé et pourquoi on ne voyait pas de résultats tangibles», a-t-elle admis, avant de garantir que les choses se passeraient différemment cette fois.

«Les organismes présentent les factures de ce qu’ils ont acheté, et le gouvernement sait que cet argent-là a servi à faire des choses utiles, plutôt que d’aller dans la poche de Dieu sait qui», a dit la sénatrice.

Satisfait de la générosité des Canadiens, le directeur des campagnes de financement d’Oxfam-Québec, Marquis Giguère, porte un regard optimiste vers l’avenir. Selon lui, les montants recueillis pour la famine en Afrique de l’Est dépasseront ceux amassés après le séisme qui a secoué Haïti en janvier 2010.

M. Giguère a expliqué qu’au lendemain du tremblement de terre en Haïti, 21 500 Canadiens avaient délié les cordons de leur bourse, fournissant une aide de 4,1 millions à la Coalition et ses membres. Les dons visant à soutenir les efforts de lutte contre la sécheresse en Afrique de l’Est atteignent quant à eux 3,5 millions, de la part de 20 500 donateurs.

M. Giguère a souligné la particularité de la famine dans la Corne de l’Afrique, beaucoup moins retentissante que le tremblement de terre qui a surpris Haïti. «Un tremblement de terre, ça se passe en quelques secondes, tandis que la famine se déploie très, très lentement», a affirmé M. Giguère.

Le directeur général d’Oxfam-Québec, Pierre Veronneau, a lui aussi soulevé les difficultés de cette campagne. «C’est plus difficile de rejoindre les gens en période estivale. Mais les Canadiens répondent bien à l’appel, et les sommes recueillies sont significatives», a-t-il déclaré.

La Coalition humanitaire assure que les montants recueillis servent à assurer l’approvisionnement en nourriture et en eau potable, à installer des latrines et des systèmes sanitaires, à fournir un soutien en santé et en éducation, ainsi qu’à améliorer les conditions de vie dans leur ensemble.

Le gouvernement se dit quant à lui «conscient» de la difficulté d’acheminer l’aide en Somalie, pays ravagé par des conflits internes, et assure avoir pris toutes les précautions pour y parvenir.

Source : Presse canadienne

Rubriques : Actualités, Société
© 2002 - 2017 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par Noordev Technologies inc
INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE!
En vous abonnant, vous saurez tout sur vos émissions favorites, sur le contenu spécial offert sur notre site web, en plus d’être informé de nos concours et événements spéciaux.
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaU5sMTl5VHptMGciIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
* Nous ne partageons jamais vos informations avec des tiers.