0

Canada : Un Marocain retrouvé dans un container demande l’asile

Le lointain Canada est devenu une nouvelle destination de l’immigration clandestine marocaine. Après l’arrestation, en octobre 2010, de neuf clandestins marocains au port de Montréal et de deux autres en février, les gardes côtes canadiennes viennent d’intercepter un Marocain caché dans un container. L’homme âgé de 20 ans, ne résidait visiblement pas au Maroc. Il espère obtenir l’asile.

Un nouvel immigré clandestin marocain dans les filets des gardes côtes canadiennes. Le mardi dernier (20 septembre), la police des frontières canadiennes a retrouvé un homme âgé de 20 ans, dans un container d’un navire de pêche qui venait d’accoster en Nouvelle Ecosse, une province canadienne de l’Atlantique. Le bateau dans lequel cet aventurier avait embarqué n’a toutefois pas jeté l’ancre depuis un port marocain. Il a plutôt débuté son long périple par la Suède, en passant par l’Allemagne, le Royaume Uni avant d’atteindre la côte est du Canada. Il s’agit apparemment d’un MRE clandestin.

Dossier solide

Le jeune marocain a été appréhendé par les membres de l’équipage lors d’un « contrôle routinier », indique Dominic Mallette, chef des opérations de la police des frontières au port de la Nouvelle Ecosse. Son nom n’a pas été indiqué mais son état de santé n’a rien d’inquiétant. L’immigrant clandestin est actuellement détenu à la prison de Burnside toujours dans la même province, d’où il a demandé le statut de refugié au Canada.

Conformément aux lois canadiennes, ce Marocain risque d’être renvoyé dans son pays d’origine, à défaut de voir sa demande acceptée. Pour le moment, il devra patienter avant d’obtenir une audience devant la Commission de l’immigration et de l’asile.  L’étude de son dossier peut durer une année.

« Sans vous en dire trop, et sans trahir sa plainte, je peux dire qu’à partir des éléments que j’ai pu réunir aujourd’hui [lors de son interrogation], que son dossier est solide et que nous avons commencé à mener des recherches sur sa situation particulière par rapport au contexte actuel de son pays », a confié Julie Chamagne, directrice exécutive de la Commission des réfugiés à Halifax.

Destination Canada

Ce n’est pas la première fois que les autorités canadiennes sont confrontées à de pareilles requêtes d’immigrants marocains. En février dernier, deux immigrants clandestins débarqué sur les côtes canadiennes avaient invoqué le problème du Sahara afin d’obtenir le statut de refugiés. En octobre 2010, le cas de neuf marocains arrêtés au port de Montréal à bord d’un navire en provenance du Maroc  avait mis les autorités canadiennes dans l’embarras.

Les immigrants, qui préféraient « mourir » que d’être rapatriés vers le royaume disaient fuir la précarité dans leur pays, alors que cette raison ne justifie nullement l’attribution du droit d’asile.

Source: Oumar Baldé – Yabiladi.com


Rubriques : À la Une, Immigration, Société
© 2002 - 2017 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par Noordev Technologies inc
INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE!
En vous abonnant, vous saurez tout sur vos émissions favorites, sur le contenu spécial offert sur notre site web, en plus d’être informé de nos concours et événements spéciaux.
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaU5sMTl5VHptMGciIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
* Nous ne partageons jamais vos informations avec des tiers.