0

Soccer : L’Impact de Montréal dans la tourmente…

La saison actuelle revêtait une grande importance pour l’Impact de Montréal. En effet, c’est la dernière saison du club sous le statut d’amateur et, à ce titre, le club se devait de briller pour quitter la NASL avec brio et partir, en confiance, vers la MLS.

Les responsables n’ont pas lésiné sur les moyens pour assurer une préparation digne du futur statut de l’équipe :

* Un stage aux États-Unis;
* Des matches amicaux contre des équipes de la MLS;
* Renforcement de l’effectif par de recrutements à des postes clé.

Malheureusement, toutes ces mesures n’ont pas occasionné un bon début de saison.

Un début de saison catastrophique

Dès le début de saison, le club a accumulé les mauvais résultats jusqu’à décourager les plus optimistes des supporters. Et plus la compétition avançait plus l’équipe dévoilait ses faiblesses et l’incapacité de l`’encadrement à gérer la situation. L’absence de réactivité face à une situation imprévue, associée à des décisions hâtives ont fini par enfermer l’équipe dans les tourbillons du défaitisme et de l’impuissance.

Des décisions ponctuelles et précipitées

Les résultats tardant à venir, Marc Dos Santos, l’entraineur en chef, sous l’effet de l’affolement et de l’impuissance, multiplia les changements de joueurs et surtout, les changements de postes des joueurs; ce qui finit par mettre l’équipe dans la situation la plus dangereuse au soccer : l’instabilité. Il finit par démissionner, laissant l’équipe dans un état lamentable. Il a été remplacé par un autre cadre de l’équipe : Nick De Santis qui, ne disposant pas, et c’est normal, de solutions miracle, poursuivit les mouvements de joueurs, en puisant de l’extérieur.
En plein milieu de saison, le club se sépara de pas moins de trois joueurs : Kevin Hatchi (défenseur), Idriss Echergui (milieu), et Zureb Tsiskaridze (défenseur). Par contre, l’Impact fit appel à quatre autres joueurs : Edouardo Sebrango (ancien joueur rappelé à la rescousse, à 38 ans), le gardien Greg Sutton, le défenseur Cameroun Knowles et l’attaquant Ryan Pore.
Avec une équipe ainsi remaniée, l’impact obtient une courte victoire (1-0) contre Puerto Rico Islanders. Cette victoire fournira-t-elle le déclic tant attendu? Ou constituera-t-elle un simple feu de paille? La réponse sera donnée à l’issue du prochain matche, dès Samedi 6 aout au stade Saputo les Stars du Minnesota.
Toutefois, quelque soient les résultats futurs, un diagnostic est nécessaire vu l’étendue des erreurs déjà effectuées.

Par ailleurs, certaines actions doivent être menées d’urgence :

• Stabiliser la composition de l’équipe pour viser rapidement une équipe-type;
• Stabiliser les joueurs à leurs postes respectifs;
• Donner confiance aux joueurs en les évaluant sur plusieurs matches et non sur le dernier match raté;
• Travailler à améliorer certains secteurs de jeu, notamment la relance, la communication entre les joueurs, assurer une meilleur jonction défense-milieu et responsabiliser plus les arrières latéraux pour qu’ils appuient plus l’attaque en créant le surnombre;
• Recruter un grand entraîneur expérimenté pour affecter Nick De Santis à des activités ou son expérience sera plus utile.

Par Radouane Bnou-nouçair

Rubriques : Sports
© 2002 - 2017 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par Noordev Technologies inc
INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE!
En vous abonnant, vous saurez tout sur vos émissions favorites, sur le contenu spécial offert sur notre site web, en plus d’être informé de nos concours et événements spéciaux.
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaU5sMTl5VHptMGciIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
* Nous ne partageons jamais vos informations avec des tiers.