0

Ramadan 1432 Le sens d’une prescription religieuse

Le mois de Ramadan est à nos portes; une période particulière de l’année s’ouvre ainsi devant un grand nombre de nos concitoyens de confession musulmane avec ses rites et ses obligations dont la plus connue est le jeun. Cette période cependant, plus qu’une période d’abstinence est un moment d’introspection et de spiritualité dont la finalité n’est pas toujours évidente. D’où les quelques explications ci-dessous, pour initiés et non initiés.

Aspects calendaires

Dans le calendrier musulman (ou calendrier Hégirien), le mois dure 29 ou 30 jours et une année compte 12 mois lunaires, c’est-à-dire 354 ou 355 jours. Ainsi, par rapport au calendrier Grégorien, la date du début de Ramadan, neuvième mois de l’année, se décale en moyenne de 11 jours chaque année. Le début du ramadan est déterminé par l’observation visuelle du premier croissant (Al Hilal), le soir de la dernière nuit du mois de Châabane. De ce fait, selon les latitudes, la date de début du mois de Ramadan varie selon les pays. Pour cette année 1432 du calendrier Hégirien, le mois de ramadan débutera donc aux alentours du 1er août. La date exacte est annoncée officiellement par les autorités responsables du culte dans chaque pays.

Prescriptions religieuses

Constituant l’un des cinq piliers de la religion, le jeun du mois de Ramadan est cité dans le Coran et est redu obligatoire «pour les Musulmans, comme il le fût auparavant pour les Juifs».  Au cours de ce mois, les musulmans adultes ne mangent pas, ne boivent pas, et n’entretiennent pas de relations sexuelles de l’aube au crépuscule[]. Les malades, les femmes enceintes ou qui allaitent, les femmes ou jeunes filles qui sont dans leur période menstruelle, ou toute personne dont ce jeûne pourrait mettre la santé en péril en sont exemptés.

Introspection et spiritualité

Au-delà de l’abstinence, le jeûne a pour but d’enseigner aux musulmans la patience, la modestie et la compassion. L’empathie également et le respect de l’autre et de la collectivité. En plus du rapport à Dieu et aux autres, le jeuneur se doit à une introspection qui lui permettra d’améliorer la pureté de ses pensées et de ses actions. Le jeûne est ainsi destiné à être un acte exigeant de foi personnelle et profonde dans lequel les musulmans recherchent une prise de conscience accrue de leur proximité avec Dieu et de la finalité de leur place dans la société. Le mois de Ramadan doit donc être un mois de bonnes actions et d’entraide, un mois de  don et de partage, notamment envers les proches, les pauvres et les nécessiteux.

Exemptions

Comme signalé plus haut, l’obligation du jeun ne doit en aucun cas porter atteinte à la santé. Un certain nombre d’exemptions sont ainsi prescrites. Elles s’appliquent aux personnes âgées, aux malades chroniques ainsi qu’aux malades mentaux. Les deux premières catégories doivent cependant nourrir les pauvres en remplacement de leur jeûne manqué. Sont également exemptées les femmes enceintes, les femmes en période de menstruation et les femmes allaitant leurs nouveau-nés. Le jeun n’est pas non plus une obligation pour les enfants non pubères. Enfin, les voyageurs sont exemptés mais doivent rattraper les jours non jeunés.

Atlas Media

Rubriques : Agenda, Société
© 2002 - 2017 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par Noordev Technologies inc
INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE!
En vous abonnant, vous saurez tout sur vos émissions favorites, sur le contenu spécial offert sur notre site web, en plus d’être informé de nos concours et événements spéciaux.
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaU5sMTl5VHptMGciIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
* Nous ne partageons jamais vos informations avec des tiers.