0

Maroc : La rue ne chôme pas!

Quinze jours après le référendum constitutionnel, manifestations et contre-manifestations se poursuivent 

Depuis le 20 février, la rue marocaine ne connaît plus de répit : les manifestations et contre-manifestations se suivent et se ressemblent. Ainsi, ce sont des milliers de personnes qui ont manifesté de nouveau ce dimanche 17 juillet dans plusieurs villes du Royaume, qui pour réclamer d’avantage de réformes profondes, qui pour soutenir la Constitution approuvée par référendum le 1er juillet  par plus de 98% de votants et validée tout récemment par le Conseil constitutionnel.

Ainsi donc, comme presque tous les week-ends depuis plusieurs mois maintenant, ce sont des milliers de personnes qui ont investi la rue. Pendant que certains manifestaient pour “une constitution démocratique” et une “plus grande justice sociale”, d’autres contre-manifestaient pour soutenir la nouvelle Constitution.

À l’appel du Mouvement du 20 février, quelques milliers de manifestants sont sortis à Casablanca, Rabat et Tanger et parmi eux, un grand nombre d’islamistes du mouvement Al Adl Wal Ihsane. Les manifestants scandaient des slogans allant de pour “une constitution démocratique” et une “plus grande justice sociale” à “Vive le peuple”, en passant par “DST (les services de renseignements) dégage” et “non au cumul du pouvoir et de la fortune”.

Contre-manifestations

Pendant ce temps, des marches massives de soutien à la nouvelle Constitution se tenaient dans plusieurs villes à l’appel du Mouvement du 9 mars (en référence au discours royal du 9 mars annonçant une révision constitutionnelle).

Selon l’agence Maghreb Arabe Presse, il s’est agit d’une véritable démonstration des contre-manifestants qui étaient au nombre de 20.000 à Casablanca, 15.000 à Rabat et 160.000 au total à avoir manifesté dans plusieurs villes du Royaume…

Les contre-manifestants brandissaient des drapeaux et des portraits du Roi Mohammed VI. Ils criaient “Vive le Roi” et chantaient l’hymne national.

Des pierres et des œufs

Manifestants et contre-manifestants, séparés par les forces de l’ordre massivement déployées, se sont jeté des pierres et des œufs. Ces démonstrations, selon les bilans officiels, n’ont fait ni blessés ni dégâts.

A l’heure où nous mettions sous presse, nous n’avions pas eu connaissance d’éventuels blessés.

Groupe Atlas Media

Rubriques : Actualités, Société
© 2002 - 2017 Atlas Media. Tous droits réservés.
Propulsé par Noordev Technologies inc
INSCRIVEZ-VOUS À L’INFOLETTRE!
En vous abonnant, vous saurez tout sur vos émissions favorites, sur le contenu spécial offert sur notre site web, en plus d’être informé de nos concours et événements spéciaux.
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHA6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvaU5sMTl5VHptMGciIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
* Nous ne partageons jamais vos informations avec des tiers.